Category - Actualités

L’après-midi conviviale du club Coeur et Santé à Fraize et Plainfaing du 23 juin

« Vive la récré » la fresque murale en trompe l’œil de la classe-musée réalisée par Patrick Commecy en 2013, l’enseigne de « Collections et Passions » et une affiche de cirque

Avant leur repas de fin d’année, les participants ont été répartis en deux groupes et ont visité la classe-musée située de l’école Chassard et Faivre à Fraize avec Mme Jeannine Renard et « Collections et Passions » à Plainfaing avec M. Jean-Louis Schaal.

Retour en photos sur ce moment convivial.

La classe-musée

Le mot de bienvenue au clubCréée par Jean‑Paul Hacquard, ancien directeur de l’école de Fraize, elle était initialement située dans une salle de l’école Jules Ferry et a été transférée en 2012 dans l’ancienne l’école Chassard et Faivre où a été reconstituée « une classe avec son mobilier comme dans le temps », telle qu’elle pouvait être jusque vers les années 1960.

Notre président, Michel Antoine, maître d’un jour à la classe-musée

Le mobilier a été récupéré notamment dans l’école de Scarupt où a exercé Jeannine Renard qui a accueilli le club Coeur et Santé le jeudi 23 juin.

Les élèves d’un jour s’installent devant leur pupitre

Rentrés dans la classe en rang deux par deux, les participants ont pris place à une table équipée d’un encrier en faïence. Des leçons s’affichent aux tableaux et sur les côtés se trouvent de grandes cartes de géographie et les fameux panneaux Rossignol qui illustrent les leçons de science, d’histoire…

Le poêle à charbon servait à chauffer la classe mais aussi le repas de midi.

Au fond de la classe se trouve le poêle à charbon que l’enseignante ou l’enseignant devait mettre en route suffisamment tôt le matin pour que la température soit bonne à l’arrivée des élèves.

Les placards avec les livres scolaires

Les placards de la classe et le bureau du maître renferment de nombreux livres scolaires. On trouve aussi du matériel pédagogique avec des bouliers, une balance Roberval, une toise, une collection d’anciens buvards… et même une mallette de médecin (pas forcément scolaire).

Jeannine Renard présente le bonnet d’âne de la classe

Sans oublier la réglé en bois pour taper sur les doigts et le bonnet d’âne, outils « pédagogiques » de l’époque destinés aux mauvais élèves.

Nul doute que l’heure et demie passée dans cette classe a rappelé de bons souvenirs aux membres du groupe.

Pour en savoir plus sur cette classe-musée, rendez vous sur le site de la Costelle : https://www.lacostelle.org/classe_musee.php

Le musée Collections et Passions, la collection d’une vie. 

La caravane publicitaire du Loyal Circus devant le musée

Les groupes ont été accueillis dans ce musée de Plainfaing par M. Jean-Louis Schaal qui leur a présenté ses collections consacrées à l’univers du cirque, des pompiers, de la première Guerre Mondiale et bien d’autres…

Au musée Collection et Passion de Plainfaing les visiteurs ont suivi les explications de M. Jean-Louis Schall

Jean-Louis Schaal a commencé son propos par l’histoire de sa famille qui a eu pendant plusieurs génération une activité de menuiserie-ébénisterie à Plainfaing. Il a ensuite présenté la génèse de ce musée né de la passion de notre guide. A chaque étape de la visite, son exposé était enrichi d’anecdotes parfois truculentes.

Le Cirque Pinder

L’essentiel des collections est consacré au cirque avec de très nombreux objets : véhicules, maquettes, mannequins de clowns mais aussi affiches, boites à musique…

Mannequins de clowns et ours blanc

On retrouve bien entendu tous les grand cirques français bien connus du grand public et bien d’autres : Pinder, Zavatta, Gruss…

Il y a même une collection de fèves pour galettes des rois sur le thème du cirque !

Manège de cirque et collection de fèves pour les galettes des rois

Les autres collections sont consacrées à des verres à boire, des instruments de musique (avec un dépôt du groupe folklorique « Les myrtilles »), des armes, des casques français et allemands de la première guerre mondiale.

Ancienne pompe à bras des pompiers de Plainfaing

Enfin, il y a aussi d’anciennes pompes des pompiers de la commune de Plainfaing.

Mais il y a tellement de choses à voir qu’on ne peut toutes les citer et que le plus simple est que vous y alliez ou y retourniez faire un tour !

