Archive - octobre 2019

La Basilique Saint-Epvre de Nancy a ouvert ses portes au club Cœur et Santé

Avant d’assister à  l’assemblée générale 2018 – 2019 de l’Association de Cardiologie de Lorraine qui  a eu lieu le vendredi 11 octobre à 18 heures à la faculté de Médecine de Nancy Brabois,  La vingtaine de personnes représentant le club Cœur et Santé de Saint-Dié à cette assemblée a fait une halte à Nancy avec pour but, la visite de la Basilique Saint-Epvre.

photo du groupe sur le parvis de la Basilique

Bien à l’écoute des commentaires du guide sur le parvis de la Basilique

Monsieur Florent Vallin, notre guide venu nous accueillir sur le parvis de la Basilique, nous a, avant la visite intérieure de l’édifice,  fait une description de l’ensemble du bâtiment et ses évolutions au fil du temps, de constructions et déconstructions  de ce joyau néogothique construite au XIXᵉ siècle  située place Saint-Epvre dans la Vieille-Ville deNancy.

Photo de la Basilique

La Basilique Saint-Epvre. Sa magnifique flèche culmine à 87 m de hauteur

A l’occasion de la commémoration de la Basilique, en 1882, un pâtissier de la place créa un gâteau : le Saint-Epvre. Devant le succès grandissant, la marque est déposée en 1907.

Ce fut bien sûr, pour le groupe, l’occasion de profiter d’une dégustation de cette friandise dans la pâtisserie d’origine  sise à proximité de l’édifice avant la visite intérieur de la Basilique.

Présentation du gâteau le Saint-Epvre avant dégustation

L’histoire du gâteau « le Saint-Epvre » avant dégustation

La porte de la Basilique franchie, nous découvrons son imposante nef, ses nombreux vitraux, impressionnants par leur taille (74 verrières) dont trois rosaces. Au-delà du chœur, le chevet à déambulatoire possède 5 chapelles absidiales.

Le groupe dans la Basilique

Très attentif aux commentaires du guide

C’est un édifice très représentatif du style néo-gothique. Il a conservé l’intégralité de son mobilier (maître-autel, stalles, chaires, bancs, table de communion, pupitres, …).  Son orgue, maintes fois restauré, a été classé en 1980 aux Monuments Historiques pour sa tonalité.

Photo de l'orgue restauré en 1992

Le grand orgue de la basilique restauré en 1992

Notre guide, très agréable et à l’écoute, n’a pas été avare de commentaires. Les explications ont été claires et riches. Le temps est passé trop vite !

Projet DÉFIDÉO, près de 100 défibrillateurs installés dans 68 communes.

Dans l’assistance on retrouvait des représentants des communes, de Cœur et Santé et (au dernier rang à gauche) Isabelle Bertrand, cheville ouvrière de Défidéo au Pays de la Déodatie (photo : Jean-Claude Wolff).

Avec la remise de 8 nouveaux kits DÉFIDÉO à 7 communes qui a eu lieu le jeudi 17 octobre 2019 à la salle Carbonnar, ce sont 101 DAE (Défibrillateurs Automatiques Externes) en accès public 24 h sur 24 qui seront disponibles sur le territoire de la Déodatie (98 dans cadre de Défidéo et 3 hors projet Défidéo).

Les communes concernées par les nouvelles installations sont les suivantes :

  • Anould,
  • Étival,
  • La Bourgonce,
  • La Voivre,
  • Les Rouges Eaux,
  • Raon l’Étape (2 DAE),
  • Senones.

A la suite de ces nouvelles acquisitions ce sont 68 communes du Pays de la Déodatie qui sont équipées.

Les villes les mieux équipées disposent de 5 à 3 DAE : Anould, Étival, Granges-Aumontezy, Fraize, Saulcy-sur-Meurthe, Saint-Léonard et Raon L’Etape.

De droite à gauche : Pascal Mohr, vice-président du Pays, Guy Drocchi, son président, Annie Thirion, présidente du Club Cœur et Santé et Jean-Louis Bourdon, cardiologue. Au premier plan, les panneaux qui seront apposés à côté des DAE (photo : Jean-Claude Wolff).

Défidéo a été lancé en 2007 par le Club Cœur et Santé à la suite du décret du 4 mai 2007 autorisant toute personne à utiliser un DAE. Il est porté depuis 2008 par le Pays de la Déodatie. Il a permis l’installations de 30 appareils en 2010 et en 2012, 13 en 2015, 8 en 2017, 9 en 2018 et enfin 8 cette année.

