Archive - décembre 2018

Défibrillateurs : le père Noël apporte un nouveau décret dans sa hotte

photo d'un défibrillateur cardiaque automatique externe

L’utilisation du défibrillateur cardiaque automatique externe est possible pour tous depuis 2007. Le décret du 19 décembre 2018 constitue un nouveau progrès dans la prise en charge de l’arrêt cardiaque

Le 28 juin dernier était adoptée une loi concernant l’implantation des défibrillateurs automatiques externes (DAE) dans les Etablissements Recevant du Public (ERP).

Ce 21 décembre 2018 vient d’être publié au Journal Officiel un décret d’application qui précise les établissements devant s’équiper d’un DAE ainsi que les modalités de maintenance. Le texte précise aussi que l’emplacement de l’appareil doit être « visible du public et en permanence d’accès facile« .

Cette obligation s’appliquera dès le premier janvier 2020 pour ceux recevant plus de 300 personnes, leur personnel devant être compris dans le calcul. Pour les autres la date est fixée début 2021 ou 2022.

Le club Cœur et Santé ne peut que se féliciter de la publication de ce texte dont la mise en oeuvre permettra de sauver de nombreuses vies, à condition que parallèlement à l’implantation des DAE d’avantage de personnes soient formées aux gestes qui sauvent.

Photo des apprenants

Il faut former d’avantage de personnes aux gestes qui sauvent. Apprentissage du massage cardiaque lors de la formation du 23 novembre 2017

Les principaux points du décret 

Art.  1.

« Art. R. 123-57. – Sont soumis à l’obligation de détenir un défibrillateur automatisé externe, les établissements recevant du public qui relèvent :

  • « 1 Des catégories 1 à 4 mentionnées à l’article R.* 123-19 du code de la construction et de l’habitation ;
  • « 2 Et parmi ceux relevant de la catégorie 5 :
    • a) Les structures d’accueil pour personnes âgées ;
    • b) Les structures d’accueil pour personnes handicapées ;
    • c) Les établissements de soins ;
    • d) Les gares ;
    • e) Les hôtels-restaurants d’altitude ;
    • f) Les refuges de montagne ;
    • g) Les établissements sportifs clos et couverts ainsi que les salles polyvalentes sportives.

« Art. R. 123-58. – Le défibrillateur automatisé externe est installé dans un emplacement visible du public et en permanence facile d’accès. Un arrêté conjoint du ministre chargé de la santé et du ministre chargé des collectivités territoriales en prévoit la signalétique, notamment les dispositions graphiques d’information et de localisation, les conditions d’accès permanent et les modalités d’installation de nature à en assurer la protection.

« Art. R. 123-59. – Lorsque plusieurs établissements recevant du public, mentionnés à l’article R. 123-57 du code de la construction et de l’habitation, sont situés soit sur un même site géographique soit sont placés sous une direction commune au sens de l’article R.* 123-21 du même code, le défibrillateur automatisé externe peut être mis en commun.

« Art. R. 123-60. – Le propriétaire du défibrillateur veille à la mise en œuvre de la maintenance du défibrillateur et de ses accessoires et des contrôles de qualité prévus pour les dispositifs médicaux qu’il exploite. La maintenance est réalisée soit par le fabricant ou sous sa responsabilité, soit par un fournisseur de tierce maintenance, soit, si le propriétaire n’est pas l’exploitant, par l’exploitant lui-même conformément aux dispositions de l’article R. 5212-25 du code de la santé publique. »

Art. 2. – Les propriétaires des établissements recevant du public, mentionnés à l’article L. 123-5 du code de la construction et de l’habitation installent le défibrillateur automatisé externe au plus tard :

  • Le 1er janvier 2020 pour les ERP de catégories 1 à 3 ;
  • Le 1er janvier 2021 pour les ERP de catégorie 4 ;
  • Le 1er janvier 2022 pour les ERP de catégorie 5.

Pour en savoir plus

Le classement des établissements recevant du public : Classification des ERP (Etablissements Recevant du Public), la loi du 28 juin 2018 : DAE-Loi du 29 juin 2018, et le décret du 19 décembre 2019 : DAE-Décret du 19 décembre 2018

Rétrospective 2018 : les sorties en vélo

Photo des 10 cyclistes

Petite pause à Contramoulin lors de la première sortie de l’année le 12 avril

Pour l’année 2018, les sorties vélo du jeudi matin ont débuté le 12 avril et se sont achevées le 6 décembre.

Ces sorties sont ouvertes aux cardiaques désireux de reprendre une activité en vélo avec tout type de matériel y compris ceux avec assistance électrique. Il ne s’agit pas d’une compétition, mais de randonnées sans grosses difficultés, avec des pauses permettant à chacun d’aller à son rythme et aussi de progresser en améliorant ses capacités au fur et à mesure des sorties.

