Archive - avril 2019

Marche du 28 avril : la pluie du matin ne doit pas effrayer le pèlerin

Photo des marcheurs

Le départ des petit et grand circuits était commun

Le proverbe « La pluie du matin n’arrête pas le pèlerin » incite à ne pas s’arrêter devant une difficulté et n’a pas de valeur prédictive en matière de météorologie.

Par contre, un autre dit que « La pluie du matin réjouit » et indique que cette pluie du matin annonce une belle journée.

Les dix membres du club présents à la marche de dimanche dernier ont pu le vérifier. Et quand bien même il aurait plu, cela n’empoche pas de marcher.

En faisant cette marche, ils ont par contre démenti l’adage qui dit « Jamais deux sans trois » . En effet cette marche avait du être reportée à deux reprises depuis le début de l’année en raison de prévisions de fortes rafales de vent, bien plus dangereuses que trois ou quatre gouttes d’eau.

Mais il est dit aussi que « La persévérance est une qualité déterminante du succès« .

En reprogrammant une troisième fois cette marche sur les hauteurs de Taintrux, avec un grand et un petit circuits adaptés aux capacités de chacun, Michel Antoine à permis aux personnes présentes de découvrir de beaux points de vue à partir des chemins forestiers cheminant à mi hauteur de la rive gauche du Taintroué.

Le groupe de marche nordique y fera certainement quelques pas dans un avenir proche.

Photo des marcheurs

Sur les hauts du Xainfaing, le banc Fernand permet de faire une pause en admirant le paysage

Médicaments et alimentation

Photo d'un panier de fruits, légumes et pâtes

Le rôle de l’alimentation joue dans la prévention ou la survenue des maladies cardiovasculaires est bien connu du public, en particulier l’importance de consommer des fruits, des légumes et certaines graisses.  Mais il est un point moins bien connu, ce sont les interférences entre certains aliments et la prise de médicaments.

Les aliments riches en vitamine K

Ils peuvent interférer en avec les anticoagulants appartenant à la familles des anti-vitamine K (AVK : Coumadine, Préviscan ou Sintrom).
On distingue les aliments en fonction de leur teneur en vitamine K.
  • Produits à forte teneur en Vitamine K1 (100 à 1000 µg/100 g) : pissenlits crus, épinards cuits, huile de soja, bettes cuites, chicorée frisée, épinards crus, cresson, brocolis, cuits, choux de Bruxelles cuits, laitue crue, thym*, persil*, basilic frais*. (*) en pratique les herbes aromatiques ne sont consommées en très faible quantités.
  • Teneur moyenne en vitamine K1 (10 à 100 µg/100 g) : Chou rouge cuit, cru, huile de colza, céleri rave cru, asperges cuites, chou blanc cru, pruneau, fois de génisse, petits pois en conserves, huile d’olive, poireau cru, asperges en boite.
  • aliments contenant de la vitamine K2 (5 à 50 µg/100 g) : édam, jaune d’œuf, beurre, salami, foie de génisse, steak haché, crème fraîche, emmental, chou de choucroute.
Selon certaines études chez des sujets sains anti-coagulés de façon stable par un AVK et recevant
une faible dose de vitamine K1 (100 à 200 µg/jour), il a été montré qu’il n’y avait pas de modification de l’INR (examen qui permet d’adapter la dose des AVK.
En pratique : pas d’interdiction mais il est conseillé d’avoir un apport régulier en légumes
verts de façon à avoir un apport habituel de vitamine K en évitant simplement les apports excessifs.
Ces interactions ne concernent pas les « nouveaux » anticoagulants : Pradaxa, Xarelto et Eliquis.

