Formation gratuite à la prise en charge de l’arrêt cardiaque le jeudi 16 mai

Les apprenants du jeudi soir

La formation du jeudi 22 novembre 2018

Chacun peut être le témoin d’une personne victime d’un arrêt cardiaque. Savoir y faire efficacement ne nécessite pas plus de 90 minutes de formation.

Pour vous permettre d’apprendre ou réapprendre les gestes qui sauvent, le Club Cœur et Santé de Saint-Dié organise le jeudi 16 mai une nouvelle session de formation. Au programme : appeler les secours, pratiquer un massage cardiaque et utiliser un Défibrillateur Automatique Externe (DAE).

Cette formation gratuite aura lieu le jeudi 16 mai à l’Espace François Mitterrand de 19 heures à 20 heures 30.

Pour des raisons d’organisation pratique, il est nécessaire de s’inscrire en utilisant le formulaire de contact ci dessous. Le nombre de places étant limité, les inscriptions seront prises dans leur ordre d’arrivée.

Cette session est ouverte aux grands comme aux petits.

Affiche de la formation

Près de 300 élèves et de 60 bénévoles pour un Parcours du Cœur scolaire pluvieux et neigeux, mais chaleureux

Photo des élèves sur la pelouse

L’un des ateliers de gymnastique proposait du « coxi bola » et des parachutes sur la pelouse du parc Jean-Mansuy

Faire bouger les élèves et d’une manière générale les sensibiliser aux facteurs favorisants les maladies cardio-vasculaires (sédentarité, tabac, alimentation), tels sont les objectifs des Parcours du Cœur scolaires.

Celui organisé par le Club Cœur Santé de Saint-Dié en partenariat avec l’Inspection de l’Education nationale et l’USEP répond à ces objectifs et propose également une éducation à la citoyenneté, en particulier au travers de certaines des questions de son « Circuit culturel ». Ce dernier constitue l’un des quatre ateliers proposés aux élèves de CM1 avec les deux ateliers de gymnastique et l’atelier « Cœur » animé par une des infirmières du club à la salle Mélusine de l’Espace François Mitterrand.

Echande entre l'infirmière et le sélèves sur le thème de la santé du cœur

L’atelier « Cœur » à la salle Mélusine de l’Espace François Mitterrand

Pour la trente-et-unième édition de cette manifestation, près de 300 enfants issus de 12 écoles de Saint-Dié et des environs ont répondu présents à l’invitation du Club Cœur Santé et se retrouvés dans le parc Jean-Mansuy en début de matinée.

Accompagnés de leurs enseignants et d’une vingtaine de leurs parents, ils ont été accueillis pas plus de cinquante bénévoles du club rejoints par la présidente de l’USEP, Alexandrine Boelle, le conseiller en éducation physique et sportive de la circonscription, Thierry Schaller, et la déléguée régionale de de l’Association de Cardiologie de Lorraine, Anne-Françoise Fernandes.

Photo des groupes d'élèves

Des groupes d’élèves effectuant le parcours culturel

Le programme était comparable à celui des dernières années, la seule différence, de taille, a été la météo plutôt défavorable en deuxième partie de matinée avec de la pluie puis de la neige et surtout des températures fraîches qui ont conduit le club Cœur et Santé a interrompre les activités en extérieur à la fin des troisièmes ateliers et à ne pas organiser le rassemblement de tous les élèves sur la pelouse du parc Jean Mansuy au pied de la Tour de la Liberté pour y dessiner un grand cœur.

des élèves en activité

Le deuxième atelier de gymnastique devant l’Espace Mitterrand avec du tchoukball, des échasse et des jeux d’équilibre

A l’issue de cette animation les élèves ont reçu un diplôme et la brochure de la Fédération Française de Cardiologie, « les As du Cœur », ainsi qu’un petit sac offert par l’Association Lorraine de Cardiologie. Les enseignants vont recevoir le diaporama présenté à l’atelier « Cœur », leur permettant ainsi de retravailler sur ce thème dans leur classe.