Quelques chiffres

Cette année, ce sont 28 membres du club qui ont participé à cette activité, dont une douzaine a intégré le groupe cet été ou en automne.

Il y a eu 37 sorties avec une distance de 24 à 30 km pour les premières sorties et une moyenne de 35 km. Les participants ont effectué près de 12 000 km durant la saison.

La participation a été en  moyenne de 10 personnes avec le 8 novembre un maximum de 17. Les 10 personnes les plus assidues ont effectué entre 18 et 33 sorties.

Photo du groupe avec en fond le lac, la forêt vosgienne et le ciel bleu

Le groupe de cyclos sur la digue du lac de Celles-sur-Plaine le 26 juillet

En juillet, le club a organisé deux sorties d’une journée, combinant vélo et découverte, avec un pique-nique sorti du sac.

La première a conduit le groupe à La Croix-aux-Mines avec le matin visite de l’église suivi d’un concert d’orgue et l’après-midi visite d’une ancienne mine.

La seconde, le 26 juillet avait comme destination la scierie hydraulique historique de la Hallière à Celles-sur-Plaine. Cette sortie a été la plus longue de l’année avec 67 km.

Photo en haut du Col

L’arrivée au col des Arrentès le 14 juin

Le « sommet » de la saison a été franchi  en juin avec l’ascension du Col des Arrentès à deux reprises. La première a eu lieu le 14 juin dans le cadre d’une sortie de reconnaissance et la seconde le 19 juin lors de la dernière étape de la Psycyclette, une randonnée cyclo-touristique organisée par l’UNAFAM.

Il est à noter que cette année la météo ne nous a contraint à annuler cette activité qu’à partir du 13 décembre seulement.

L’année 2018 a été marquée par la mise en place le 29 septembre de la première Randonnée urbaine en vélo dans le cadre de la semaine du Cœur. Une manifestation organisée en partenariat avec l’association L’Engrenage, avec laquelle d’autres actions sont prévues en 2019.

Photo de groupe

Les cyclistes rue d’Hellieule lors de la première Randonnée urbaine en vélo le 29 septembre.

Un témoignage

Pour conclure voici le témoignage d’un adhérent arrivé dans le groupe au printemps après une longue hospitalisation suite à une délicate opération à cœur ouvert. Une réadaptation avait ensuite eu lieu dans le service de réadaptation de l’hôpital. C’est là qu’il avait rencontré les responsables du club Cœur et Santé. Il a intégré le groupe des cyclistes en avril puis celui des nageurs lors de sa création en septembre. Son témoignage résume l’état d’esprit qui règne dans le groupe.

« Quand je suis arrivé en avril à l’association  » Cœur et Santé « , je me demandais ce qui allait se passer, vu que je n’avais pas encore la pêche. Eh ben non, j’ai été pris en mains direct, mis en confiance par l’encadrement s’inquiétant de l’un et de l’autre. Un mot pour mon ange gardien du début qui m’accompagnait en me disant : « vas y, c’est dans la tête ». Qu’est-ce que j’ai pu l’entendre. Et bien sûr tous les copains, copines du vélo et de la piscine. Une super équipe… »

La saison 2019

La reprise est prévue en mars ou avril 2019. La date sera fixée en fonction de la météo.

Photo du groupe de 17 cyclistes devant l'ancienne gare de Fraize, devenue office de tourisme

Pause à Fraize le 8 novembre

 

Mort subite et défibrillation précoce, les clés de la réussite : le Livre blanc d’ARLoD :

Couverture du livre blanc d'Arlod

L’association ARLoD a publié récemment son livre banc « Mort subite et défibrillation précoce, les clés de la réussite« .

Il est issu des travaux de la réunion organisée le 1er mars dernier par l’ARLoD au Ministère de la Santé.

Cet ouvrage fait le point sur l’arrêt cardiaque et sa prise en charge.

Comme son titre l’indique, il insiste sur la nécessité de faire bénéficier d’une défibrillation précoce les nombreuses victimes d’un arrêt cardiaque. C’est dès les premières minutes, que les premiers témoins doivent agir, en amont de l’intervention de secours professionnels dont le délai d’arrivée moyen est d’une dizaine de minutes. Cela repose sur la formation du public mais aussi sur la mise en place de DAE (Défibrillateurs Automatisés Externes) accessibles 24 heures sur 24. Deux domaines dans lesquels notre pays est en retard par rapport à d’autres.

Retrouvez ce livre blanc que vous pouvez diffuser sans modération : ARLoD-LIVRE BLANC-V3.2

 

Le Club Cœur et Santé a fêté ses 40 ans et sa présidente

Photo des participants

Les adhérents étaient venus nombreux pour fêter leur présidente  (Photo : Jean-Claude Wolff)

Près de 90 personnes ont participé à la soirée organisée le jeudi 6 décembre à la Tour de la Liberté à l’occasion des 40 ans du Club Cœur et Santé de Saint-Dié.