Autres aliments interférant avec  les AVK

  • augmentation de l’INR (risque de surdosage, donc d’hémorragie) : ginseng, ginko biloba, serenao repens, cranberry, compléments alimentaires, oméga 3 à base d’huiles de poisson.
  • augmentation de l’INR (risque de sous dosage, donc de formication de caillot) : thé vert, millepertuis (voir ci dessous)
Photo de millepertuis

Millepertuis

Le millepertuis

Cette plante utilisée contre l’anxiété est en vente libre en pharmacie et parapharmacie. Il accélérerait l’élimination de certains médicaments.

Le jus de pamplemousse

Il contient des furanocoumarines, composés chimiques qui inhibent certaines fonctions du foie, et notamment sa capacité à éliminer certains médicaments.
Il entre ainsi en interaction avec plus de 50 médicaments, core certaines pilules contraceptives. Les risques ? Des surdosages et des effets indésirables plus importants

Il peut augmenter de façon importante l’absorption du médicament dans l’organisme. Deux classes de médicaments sont particulièrement concernées :

  • certains médicaments cardiovasculaires : ceux utilisés pour faire baisser le taux de cholestérol dans le sang : la simvastatine, et dans une moindre mesure, l’atorvastatine. Un jus de pamplemousse pris en même temps que la simvastatine peut multiplier par 15 l’absorption du médicament et provoquer des atteintes musculaires graves ;
  • certaines pilules contraceptives ;
  • les immunosuppresseurs préconisés contre les rejets de greffes (tacrolimus, ciclosporine…). Une prise concomitante avec un jus de pamplemousse, de façon régulière, peut endommager le rein.

Il est conseillé d’éviter de prendre un jus de pamplemousse dans les deux heures qui précèdent la prise de ces médicaments, et de limiter la consommation à moins d’un quart de litre par jour.

En revanche, le jus de pomme et d’orange ne provoquent pas d’interactions connues.

Photo de Pamplemousse

Pamplemousse

L’alcool 

L’alcool doit être évité avec tous les médicaments qui réduisent la vigilance (tranquillisants, analgésiques ou antitussifs à base de codéine ou de tramadol, neuroleptiques, certains antidépresseurs, et certains médicaments antiallergiques. L’alcool associé à ces médicaments peut provoquer une somnolence et réduire les réflexes avec possibles conséquences dramatiques en cas de conduite automobile ou d’utilisation de machines.

La consommation d’alcool avec les anti-inflammatoires (type ibuprofène) ou l’aspirine peut être à l’origine de brûlures d’estomac ou de reflux acides.

Les agrumes

Citron, pamplemousse, orange, par ordre décroissant d’acidité, doivent être évités avec les anti-inflammatoires ou l’aspirine, sous peine de majorer voire de déclencher des brûlures d’estomac ou des reflux acides.

Il est conseillé de prendre les anti-inflammatoires au milieu du repas, pour limiter ces effets.

La caféine 

Il faut éviter de consommer de la caféine lors d’un traitement contenant certains antibiotiques comme l’énoxacine, la ciprofloxacine et la norfloxacine, ainsi qu’avec la théophylline, un anti-asthmatique qui a les mêmes effets que la caféine.

Ces antibiotiques gênent l’élimination de la caféine et peuvent donc conduire à un surdosage en caféine, ou à une addition d’effets indésirables, pour la théophylline, avec une excitation, des palpitations, des tremblements, des sueurs voire des hallucinations.

photo d'une boite de cachou

Cachou à la réglisse

La réglisse 

Elle est à l’origine d’une augmentation de la pression artérielle. Il convient de limiter, ou mieux, d’abandonner la consommation de réglisse (bonbon ou boisson anisée sans alcool) en cas d’hypertension.

En pratique

Il faut toujours lire attentivement la notice des médicaments.

En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

 

 

 

Randonnée vélo de 3 jours sur l’EuroVélo 6 en septembre

Photo du groupe de 17 cyclistes devant l'ancienne gare de Fraize, devenue office de tourisme

Sortie vélo vers Fraize le 8 novembre 2018

Le club Cœur et Santé organise une randonnée cycliste sur l’Eurovéloroute 6 entre Mulhouse et Besançon durant trois jours du mercredi 11 au vendredi 13 septembre.

