Archive - octobre 2019

Mois sans tabac débute le vendredi 18 octobre à l’hôpital

#MoisSansTabac, c’est un défi collectif qui propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois avec le soutien de leurs proches.

Comme les années précédentes, l’édition 2019 débutera le 1er novembre.

 

Informez vous au Centre hospitalier de Saint-Dié dès le vendredi 18 octobre auprès du stand installé dans la rue publique de l’hôpital Saint-Charles de 10 h à 16 h.

Connectez vous sur le site Tabac info service : https://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/

« Pour se préparer au mieux !

Pour mettre toutes les chances de votre côté, préparez-vous en contactant un tabacologue ou un professionnel de santé qui définira avec vous la stratégie d’arrêt la mieux adaptée.

Parce que décider d’arrêter de fumer, c’est déjà très bien, mais s’inscrire à #MoisSansTabac, c’est encore mieux.

Cela vous permettra gratuitement:

– De profiter des outils de Tabac info service : le Kit d’aide à l’arrêt et la valise du participant.

– D’avoir un accompagnement par mail pour vous préparer et vous aider tout au long du mois.

– Et surtout, de mettre toutes les chances de votre côté grâce aux tabacologues du 39 89 (*), à l’appli e-coaching et à la communauté Facebook.

(*) service gratuit + coût de l’appel, du lundi au samedi de 8 h à 20 h. »

 

Vous pouvez aussi télécharger la brochure de la Fédération Française de Cardiologie consacrée au sevrage tabagique :  https://www.fedecardio.org/sites/default/files/brochure-tabac.pdf

Marche du 13 octobre 2019 par un temps quasi estival pour le Club Cœur et Santé

Photo des participants

Température agréable, participants et soleil radieux

Une trentaine de marcheurs ont profité de ce bel après-midi d’octobre pour effectuer au départ du parking du cimetière militaire de Saulcy-sur-Meurthe, un des deux itinéraires qui leur étaient proposé. Soit  le parcours à allure modérée de 6 km avec comme accompagnatrice Denise Dombrat, soit le circuit de 9 km  sous la conduite de Michel Antoine.

Les parcours, essentiellement constitués de chemins forestiers et de passage en prairie avec peu de dénivelé ne présentaient pas de difficultés particulières et offrait, par endroit, de belles vues à 360°.

Photo des marcheurs en prairie

Le plaisir de marcher sur un tapis herbeux

Les marcheurs sur un sentier forestier

D’un bon pas sur une partie du circuit bien agréable et lumineuse

Parcours historique aussi,  puisque deux  arrêts étaient prévus.

Un  à la stèle érigée route de Fouchifol au carrefour de la Planchette  en hommage à deux résistants F.F.I de Plainfaing martyrisés puis pendus  et l’autre au cimetière militaire de Saulcy-sur-Meurthe particulièrement marqué à la sépulture N° 1405 où, de 2004 à 2006, des recherches ont permis d’identifier l’inconnu de cet emplacement avec comme seul indice les inscriptions portées sur  son alliance.

La stèle, route de Fouchifol au carrefour de la Planchette

photo au cimetière militaire

Les commentaires vont bon train à l’emplacement de la tombe N°1405

Cette superbe randonnée se termine en bonne ambiance avec  le soleil baissant à l’horizon et une douceur automnale bien agréable. Que du bonheur !

Prochaine marche le dimanche 3 novembre.

16 octobre 2019 : Journée mondiale de l’arrêt cardiaque 

Image de 2 mains croisées sur un coeur avec le texte suivant : vos mains peuvent sauver des vies

Logo de la journée sur l’arrêt cardiaque

16 octobre 2019 a lieu la Journée mondiale de l’arrêt cardiaque, autour de laquelle a lieu la Semaine européenne consacrée au même thème.