Photo des organisateurs

Si la météo n’a pas permit la réalisation en extérieur d’un grand cœur avec l’ensemble des participants (élèves et adultes), les encadrants se sont retrouvés à l’Espace Mitterrand pour une photo collective

Dimanche 7 avril, le Club Cœur et Santé donne RV à la maison de quartier de la Bolle pour le Parcours du Cœur grand public. Il propose, dans le Kemberg, deux circuits de marche (départ libre de 8 h à 15 h) et de VTT (départ groupé à 9 h 30 sous la direction de Rémi Thirion) ainsi qu’une randonnée de vélo sur route vers Taintrux. Toutes les infos sont dans un précédent article : https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/03/26/parcours-du-coeur-du-7-avril-marches-de-reconnaissance-pour-les-membres-du-club-coeur-et-sante/

Pas de vacances pour le groupe des cyclistes du Club Cœur et Santé

Photo du groupe

Le groupe lors de la sortie vers Sachemont le 11 avril 2019

Les cyclistes du Club Cœur et Santé ont poursuivi leurs sorties pendant les vacances de Pâques.

Le jeudi 11 avril, ils sont allés jusqu’à Sachemont, dans la vallée de le Petite Meurthe, à la reconnaissance de la première partie de la randonnée du 12 juin qui aura lieu dans le cadre de la Psycyclette (organisée par l’Unafam et à laquelle participeront une quinzaine d’entre eux). https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/03/20/le-club-coeur-et-sante-participera-a-la-premiere-etape-de-la-psycyclette-le-mercredi-12-juin-2019/

La prochaine sortie dans le secteur aura lieu le 6 juin afin de reconnaître l’ensemble du circuit.

Photo de jonquilles

Jonquilles à Sachemont le 11 avril 2019.

Entre temps, les cyclos auront le temps d’entraîner leur cœur et leurs mollets sur d’autres routes de la Déodatie.

Le jeudi 18 avril, leur périple les a conduits vers  Étival, puis Nompatelize et La Bourgonce avec un retour par Herbaville.

Photo du groupe des cyclos

Pause à la mairie de la Bourgonce le 15 avril 2019 (photo : Guy Fréchin).

La semaine prochaine, le jeudi 25 avril, ils prendront la direction de Saint-Léonard-Contramoulin, Mandray puis Entre-deux-Eaux : https://coeuretsante.deodatie.fr/evenement/sortie-velo-du-25-avril-en-direction-dentre-deux-eaux/.

Rappelons que ces sorties sont ouvertes aux membres du club avec tout type de vélo, y compris avec assistance électrique. Il n’y a aucun esprit de compétition dans cette activité adaptée. Un casque et un vêtement ou un gilet fluo sont obligatoires.

 

Cœur et stress, une nouvelle brochure de la FFC

la Fédération Française de Cardiologie (FFC) a publié fin 2018 dans le cadre de son Observatoire du cœur des Français une brochure sur « Cœur et stress ».

Qu’est-ce que le stress ?

C’est une réaction physiologique qui peut se révéler à la longue souvent toxique. Outre son impact sur l’hygiène de vie : insomnie, tabagisme, mauvaise alimentation, sédentarité ou encore prise de poids, le stress représente un facteur de risque cardiovasculaire.

Les trois phases du stress : alarme, résistance et épuisement

Les différents types de stress et leurs conséquences sur le cœur

Il existe deux types de stress qui peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé : le stress aigu (une émotion intense et brutale) et le stress chronique (une exposition dans la durée).

Le premier type de stress a un effet direct sur le fonctionnement du cœur en provoquant une augmentation des besoins en sang et, parallèlement, une diminution des apports et un risque de formation de caillots. Ce qui peut conduire à un infarctus du myocarde et, par conséquent, à l’arrêt cardiaque.

les symptômes du stress aigu : crampes, tremblements, essoufflement, sueurs, palpitations, angoisse et sensation de panique

Le deuxième type de stress a non seulement une incidence sur la sante psychique (difficulté a contrôler les émotions, anxiété, agressivité…) mais il a également un effet néfaste sur les facteurs de risque cardiovasculaire.