Il s’agit d’un trajet sans grosse difficulté le long du canal du Rhône au Rhin long de 150 km répartis sur les trois jours avec des étapes de 25-30 km le matin et l’après-midi.

Les bagages seront transportés dans les véhicules d’une étape à l’autre.

Voici le programme

  • Mercredi 11 septembre
    • départ en voiture de Saint-Dié à 7 h 30 vers Mulhouse-Illzach,
    • matin : Illzach – Dannemarie (28 km),
    • après-midi : Dannemarie – Sochaux, peu avant Montbéliard (30 km).
  • Jeudi 12 septembre
    • matin : Sochaux – L’Isle-sur-le-Doubs (26 km),
    • après-midi : L’Isle-sur-le-Doubs – Baume-les-Dames (25 km).
  • Vendredi 13 septembre
    • matin : Baumes les Dames – Chalèze, peu avant Besançon (23 km),
    • après-midi : Chalèze – Gézier-et-Fontenelay, au nord de Besançon (32 km), retour à Saint-Dié en voiture.

Vingt membres du groupe des cyclotouristes du club y participeront. Ils se sont réunis il y a quelques jours pour finaliser l’organisation de cette randonnée, et en particulier les lieux d’hébergement qui sont prévu à Sochaux le mercredi soir et à Baumes-les-Dames le jeudi soir. Il est prévu d’organiser des visites dans les villes étapes.

Intervention du Club Cœur et Santé au Parcours du Cœur du Collège Jules Ferry

Phoot des élèves pratiquant le massage cardiaque

Apprentissage du massage cardiaque

Comme l’an dernier, le Club Cœur et Santé est intervenu deux heures auprès des élèves de chacune des deux classes de 5éme du Collège Jules Ferry dans le cadre du Parcours du Cœur organisé par cet établissement.

A la demande de la principale adjointe et des infirmières, 5 membres du club ont pratiqué une initiation aux gestes qui sauvent après de 50 collégiens.

Après un diaporama introductif du cardiologue du club, la formation s’est faite en utilisant les mannequins Mini Anne.

La formation a été encadrée par les bénévoles du club assistés par des enseignants et l’une des infirmières de l’établissement.

photo des formateurs

Les membres du club et l’une des infirmières de l’établissement

Les Parcours du Cœur du côté des bénévoles

Le groupe attentif aux explications

Le dimanche 23 mars, Michel Antoine donne les explications avant le départ de la marche de reconnaissance depuis la maison de quartier de la Bolle

La semaine des Parcours du Cœur constitue un des temps forts de l’année du club Cœur et Santé de Saint-Dié.

Mais cela nécessite tout un travail de préparation en amont et la mobilisation de nombreux bénévoles.

Car, si le club ne maîtrise le facteur météorologique comme ce fut le cas pour le parcours scolaire de jeudi, tout doit être mis en oeuvre pour que l’organisation soit optimale et que les participants reviennent satisfaits de leur randonnée, ce qui a encore été le cas cette année, comme peuvent en témoigner les personnes qui les accueillaient à leur retour à la maison de quartier de la Bolle.

Photo du bureau

Le bureau lors de l’assemblée générale le 6 décembre 2018 (Photo : Michel Hadet)

Le travail du bureau

Après le choix des dates et du lieu de départ pour le parcours grand public, l’inscription des parcours scolaire et grand public a été faite le 30 juillet 2018 auprès de la Fédération Française de Cardiologie.

Le Parcours du Cœur scolaire

Courrier à l’Inspecteur de l’Education nationale de Saint-Dié et aux enseignants concernés en septembre.

Rencontre avec le conseiller pédagogique chargé de l’éducation physique et sportive à l’Inspection de l’Education nationale.

Réservation de la salle Mélusine et contacts avec les services de la ville pour le support logistique.