Elle a pour objectif d’encourager la pratique de la RCP (Réanimation Cardio Pulmonaire) chez les futurs témoins d’un accident cardiaque. Pour cela le public doit être formé aux gestes qui sauvent et pouvoir disposer rapidement d’un DAE (Défibrillateur Automatique Externe).
C’est dans cet objectif qu’a été lancé en 2007 le Projet Défidéo. Et dans ce cadre, ce jeudi 17 octobre à la salle Carbonnar seront remis à 7 communes de la Déodatie 8 nouveaux DAE. https://coeuretsante.deodatie.fr/evenement/remise-de-8-nouveaux-defibrillateurs-dans-le-cadre-du-projet-defideo-le-jeudi-17-octobre/

Massage avec un mannequin Mini Anne

Quelque chiffres sur l’arrêt cardiaque :
  • 50 000 cas par an,
  • 5% de survie, mais chances de survie multipliée par 3 si les témoins pratiquent une RCP avec une défibrillation,
  • Chaque minute qui passe, c’est 10 % de survie en moins,
  • 75 % des arrêt se produisent devant un témoin,
  • 70 à 75 % ont lieu à domicile,
  • 1 personne sur 20 sera témoin d’un arrêt cardiaque
C’est pourquoi, il faut qu’un maximum de gens soient formés.
Le club Cœur et Santé organise avec de nombreux partenaires les 21 et 22 novembre ses 29 èmes journées de formations aux gestes qui sauvent pour les scolaires à l’Espace Mitterrand.
Le jeudi 22 novembre à 19 h au même endroit aura une formation gratuite à l’intention du public. Inscription avec le lien suivant : https://coeuretsante.deodatie.fr/evenement/formation-aux-gestes-qui-sauvent-le-jeudi-21-novembre/

Denise Dombrat et Jean-Paul Besombes honorés par l’Association de Cardiologie de Lorraine lors de l’Assemblée générale du 11 octobre 2019

200 personnes étaient présentes à l’assemblée générale

L’Assemblée générale 2018-2019 de l’Association de Cardiologie de Lorraine a eu lieu le vendredi 11 octobre à 18 heures à la faculté de Médecine de Nancy Brabois sous la présidence du Pr Etienne Aliot.

Dans son rapport moral, le Pr Aliot a d’abord fait état de la situation de la Fédération Française de cardiologie (FFC) telle que présentée lors de la dernière assemblée générale. Il a tout d’abord rappelé les missions sociales de la FFC :

  • Prévention des maladies cardiovasculaires par l’information et les actions d’éducation auprès du public.
  • Promotion et financement de la recherche cardiologique.
  • Incitation à la formation aux gestes qui sauvent.
  • Aide à la réadaptation et à la réinsertion des cardiaques.
  • Coordination des actions des association régionales.

Il a ensuite présenté quelques chiffres significatifs :

  • 243 Clubs Cœur et Santé avec 17 000 membres qui participent aux activités physiques de phase 3 (plus d’explication sur cette phase 3 dans un article précédent :  ).
  • 600 000 participants aux Parcours du Cœur scolaires et grand public au printemps.
  • Diffusion de plus de 3 000 000 de brochures gratuites.

La tribune et une partie de l’assemblée

Il a rappelé le dynamisme de l’Association de Cardiologie de Lorraine (ACL)

  • Elle regroupe 21 clubs Cœur et Santé.
  • 2476 adhérents (+ 4 %) ce qui en fait l’association régionale la plus importantes et la plus active de France.
  • Plus de 9 000 participants aux Parcours du Cœur.
  • Nombreuses actions lors de la Semaine du Cœur en septembre : conférences, rencontres avec les chercheurs, gestes qui sauvent, activités physiques…

Il a remercié les présidents et cardiologues des clubs et tous les adhérents sans qui l’ACL ne serait pas aussi active, sans oublier tous les donateurs qui permettent à la FFC et à ses associations régionales de mener à bien leurs missions statutaires.

Le rapport financier de l’exercice clos au 30 juin 2019 a été présenté par le trésorier, Daniel Fernandes, puis approuvé par l’assemblée, après quelques questions.