Il peut favoriser voire aggraver l’hypertension artérielle, provoquer des modifications lipidiques qui augmentent le mauvais cholestérol et diminuent le bon, favoriser la prise de poids en particulier chez les personnes en situation de surpoids et accentuer la sédentarité de certaines personnes, celle-ci aggravant à son tour les effets du stress.

Mécanismes du stress sur le cœur : action du stress sur le cerveau au niveau de l’hypophyse puis stimulation de la production de globules blancs ;, initiation de la plaque d'athérome dans les artères et risque d'obstruction artérielle

Mécanismes du stress sur le cœur

Par ailleurs, celui-ci n’épargne pas les femmes bien au contraire. Sur le plan physiologique, leurs artères coronaires sont plus petites, ce qui les rend plus vulnérables aux spasmes déclenchés par le stress. Concrètement, il peut resserrer les petits vaisseaux sanguins qui nourrissent le cœur, et provoquer un mécanisme d’inflammation plus fort chez la femme. il y a un risque majoré de 40% face aux maladies cardiovasculaires pour celles qui déclarent éprouver un stress au travail.

Comment réduire l’impact du stress sur le cœur?

Si le stress est déclenché par des facteurs extérieurs difficiles à maîtriser (maladie d’un proche, travail…), il faut agir sur les autres facteurs de risque cardiovasculaire que sont le tabac, la sédentarité, l’abus d’alcool et une alimentation peu équilibrée. Par ailleurs, il est possible d’apprendre à gérer son stress. Enfin, il faut pratiquer une activité physique d’au moins 30 minutes par jour pour se changer les idées, sans oublier des moments de détente : lire, écouter de la musique, se promener en plein air et même pour rire. Ces effets sont l’exact contraire de ceux du stress : le rire stabilise le rythme cardiaque, diminue la pression artérielle et réduit la production de cortisol, principale hormone du stress.
Outre une bonne hygiène de vie, il faut également ne pas hésiter à se fixer des limites dans le cadre du travail (se déconnecter) et à parler avec son entourage afin d’exprimer ses émotions. Il est également possible d’apprendre à se détendre et à mieux respirer avec des méthodes comme la sophrologie, la relaxation et le yoga.

Evaluez votre niveau de stress : Evaluez le niveau de votre stress

Page de garde de l'Observatoire du cœur des Français N°5

Pour en savoir plus : L’observatoire du cœur des Français, N°5 : https://www.fedecardio.org/sites/default/files/image_article/FFC-Observatoire-du-coeur-Coeur-et-stress-18-09-18.pdf

 

Marche nordique ensoleillée au départ du col de la Crénée le 1er avril

L’échauffement sous la direction de Michel Antoine au col de la Crénée le 1er avril 2019

Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour la sortie de marche nordique du 1er avril au départ du col de la Crénée le lundi 1er avril. Une sortie plus courte que d’habitude (6,5 km) afin que les bénévoles du Parcours du Cœur scolaire du jeudi 4 avril puissent être présents à 17 h à la réunion organisée à leur intention par Michel Antoine au Palais Omnisports Joseph Claudel https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/04/01/derniere-mise-au-point-pour-les-benevoles-du-parcours-du-coeur-scolaire/.

Après l’échauffement au col de la Crénée, le groupe a pris la direction des Chéneaux, puis a effectué une boucle à partir du Col du Bon Dieu avant de prendre le chemin forestier de Rittempierre pour retourner au col de col de la Crénée.

Chacun a pu faire le plein de soleil avant la dégradation de la météo prévue pour le mercredi et le jeudi suivants.

En raison des deux lundis des vacances scolaires puis du lundi de Pâques, la prochaine marche aura lieu le mardi 23 avril. Elle partira de la Croix-St-Georges au col d’Anozel vers le Rain de la Fête.