L’objectif est est faire baisser la mortalité par arrêt cardiaque subit sur notre territoire (plus d’une centaine de victimes par an). Cela repose sur trois actions complémentaires : l’information du public, sa formation aux geste qui sauvent et la mise à disposition par les collectivités de DAE accessibles 24 sur 24. Car le taux de survie est conditionné par une prise en charge dès les premières minutes, ce qui ne peut être fait, sauf exception, que par les premiers témoins qui vont appeler les secours et pratiquer un massage cardiaque dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés, qui mettent en moyenne une dizaine de minutes pour arriver auprès de la victime. Et si une défibrillation est réalisée dans les 5 minutes, les chances de survie augmentent fortement.

Nathalie Vinot, ingénieur bio-médical au centre hospitalier de Saint-Dié présente un « kit Défidéo » et donne les informations techniques sur l’installation et le suivi du matériel (photo : Jean-Claude Wolff)

Ces éléments ont été rappelés ce jeudi par les intervenants, Guy Drocchi, président du Pays, Pascal Mohr, vice-président, Annie Thirion, présidente du Club Cœur et Santé et Jean-Louis Bourdon, cardiologue. Ils ont également insisté sur le rôle important du Pays auprès des communes. Si des financements extérieurs obtenus auprès de différents mécènes pour les 5 premières opérations (jusqu’à 50% du prix d’achat), ils n’ont pu être obtenus cette année. Mais le prix de vente des appareils a baissé et les communes bénéficient également des prix obtenus grâce à un achat groupé.

D’autre part, et cela a été souligné par les intervenants, Défidéo, c’est aussi une assistance pour les communes dans le domaine de la surveillance des appareils, le renouvellement périodique des batteries et des électrodes. C’est également, après chaque utilisation pour un arrêt cardiaque, la fourniture gratuite d’un jeu d’électrodes par le Centre Hospitalier de Saint-Dié, partenaire du projet (le plus souvent directement par le SMUR dépendant de l’hôpital). Enfin Défidéo permet la réalisation de la maintenance des appareils par le constructeur tous les 3 ans, de manière groupée, là encore avec des conditions financières avantageuses pour les communes.

Nathalie Vinot, ingénieur bio-médical au centre hospitalier de Saint-Dié, a présenté les kits Défidéo qui comportent un DAE, un boitier chauffant, un panneau d’information, un transformateur, un panneau indicateur et le cahier de surveillance. Elle a précisé les modalités d’installation des appareils.

Elle a également détaillé le document de suivi mis au point par Défidéo dès 2010 afin de faire en sorte que les DAE soient toujours opérationnels en cas de besoin. Comme cela été précisé par les intervenants, on y retrouve tous les éléments qui maintenant obligatoires. Un domaine où les promoteurs de Défidéo ont été des précurseurs.

Démonstration par les docteurs Dominique Rouleau de la Croix Rouge et Jean-Louis Bourdon de Cœur et Santé. Rappel des 2 signes de l’arrêt cardiaque (photo : Jean-Claude Wolff).

Enfin, les intervenants ont tenu à rappeler le rôle clé d’Isabelle Bertrand la référente du projet au sein du Pays de la Déodatie et l’ont remercié pour son implication.

Avant de terminer la soirée par le verre de l’amitié, une démonstration de la prise en charge d’un arrêt cardiaque a été faite par les Drs Dominique Rouleau de la Croix Rouge et Jean-Louis Bourdon de Cœur et Santé.

Nouvelles journées de formation aux gestes qui sauvent les 21 et 22 novembre

 Attention ! Changement de lieu : Palais Omnisports Joseph Claudel.

Enfant pratiquant un massage cardiaque

Appeler, puis masser et défibriller : les trois piliers de la prise en charge de l’arrêt cardiaque

Le club Cœur et Santé de Saint-Dié organise ses 29 èmes Journées de formation aux gestes qui sauvent les 21 et 22 novembre.

La formation pour les élèves de CM2

Elle est destinées aux élèves de CM2 de Saint-Dié et ses environs. Cette année 428 élèves seront concernés (les inscriptions sont closes).

Fruit d’un partenariat entre le club, l’Inspection de l’Education nationale de Saint-Dié, avec le soutien de la ville, elles auront lieu au Palais Omnisports Joseph Claudel (salle de gymnastique, salle de danse, salle de Kempo, salle d’escrime ou salle de réunion du 1er étage).

Groupe d'élèves apprenant le massage cardiaque

Apprentissage du massage cardiaque avec les mannequins Mini Anne lors de la formation 2018

Le programme comporte l’apprentissage des 3 gestes qui sauvent : appeler, masser, défibriller ainsi la mise en PLS (Position Latérale de Sécurité).

