Catégorie - Actualités

Initiation aux gestes qui sauvent et formation PSC1

Une trentaine de personnes, dont une dizaine d’adolescents à la formation du 2 juillet à Saint-Léonard

A la demande la commune de Saint-Léonard, le Club Cœur et Santé de Saint-Dié a organisé le mardi 2 juillet un formation à la prise en charge de l’arrêt cardiaque : appeler les secours, pratiquer un massage cardiaque et utiliser un DAE (Défibrillateur Automatique Externe). Une trentaine de personnes, dont le maire, y ont participé. Elles ont été encadrées par 4 membres du club.

Comme à chaque fois la séance a débuté par un diaporama sur l’arrêt cardiaque et sur sa prise en charge (*), avant de passer à la formation pratique avec les mannequins Mini Anne.

A la fin de la session les participants ont reçu un dépliant de la Fédération Française de Cardiologie sur l’arrêt cardiaque.

Ils ont également été invités à aller plus loin en passant le PSC1 (Premiers Secours Civiques de niveau 1), une formation diplômante.

Dans le secteur deux organismes proposent leurs services prochainement.

Plus d’info sur ces deux formations sur notre site :

Ces formations sont indispensables pour améliorer la prise en charge rapide de l’arrêt cardiaque et améliorer son pronostic. Mais, elles doivent être complétées par l’installation de DAE accessibles au publics 24 heures sur 24. La commune de Saint-Léonard qui, avec 3 appareils (Mairie, Vanémont et école de Contramoulin), fait partie des mieux équipées de la Déodatie, envisage l’installation d’un quatrième à proximité du stade. Un exemple à suivre…

(*) : le diaporama de la formation du 2 juillet : Arrêt cardiaque-Saint-Léonard-2-7-2019

La sortie vélo du 4 juillet vers Senones en passant par le Grand Himbeaumont et le Paire

Le groupe au Paire, le point culminant de la randonnée du 4 juillet

Après une interruption la semaine passée liée à la canicule, les cyclotouristes du club Cœur et Santé ont ressorti leurs vélo le jeudi 4 juillet. Cette randonnée inédite et vallonnée d’une quarantaine de kilomètres, en grande partie ombragée et réalisée par une température agréable, les a conduits au Grand Himbeaumont, puis au Paire de Moyenmoutier avant de redescendre vers les Voitines dans la vallée du Rabodeau, où ils ont rejoint la voie verte qu’ils ont empruntée jusque Senones.

Une sortie inédite et vallonnée avec le passage par le Paire de Moyenmoutier

Le retour s’est effectué sur un circuit sans difficulté, et qu’ils connaissent bien, jusqu’à Étival-Clairefontaine par la voie verte puis par La Voivre.

Pour les prochaines sorties, le rendez-vous pour le départ reste fixé sur le parking de Territoire de Marques à 9 heures.

Les 11 et 25 juillet, il s’agira de sorties de la journée, avec une partie culturelle ouverte à tous les membres du clubs, respectivement dans la vallée de la haute Meurthe et à Bruyères. La randonnée du 18 juillet, préparera la sortie du 25 avec la montée vers Vanémont avec un retour par Sarupt et Saint-Léonard. Plus d’infos dans la colonne « événements ».

Clap de fin, ou presque, pour la marche nordique du lundi après-midi

Marche nordique le 1er juillet 2019 au col de la Crénée

C’était le clap de fin, ou presque (lire enfin d’article), pour la marche nordique ce lundi 1er juillet.

Pour la circonstance Michel Antoine, l’organisateur de cette activité, avait choisi, comme à l’habitude, un circuit ombragé au départ du col de la Crénée. Un choix d’autant plus judicieux que la chaleur était de la partie, même si on était loin des conditions météorologiques du milieu et de la fin de la semaine précédente.

Un circuit également pas trop long, car cette « dernière » sortie est traditionnellement marquée par un moment convivial entre tous les participants.

Des remerciements aux organisateur et encadrants

Remise par Jean-Claude Wolff du cadeau à Michel Antoine organisateur et encadrant de la marche nordique

C’est également l’occasion pour les bénéficiaires de cette activité de remercier Michel Antoine et Dominique Rossignol qui encadre avec lui les sorties. Des remerciements concrétisés par la remise de petits cadeaux, organisée par Jean-Claude Wolff.

Remise du cadeau à Dominique Rossignol

L’activité va se poursuivre durant l’été tous les lundis matin à compter du 15 juillet

La dernière marche nordique du lundi après-midi aura lieu le 8 juillet.

L’an passé, quelques sorties avaient été organisées par Dominique Rossignol durant l’été. Cette année, il y aura une sortie les lundis 16, 23 et 30 juillet et les lundis 5, 19 et 26 août. Mais, pour tenir compte des conditions climatiques, ces marches auront lieu le matin et les circuits choisis par Michel Antoine et Dominique Rossignol seront ombragés.

Le RV est fixé à 8 h 45 sur le parking de Territoire de Marques pour le covoiturage ou à 9 heures au point de départ de la marche nordique. Les informations concernant ces sorties seront communiquées aux participants habituels et mises en ligne dans la rubrique événement de notre site.

La reprise des marches du lundi après-midi aura lieu le lundi 2 septembre à 14 heures.