A pied ou en vélo et de bon cœur, près de 500 personnes ont participé au Parcours du Cœur 2019

Panneau attention marcheurs à proximité du départ

Les circuits de marche dans le Kemberg partaient de la maison de quartier de la Bolle

Après avoir connu des conditions climatiques difficiles qui les ont conduit à écourter le parcours scolaire 3 jours plus tôt, les bénévoles du Club Cœur et Santé tendaient un peu le dos dimanche matin pour la quarantième édition du parcours destiné au grand public.

Finalement, dame la pluie ne s’est invitée qu’en fin d’après-midi et n’a perturbé ni les marcheurs et les cyclistes, ni les organisateurs et la participation est à peine inférieure à celle de 2018 où le soleil avait brillé toute la journée.

Photo de la salle de la maison de quartier

L’accueil des participants à la maison de quartier de la Bolle

Ce sont en effet 429 marcheurs de 5 à 88 ans qui ont emprunté, au départ de la maison de quartier de la Bolle, l’un des deux circuits tracés dans le massif du Kemberg par le vice-président du club Michel Antoine. Des circuits en forêt mais qui offraient plusieurs points de vue, dont celui depuis le col du Kiosque situé sur le plus grand des deux.

photo du groupe

Le groupe des jeunes de la Maison de La Combe et leurs accompagnateurs

Chacun pouvait partir librement entre 8 heures et 15 heures, et marcher à son rythme, seul, en famille, avec des amis. On notait la présence d’un groupe de jeunes venus de la Maison de la Combe à Senones et celle de membres de l’antenne déodatienne des Amis de la nature.

Photos des stands santé

Les stands « Santé » proposaient la mesure de la glycémie et de la tension artérielle

Avant le départ les participants pouvaient s’arrêter sur les stands santé où les attendaient deux médecins, huit infirmières et un infirmier. Chacun pouvait ainsi faire contrôler sa glycémie et sa tension artérielle. Ces stands ont accueillis chacun plus de 250 personnes et ont permis de dépister plusieurs anomalies pour lesquelles les personnes ont été invitées à consulter leur médecin traitant. Des conseils ont été donnés par les professionnels de santé.

Photo du groupe

Les VTTistes s’apprêtent à partir sous la houlette de Rémi Thirion

Nouveauté pour cette année : deux circuits pour vélos étaient proposés : l’un en VTT dans le Kemberg de 15 km avec un départ groupe à 9 h 30 sous la conduite du champion déodatien Rémy Thirion, parrain de l’édition 2019, et l’autre sur route de 18 km en direction de Taintrux avec un départ groupé à 10 h 30. Le premier a réuni 20 participants et le second une quinzaine.

Photo du groupe circulant à Rougiville

Le groupe des cyclistes sur les hauteurs de Rougiville à Taintrux

Sur les circuits tracés dans le massif du Kemberg, les marcheurs et les VTTistes trouvaient cinq postes de contrôle où des membres du club leur offraient de l’eau et une petite collation. Au vu des prévision météorologiques, certains bénévoles avaient même prévu un brasero pour se réchauffer si nécessaire.

Photo du  poste de contrôle

Le poste de contrôle installé près de la Roche Saint-Martin

A leur retour, les participants pouvaient apprendre (ou réapprendre) les gestes à pratiquer face à un arrêt cardiaque (diagnostiquer l’arrêt, appeler les secours, faire un massage cardiaque et utiliser un défibrillateur automatisé externe). Le club proposait également à chacun de bénéficier de la formation qu’il organise le jeudi 16 mai prochain. Pour des raisons d’organisation pratique, l’inscription est obligatoire obligatoire : https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/04/06/formation-gratuite-a-la-prise-en-charge-de-larret-cardiaque-le-jeudi-16-mai/

Enfin, le club présentait lors de cette journée l’exposition réalisée à l’occasion de ses quarante ans.

Photo d'une personne devant une partie de l'exposition

L’exposition retrace les 40 années d’actions du club qui a été fondé en 1978.

A la fin de la journée, une réunion était organisée par les responsables du club à l’intention de la cinquantaine de bénévoles présents sur les postes de contrôle et à l’accueil pour les remercier de leur implication, faire avec eux de bilan de la journée et aussi pour passer un moment de convivialité.