Pour le massage cardiaque, les élèves peuvent utiliser soit un mannequin classique (photo en haut de l’article), soit un mini mannequin (photo ci-dessus).

photos des bénévoles

Des encadrants issus de la Croix Rouge, de la Protection civile, des Sapeurs-pompiers, de l’Ufolep et du Club Cœur et Santé lors de la formation 2018

Les formateurs appartiennent à plusieurs organismes de formation au secourisme ou sont des professionnels de santé, médecins et infirmières, membres du club.

La formation pour le grand public

Elle a lieu le jeudi 21 novembre de 19 h à 20 h 30 également au Palais Omnisports Joseph Claudel dans la salle de réunion du 1er étage avec le même programme que pour les enfants.

Les apprenants du jeudi soir

La formation des adultes le jeudi soir

Cette formation est ouverte à tous, même aux enfants.

Elle est gratuite, mais pour des raisons d’organisation pratique et compte tenu d’un nombre de place limité, l’inscription est obligatoire en utilisant le formulaire de contact situé en fin de cet article.

Enfant faisant un massage cardiaque

On peut commencer très tôt à apprendre les gestes qui sauvent

Formulaire pour s’inscrire à la formation du jeudi soir. Merci de noter les noms et prénoms des personnes souhaitant participer :

Mois sans tabac débute le vendredi 18 octobre à l’hôpital

#MoisSansTabac, c’est un défi collectif qui propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois avec le soutien de leurs proches.

Comme les années précédentes, l’édition 2019 débutera le 1er novembre.

 

Informez vous au Centre hospitalier de Saint-Dié dès le vendredi 18 octobre auprès du stand installé dans la rue publique de l’hôpital Saint-Charles de 10 h à 16 h.

Connectez vous sur le site Tabac info service : https://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/

« Pour se préparer au mieux !

Pour mettre toutes les chances de votre côté, préparez-vous en contactant un tabacologue ou un professionnel de santé qui définira avec vous la stratégie d’arrêt la mieux adaptée.

Parce que décider d’arrêter de fumer, c’est déjà très bien, mais s’inscrire à #MoisSansTabac, c’est encore mieux.

Cela vous permettra gratuitement:

– De profiter des outils de Tabac info service : le Kit d’aide à l’arrêt et la valise du participant.

– D’avoir un accompagnement par mail pour vous préparer et vous aider tout au long du mois.

– Et surtout, de mettre toutes les chances de votre côté grâce aux tabacologues du 39 89 (*), à l’appli e-coaching et à la communauté Facebook.

(*) service gratuit + coût de l’appel, du lundi au samedi de 8 h à 20 h. »

 

Vous pouvez aussi télécharger la brochure de la Fédération Française de Cardiologie consacrée au sevrage tabagique :  https://www.fedecardio.org/sites/default/files/brochure-tabac.pdf

Marche du 13 octobre 2019 par un temps quasi estival pour le Club Cœur et Santé

Photo des participants

Température agréable, participants et soleil radieux

Une trentaine de marcheurs ont profité de ce bel après-midi d’octobre pour effectuer au départ du parking du cimetière militaire de Saulcy-sur-Meurthe, un des deux itinéraires qui leur étaient proposé. Soit  le parcours à allure modérée de 6 km avec comme accompagnatrice Denise Dombrat, soit le circuit de 9 km  sous la conduite de Michel Antoine.

Les parcours, essentiellement constitués de chemins forestiers et de passage en prairie avec peu de dénivelé ne présentaient pas de difficultés particulières et offrait, par endroit, de belles vues à 360°.

Photo des marcheurs en prairie

Le plaisir de marcher sur un tapis herbeux

Les marcheurs sur un sentier forestier

D’un bon pas sur une partie du circuit bien agréable et lumineuse

Parcours historique aussi,  puisque deux  arrêts étaient prévus.

Un  à la stèle érigée route de Fouchifol au carrefour de la Planchette  en hommage à deux résistants F.F.I de Plainfaing martyrisés puis pendus  et l’autre au cimetière militaire de Saulcy-sur-Meurthe particulièrement marqué à la sépulture N° 1405 où, de 2004 à 2006, des recherches ont permis d’identifier l’inconnu de cet emplacement avec comme seul indice les inscriptions portées sur  son alliance.

La stèle, route de Fouchifol au carrefour de la Planchette

photo au cimetière militaire

Les commentaires vont bon train à l’emplacement de la tombe N°1405

Cette superbe randonnée se termine en bonne ambiance avec  le soleil baissant à l’horizon et une douceur automnale bien agréable. Que du bonheur !

Prochaine marche le dimanche 3 novembre.

Click to access the login or register cheese