Dernière séance de gymnastique de l’année 2018-2019 le lundi 1er juillet

La dernière séance de l’année s’est déroulée sous forme de 10 ateliers

Le 1er juillet, une trentaine de membres du Club Cœur et Santé se sont retrouvés à la salle de tir à l’arc du palais omnisports Joseph Claudel pour la dernière séance de gymnastique de l’année 2018-2019 sous la direction de Gilbert Storq.

Le toujours jeune professeur d’éducation physique et sportive leur a proposé de travailler sous forme d’une dizaine d’ateliers, avec des exercices que chacun pouvait adapter à ses capacités.

La reprise de cette activité aura lieu le lundi 9 septembre à 18 heures. Mise en place en 1984, elle animée et encadrée par une équipe d’une douzaine de personnes bénévoles qui interviennent à tour de rôle ce qui permet d’avoir des activités qui varient d’une séance à l’autre.

Tous ces bénévoles seront à l’honneur lors du repas de fin année qui est prévu le jeudi 4 juillet.

 

Randonnée cycliste de la journée le jeudi 25 juillet en direction de Bruyères

Après celle du 11 juillet vers Fraize et le Lançoir, la randonnée cycliste de la journée du jeudi 8 août (initialement prévue le 26 juillet) nous conduira jusqu’à Bruyères.

Le  trajet 

  • Aller : Saint-Dié (338 m), Taintrux (372 m), Vanémont (525 m), Biffontaine (476 m), Les Poulières (466 m), Laveline-devant-Bruyères (446 m), Champ-le-Duc (460 m), Bruyères (489 m) : 31 km.
  • Retour : Bruyères (489 m), Brouvelieures (391 m), Les Rouges Eaux (402 m), Col de Montrepos (513 m), La Bourgonce (382 m), Nompatelize (381 m), Saint-Michel (Les Feignes, Sauceray, Herbaville), Saint-Dié (338 m) : 31,3 km.

Le programme culturel

Il comprendra :

  • la visite guidée de l’église romane de Champ-le-Duc à 10 h 30,
  • celle du musée d’arts populaires Henri Mathieu de Bruyères à 14 h.

Eglise de Champ le Duc (source : Office de Tourisme de Bruyères)

L’église de l’assomption de Notre-Dame de Champ-le-Duc

Construite vraisemblablement dans le troisième quart du XIIème siècle, l’église est une des premières et la plus importante de la vallée de la Vologne, tout comme le village qui l’entoure, puisqu’il préexistait à la ville de Bruyères.

L’église de l’assomption de Notre-Dame de Champ-le-Duc est un édifice de style roman construit sur le site d’une prétendue villa du IXème siècle dont on attribue la fondation à l’empereur Charlemagne lui-même, qui aurait eu l’habitude de venir chasser dans les environs. L’église a connu plusieurs restaurations, au XVIIIème siècle puis après la Seconde Guerre mondiale, et également à la fin du XXème siècle suite à un incendie. L’édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 7 mars 1908.

L’église abrite un remarquable mobilier, protégé au titre des monuments historiques remontant principalement au XVIIIème siècle, en particulier l’orgue, attribué à Nicolas Dupont, construit en 1781, l’autel tombeau, le tabernacle et les fonts baptismaux.

Visites guidée par l’association à 10 h 30.

Le Musée Henri Mathieu

Façade du musée

Le Musée Henri Mathieu de Bruyères (source : Wikipédia)

  • Historique
    Synagogue construite de 1902 à 1903 par l’architecte parisien Lucien Hesse et réalisée grâce au mécénat du banquier parisien Daniel-Osiris Iffla (1825-1907). La synagogue en grès rose a servi d’entrepôt, mais elle conserve l’essentiel de ses dispositions d’origine. Restaurée en 1994-1995, elle abrite le musée « Mathieu » sur la céramique et la faïence hospitalière, inauguré en 1996.
  • Les collections permanentes sont présentées dans quatre salles :
    • une première salle présente l’intéressante collection de faïences des XVIIIème et XIXème siècles d’Henri Mathieu (1913-1994), un collectionneur bruyérois, dont le legs est à l’origine de la création du musée, et divers objets se rapportant à l’histoire de la synagogue et du judaïsme vosgien.
    • Une seconde salle présente des reproductions des œuvres de l’artiste Jean Lurçat (1892-1966), un enfant du pays, qui a renouvelé l’art de la tapisserie.
    • Dans une troisième salle, est reconstitué un poêle (salle de séjour) vosgien.
    • Une quatrième salle abrite la pièce la plus remarquable du musée, un meuble (18ème siècle) de l’ancienne pharmacie de l’hôpital de Bruyères garni d’une centaine de pots.
  • Adresse : 3, rue Jean et Simone Lurçat.
  • Prix d’entrée « groupe » : 2,50 €. Visite à 14 heures pour notre groupe.

 

Photo de pots de pharmacie en faïence

Pots de l’ancienne pharmacie de l’hôpital (source : Office Tourisme de Raon l’Etape)

Sources : Office de Tourisme  de Bruyères (sauf mention particulière).

Photos complémentaires à voir sur le blog de Philippe Poix :

Informations pratiques

  • Heures et lieux de rendez-vous :
    • pour les cyclistes : 8 heures sur le parking de Territoire de Marques,
    • pour les non cyclistes : 9 h 30 sur le parking de Territoire de Marques pour le covoiturage.
  • Prévoir
    • le pique nique pour le midi
    • suffisamment d’eau.