Evelyne Aznar (à gauche) succède à Anne Françoise Fernandes qui prend sa retraite

Le professeur Aliot a ensuite présenté Evelyne Aznar Robin qui a été embauchée comme assistante au sein de l’Association.

A la suite des élections qui ont eu lieu en septembre, un nouveau Conseil Administration (CA) a été élu. Annie Thirion et Jean-Louis Bourdon ont été réélus. Le CA s’est réuni avant l’assemblée générale et a désigné un nouveau bureau. Sa composition est la suivante : Pr Etienne Aliot (président), Dr Jean-Yves Thisse (vice-président, Thionville), Dr Jean-Louis Bourdon (secrétaire, Saint-Dié), Jean-Marie Humbert (secrétaire-adjoint, Jarny), Daniel Fernandes (trésorier, Nancy) et Carmela Tezza (trésorière-adjointe, Mondelange)

Puis, le président de l’ACL a honoré 7 de ses membres dont deux déodatiens en leur remettant la médaille régionale.

  • Denise Dombrat est présente au club depuis 25 ans. Elle a fait partie de son bureau pendant de nombreuses années et poursuit actuellement sont action en participant à la recherche de circuits de marche et en les encadrant.
  • Jean-Paul Besombes est le trésorier du club depuis 10 ans, avec une charge en constante augmentation au vu du nombre croissant des adhérents et du développement des activités.

De droite à gauche : les médaillés Denise Dombrat et Jean-Paul Besombes aux côtés de Jean-Louis Bourdon, cardiologue, et Annie Thirion, présidente (Photo de Jean-Claude Wolff)

Enfin, les actions dans les différents clubs ont été présentées par un diaporama préparé par Daniel Fernandes, avant que les participants ne se retrouvent pour un moment convivial.

Prendre un petit déjeuner aide à prévenir les maladies cardiovasculaires

Prendre un petit déjeuner aide à prévenir les maladies cardiovasculaires

Vos médecins vous le disent régulièrement : il faut commencer la journée par un petit déjeuner.

Une étude d’une équipe de l’Université de Wuhan (Chine) publiée récemment dans une revue américaine de cardiologie (*) vient de le confirmer.

Cette étude prospective, a été réalisée à partir des données d’une cohorte nationale de 6 550 adultes de 40 à 75 ans suivis de 1988 à 1994, avec un âge moyen de 53.2 ans et 48.0% d’hommes.

Elle avait pour but de rechercher s’il y avait un lien entre le fait de ne pas prendre de petit déjeuner et la mortalité cardiovasculaire et la mortalité de toutes causes.

Les habitudes alimentaires des ces 6550 personnes sont le suivantes :

  • 5,1 % ne prennent jamais de petit déjeuner,
  • 10,9 % le prennent rarement,
  • 25,0 % le prennent certains jours et
  • 59,0 % le prennent tous les jours.

Les résultats confirment l’intérêt de prendre un petit déjeuner tous les jours Après ajustement, le risque de décès d’origine cardiovasculaire ou de décès de toutes causes est apparu plus élevé chez ceux ne prenant jamais de petit déjeuner par rapport aux sujets prenant régulièrement leur petit déjeuner tous les jours.

Parmi les explications à ces constatations, il y a le fait que ceux qui ne prennent pas de petit-déjeuner pourraient « se rattraper » dans la journée avec des aliments de faible valeur nutritionnelle et ayant un effet défavorable sur leur santé. Il est également évoqué la possibilité d’une tension artérielle plus élevée ou un mauvais profil lipidique. Plus simplement, cela pourrait être aussi le marqueur de mauvaises habitudes alimentaires et d’une mauvaise hygiène de vie.

Et vous, avez-vous pris ce matin votre petit déjeuner ?

(*) Association of Skipping Breakfast with Cardiovascular and All-Cause Mortality. Rong S et al. J Am Coll Cardiology 2019 ; 73 : 2025-32