Pour en savoir plus : https://www.massif-des-vosges.fr/sit/940008514-musee-collections-et-passions/

(Photos de Michel Pierrot et Jean-Louis Bourdon)

 

 

 

Le club Cœur et Santé a fêté ses bénévoles le 23 juin à Fraize

Le groupe des convives le 23 juin 2022 à Fraize

Après deux années d’interruption, le club était heureux d’organiser à nouveau le repas qui marque symboliquement la fin de l’année.

Cette rencontre, qui a réuni près de 70 membres ce jeudi 23 juin à Fraize, a été un moment de convivialité mais aussi l’occasion de remercier l’ensemble des bénévoles qui ont œuvré tout au long de l’année 2021-2022 lors des activités régulières (gymnastique, marche, marche nordique, sorties vélo, raquettes), mais aussi lors des temps forts du club :

  • Semaine du Cœur en septembre,
  • formation des élèves et du public aux gestes qui sauvent en novembre et mai à Saint-Dié et dans différentes communes de la Déodatie,
  • Parcours du Coeur grand public le 3 avril et scolaire le 12mai.

Ce bénévolat qui fait vivre le club a impliqué cette année 75 des ses 128 adhérents.

Mais pour le club l’année ne termine pas vraiment avec les vacances scolaires du 7 juillet prochain puisque la plupart des activités vont se poursuivre cet été : marche le samedi matin, marche nordique le lundi et sorties vélo le dimanche matin et le jeudi matin (informations à venir dans la rubrique « événements » de notre site). Deux sorties vélo d’une journée sont également prévues les 21 juillet et 18 août.

Avant le repas, les participants qui avaient été répartis en deux groupes ont consacré une partie de leur après-midi à la visite de deux musées du secteur sous la conduite de guides passionnés et passionnants.

Des « élèves » attentif et un brin nostalgique dans la classe de Mme Jeannine Renard à Fraize

Ils ont ainsi pu découvrir (ou redécouvrir par certains), la classe-musée située dans l’école Chassard et Faivre à Fraize avec Mme Jeannine Renard et « Collections et Passions » à Plainfaing avec M. Jean-Louis Schaal, un grand amoureux du cirque.

Au musée Collection et Passion de Plainfaing de M. Jean-Louis Schall

La « rentrée » du club aura lieu début septembre, comme pour les scolaires, avec la reprise de toutes les activités et la participation à la Fête du sport et des associations, puis à la Semaine du Coeur à la fin du mois.

Épinal-Saint-Dié, la dernière étape de la randonnée cycliste du 9 au 12 juin 2022 en images

Passage près de l’aérodrome de Dogneville le samedi matin

Toutes les bonnes choses ont une fin. De plus il ne faut pas non plus en abuser et ce dimanche 12 juin en début de matinée, c’est l’heure du départ pour les cyclos du club au camping d’Épinal. Le retour se fait en sens inverse du trajet aller et sans les risque de pluie. Des températures de 28°C sont même annoncées dans l’après-midi.

Fontaine fleurie à Longchamps

Pour la première partie, après avoir longé le canal des Vosges en début de parcours, les cyclistes retrouvent la campagne vallonée à partir de Dogneville avec une première pause à Longchamps.

Le groupe entre Vaudéville et Aydoilles

Ils traversent ensuite Vaudéville, Aydoilles, Fontenay, Méménil, Viménil puis Grandvillers avant d’arriver au lieu de pique-nique situé sur la place de la Ville basse à Fremifontaine où les attendent les véhicules d’assistance.

Le repas de midi sur la place de la Ville Basse à Fremifontaine

Après le repas, le groupe prend la direction de Saint-Dié avec les principales difficultés de la journée que sont la côte à la sortie de Fremifontaine et surtout la « belle » remontée vers la route forestière qui relie Autrey au col de Mon Repos. Un route pentue mais qui a l’avantage d’être ombragée.

L’arrêt en haut du col de Mon Repos

La dernière pause se fait peu avant le col de Mon Repos et il n’y a plus qu’à se laisser descendre jusqu’à la Bourgonce puis vers Saint-Dié. Pour les personnes qui viennent du haut de la vallée de la Meurthe, le trajet va cependant se poursuivre jusqu’à Saint-Léonard, Anould ou Fraize.

Ainsi se termine une belle aventure sportive riche en convivialité et qui ne demande qu’à être renouvelée en 2023. Merci à toutes celles et tous ceux qui en ont permis la réussite.