Une manifestation qui a également été l’occasion pour le club de fêter sa présidente actuelle, Annie Thirion, présente au club depuis ses débuts et qui a succédé à son époux en 2001. Son engament avait déjà été honoré le 16 novembre dernier à Paris avec la remise de la médaille de la Fédération Française de Cardiologie. https://coeuretsante.deodatie.fr/2018/11/16/annie-thirion-honoree-par-la-federation-francaise-de-cardiologie/

Le maire et une partie de l'assemblée

Le maire a salué l’engagement d’Annie Thirion depuis 40 ans et les actions du club, notamment celles concernant l’installation de défibrillateurs au sein du Pays de la Déodatie (Photo : Michel Hadet)

Cœur et Santé

Le club a été créé en 1978 avec des statuts déposés à la sous-préfecture de Saint-Dié le 2 août. Il est maintenant une section de l’Association de Cardiologie de Lorraine (ACL), elle même membre de la Fédération Française de Cardiologie, et les votes statutaires du club sont intégrés à ceux de l’ACL dont l’assemblée générale a eu lieu le 23 novembre 2018 à la faculté de médecine de Nancy-Brabois.

Le club qui compte près de 170 membres est géré par un bureau de 5 personnes : Annie Thirion, présidente-animatrice, Michel Antoine secrétaire et vice-président, responsable de la marche et de la marche nordique, Jean-Paul Besombes, trésorier, Jean-Louis Bourdon, cardiologue-référent et responsable des sorties en vélo et Guilaine Bedel, coordinatrice de la gymnastique de phase 3.

Les membres du Bureau

Annie Thirion a remercié les adhérents et les membres du bureau pour leur engagement au sein du club (Photo : Michel Hadet)

Cœur en marche

Créée en 2005, cette association gère les activités conviviales des membres de Cœur et Santé. Si elles ne sont pas statutaires pour la FFC, elles sont cependant nécessaires et même indispensables à la convivialité au sein du groupe : sorties, visites, théâtre… On insiste d’ailleurs beaucoup dans les milieux cardiologiques sur le rôle positif du lien social pour les porteurs d’une pathologie cardiovasculaire.

Cette soirée a été l’objet des rapports statutaires de Cœur en Marche.

Les comptes présentés par le trésorier Jean-Paul Besombes ont été adoptés à l’unanimité tout comme le maintien de la cotisation annuelle à 20 €.

L’élection des membres du conseil d’administration s’est également faite à l’unanimité : Annie Thirion, Michel Antoine, Jean-Paul Besombes, Jean-Louis Bourdon, Guilaine Bedel et Marie-Claude Bourdon.

Voir ou revoir le diaporama de l’AG : AG 6-12-1918-Coeur et Santé et Coeur en Marche

Les activités de l’année 2017-2018 

Pour répondre au calendrier de la FFC, elles concernent la période allant du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018. Elles ont été présentées sous forme d’un diaporama par Michel Antoine.

Les activités physiques adaptées à l’intention des cardiaques

Il s’agit de la gymnastique, la marche, les sorties en vélo, la marche nordique, les sorties raquettes avec nos accompagnateurs Gilbert Muller et Alain Auzély…

Au sein des activités physiques proposées, on notera que la dernière d’entre elles, la natation, n’apparaît par dans ce rapport puisqu’elle a été mise en place en septembre 2018 par Dominique Rossignol (elle concerne un groupe de 15 personnes).

Cœur dessiné par 80 membres du club sur la pelouse du parc Jean-Mansuy à Saint-Dié

Cœur des 40 ans réalisé le 5 juillet par les membres du club dans le parc Mansuy (Photo : J-L Bourdon)

Les actions à l’intention du public scolaire ou adulte

Elles comportent :

  • les visites des personnes en réadaptation cardiaque à l’hôpital,
  • la lutte contre l’arrêt cardiaque : formations aux gestes qui sauvent pour les scolaires et le grand public et mise en place de défibrillateurs avec le projet Défidéo,
  • les Parcours du Cœur scolaire et grand public au printemps,
  • la Semaine du Cœur en septembre avec la marche du Cœur et une conférence.

Le bénévolat

Toutes ces activités ne sauraient fonctionner sans les nombreux bénévoles qui les encadrent et qui ont été remerciés pour leur investissement au sein du club. Parmi eux, les animateurs de la gymnastique du lundi soir : professeurs d’éducation physique et sportive (dont deux sont à nos côtés depuis 1984, Gilbert Storq et Jean-Paul Wagner), kinésithérapeutes et infirmières du club, qu’ils soient encore en activité ou en retraite.

Cette année, ce sont pas moins de 68 membres du Club Cœur et Santé qui ont réalisé un total de 2701 heures de bénévolat (soit 1,7 équivalent temps plein), valorisées à hauteur de 71 192 €, selon les critères de la FFC :

  • 1396 heures de prévention (Gestes d’urgence, Parcours du Cœur scolaire et grand public, Semaine du Cœur…),
  • 748 heures de fonctionnement, gestion, administration, communication,
  • 522 heures de phase III (gymnastique, marche, vélo, marche nordique…),
  • 35 heures de coordination des clubs (CA de l’ACL).

Il s’y ajoute 116 heures réalisées par d’autres bénévoles à nos côtés (Gestes d’urgence et Parcours du Cœur).

Photo d'une partie de l'assemblée

Des adhérents qui donnent de leur temps pour les actions de la FFC mises en place par le club avec de nombreux partenaires dont plusieurs étaient présents (Photo : Jean-Claude Wolff)

Le partenariat

De nombreuses actions ont été mises en place cette année grâce aux partenariats avec l’Education nationale et l’USEP, la Ville de Saint-Dié et d’autres communes (Anould, Celles sur Plaine, Saint-Remy), le Pays de la Déodatie avec le projet Défidéo, le Service de Protection Civile de la Préfecture, les organismes de formation aux gestes qui sauvent (Croix Rouge, Protection Civile et UFOLEP, les sapeurs-pompiers), l’hôpital (direction, diabétologie, cardiologie), l’Institut de formation en F Soins Infirmier, le lycée Jules Ferry, l’Engrenage et la Galerie 36e Art, l’ADAPEI, l’UNAFAM…

La sécurité

Pour toutes les activités, il y a un défibrillateur, une mallette de secours et des gilets fluorescents pour les marches si nécessaire et pour les sorties vélos où le port du casque et obligatoire. Depuis décembre 2018, certaines activités vont bénéficier des quatre talkie-walkies récemment achetés par le club.

De plus il y a toujours plusieurs personnes ayant bénéficié d’une formation aux gestes qui sauvent auxquelles s’ajoutent de façon quasi permanente un professionnel de santé (infirmière et/ou cardiologue).

Le site du club

Ouvert le 30 juin 2016, il comporte près de 600 articles et annonces d’événements au 6 décembre 2018.

Le nombre de ses visiteurs uniques s’élève à 11 800 dont 5 250 en 2018. Pour les non initiés, on détermine le nombre des visiteurs uniques à partir de l’identifiant de leur ordinateur (adresse « IP »). Cela ne correspond donc pas au nombre de connections à partir d’un même ordinateur puisque celui n’est comptabilisé qu’une fois, quel que soit le nombre de connections réalisées ou le nombre de personnes utilisant un même ordinateur.

Courbe des visiteurs du site

Les articles les plus consultés l’année passée sont : les Parcours du Cœur, la conférence sur l’AVC et les formations aux gestes qui sauvent ainsi que les défibrillateurs en général avec le pic de Janvier sur les défibrillateurs à Anould.

Le diaporama et l’exposition sur les 40 ans

La soirée s’est poursuivi par un diaporama de Jean-Louis Bourdon sur les 40 ans du Club. les différentes actions ont été retracées et l’ensemble des partenaires qui ont permis leur réalisation ont été salués.

Les participants ont également pu voir l’exposition réalisée autour de ce même thème. Cette dernière qui comporte quatre panneaux, un par décennie, sera présentée lors des manifestations organisées en 2019, en particulier à l’occasion du Parcours du Cœur qui aura lieu le dimanche 7 avril au départ de la Maison de quartier de la Bolle et lors de la réunion régionale des clubs Cœur et Santé qui aura lieu à Saint-Dié le 15 juin.

Voir ou revoir le diaporama : 40 ans du club-6-12- 2018

Annie Thrion reçoit des mains de Guilaine Bedel un livre sur l'exposition sur Madagascar qui se tient au Musée du quai Branly à Paris

Un des cadeaux remis à Annie Thirion (Photo : Michel Hadet)

Les 40 ans d’Annie Thirion au club

Elle a reçu le 16 novembre dernier à Paris la médaille de la FFC des mains du Pr Gérard Helft, prochain président de la FFC à compter du 1er juillet 2019.

Les membres du club ont tenu à la féliciter et surtout à la remercier pour son travail et son dynamisme.

Grâce à la générosité des adhérents, il lui a été remis des livres et le reste de la « cagnotte » lui permettra d’assister à des concerts de musique.

La soirée s’est poursuivie par un moment convivial entre les membres du club Cœur  et Santé et les partenaires présents.

La table avec la brioche et les boisions

La soirée s’est terminée autour du verre de l’amitié (Photo : Jean-Claude Wolff)

Click to access the login or register cheese