Épinal-Charmes, la troisième étape de la randonnée cycliste du 9 au 12 juin 2022 en images

Au nord d’Epinal, le canal situé le long de la Moselle longe des zones commerciales et des sites industriels

Le samedi est consacré à une petite randonnée le long du canal vers Charmes (56 kilomètres aller et retour) ou pour quelques uns à une journée de repos.

Le paysage est au début urbain avec des zones commerciales et des sites industriels, puis redevient plus rural.

La voie ferrée, la véloroute et le canal près de Vincey

Par moments, la véloroute longe à la fois le canal et la ligne de chemin de fer entre Epinal et Nancy.

Le groupe à l’écluse N°30 à Charmes

Arrivés à Charmes les cyclistes font demi-tour pour remonter la vallée de la Moselle jusqu’à Epinal et le repas de midi est pris au camping.

Repas du samedi midi au camping

L’après-midi est consacré à la détente, soit dans la piscine du camping, soit avec des jeux de cartes.

L’Affiche du festival Rues et Compagnies 2022 avec son petit chien blanc

D’autres participants descendent en ville où se tient le Festival Rues et Compagnies.

Un des spectacles du Festival Rues et Compagnies

En fin d’après-midi et avant le repas pris sur place, chacun commence à préparer le retour en Déodatie…

Épinal-La Vôge-les-Bains, la deuxième étape de la randonnée cycliste du 9 au 12 juin 2022 en images

Sur le pont canal sur la Moselle peu après Epinal

Nous poursuivons notre randonnée cyclo-touristique avec la journée du 10 juin qui nous a conduit à La Vôge-les-Bains par la véloroute N° 50, Moselle Saône, qui longe le canal des Vosges.

Carte du Canal des Vosges, branche sud du Canal de l’Est

Nous quittons Epinal et rejoignons le canal des Vosges. Celui-ci a été construit entre 1874 et 1887 et relie celui de la Marne au Rhin (près de Nancy) à la Saône (à Corre). Le premier projet d’un tel canal revient à Lucius Vetus, un lieutenant de Néron, au 1er siècle près JC. Mais il ne se concrétisera qu’après la défaite de de 1870.

Notre « Super Léon » devant le panneau indiquant la direction de Fontenoy-le-Château.

Nous prenons la branche sud en direction de La Vôge-les-Bains cité thermale située peu avant Fontenoy-le-Château.

Passerelle au niveau de la première des 14 écluses montantes de la branche sud du canal des Vosges

Et c’est parti pour près de 40 kilomètres sans voitures ! Au début les écluses sont assez rapprochées sur cette partie du canal.

Bateau dans une écluse. La suivant n’est qu’à quelques centaines de mètres.

La signalisation est de qualité tout au long de la véloroute avec des informations sur les écluses, les communes et leurs attraits touristiques.

Un des nombreux panneaux d’information sur les richesses touristiques situées à ,proximité du canal

Après la série d’écluses montantes, on arrive au niveau du réservoir de Bouzey avec plusieurs kilomètres de route à plat. Et, peu avant de rejoindre la première écluse descendante, nous passons sur la ligne de partage des eaux entre la Mer du Nord et la Méditerranée.

Passage de la ligne de partage des eaux

A Girancourt nous passons de l’autre côté du canal au niveau de la première écluse du versant Saône et entamons la descente vers la méditerranée.

Première écluse du versant Saône

A proximité de la forge de Thunimont nous passons près du pont tournant en acier qui fut construit en 1880. Initialement manuel, il  a été automatisé par Voies Navigables de France.

Le pont tournant de Thunimont

Peu avant midi, le groupe arrive au Pont du Côney et prend son repas à l’auberge éponyme.

L’Auberge du Coney à proximité de La Vôge-les-Bains

Deux heures plus tard le groupe reprend la direction d’Epinal avec en première partie du trajet la remontée de 28 écluses.

Arrivée à l’écluse N°1 à Girancourt

A partir de l’écluse N°1 à Girancourt la route est à nouveau plate, puis nous retrouvons les 14 écluses qui descendent vers Epinal où nous attend la seule difficulté de la journée, la montée vers le plateau du château.

Chaumousey entre Girancourt et Bouzey

La journée se termine autour d’un repas au restaurant du camping, puis, pour les « sportifs » du groupe, devant la télé avec un match de football.

 

Click to access the login or register cheese