Nouveau courrier aux enseignants le 15 janvier transmis aux écoles publiques par l’intermédiaire de l’inspection et aux écoles privées directement par le club.

Relance des inscriptions pour les écoles retardataires le 25 février.

Etablissement du planning des classes, avec un troisième courrier aux enseignants le 8 mars, accompagné des documents mis à jour (consignes aux élèves, plan et questionnaires adaptés en fonction des 4 portes d’entrées).

Mise à jour du diaporama de l’atelier « Cœur ».

Préparation des grands cœurs qu’il est prévu de distribuer aux élèves pour le rassemblement final au pied de la Tour de la Liberté, qui malheureusement n’a pas pu avoir lieu cette année.

Affiche des Parcours du Cœur avec une chaussure de sport dont les lacets dessinent un cœur

Le Parcours du Cœur grand public

Réservation de la maison de quartier le 19 juillet 2018.

Demande d’autorisations auprès de l’ONF et des communes concernées (Saint-Dié et Taintrux).

Choix et reconnaissance des circuits.

Rencontre avec Rémi Thirion pour valider le circuit de VTT.

Contacts avec les diabétologues et les infirmières pour organiser les stands-santé.

Communication : réalisation des tracts et affiches, articles sur le site, transmission à la presse, courriel aux associations…

Documents pour le jour J : plan des circuits, cartes de contrôle des participants, listes pour l’inscription des participants au départ et pour le contrôle des passages à chacun des différents postes et au retour.

Intendance : pour abreuver et nourrir les marcheurs ce sont 200 litres d »eau qu’il a fallu acheter et stocker, ainsi que des fruits, des biscuits, du chocolat…

Le travail des bénévoles

Pour le parcours scolaire comme pour celui destiné au grand public, ce sont à chaque fois une cinquantaine de bénévoles qui sont mobilisés.

Communication

Distribution par les membres du club d’affiches et de tracts dans les semaines qui précèdent l’événement.

Installation des banderoles sur les ponts de la ville.

La reconnaissance des circuits le dimanche 24, le lundi 25 mars et le mercredi 3 avril

Photo du groupe

Le groupe de marche nordique au col du Kiosque le 25 mars 2019

Quinze jours avant le parcours grand public, deux sorties ont été organisées sur les circuits de marche, l’une avec les marcheurs le dimanche 24 mars et l’autre avec le groupe de marche nordique le lundi 25 mars.

Plusieurs membres du club ont reconnu le circuit de VTT tracé dans le massif du Kemberg et le groupe des cyclos a reconnu celui de la randonnée sur route vers Taintrux le mercredi 3 avril.

Le groupe devant la Maison de Quartier de la Bolle

Le circuit de la randonnée a été reconnu par les bénévoles du club Cœur et Santé le 3 avril

La réunion des bénévoles le lundi 1er avril

Le lundi qui précède les Parcours du Cœur, tous les bénévoles sont réunis à la salle de tir à l’arc du palais omnisports afin de leur présenter l’organisation générale et rappeler à chacun son rôle, en particulier lors du parcours scolaire.

Les bénévoles assis sur des bancs autour de Michel Antoine

Les bénévoles attentifs aux explications de Michel Antoine le 1er avril

Le parcours scolaire le jeudi 4 avril

Cinquante bénévoles sont « sur le pont », dès 7 heures du matin pour plusieurs d’entre eux. rejoints à 7 h 30 par le reste des troupes pour que tout soit prêt pour 8 heures 30 : installations des panneaux du circuit culturel, des barrières, des banderoles, préparation des ateliers de gymnastique, de la salle Mélusine…

Photo des élèves sur la pelouse

L’un des deux ateliers de gymnastique sur la pelouse du parc Jean-Mansuy

A 8 h 30, chacun est à son poste en attendant l’arrivée des premiers élèves.

Pendant la matinée, la présidente et un groupe de membres s’activent à préparer les documents et objets de la Fédération Française de Cardiologie et de l’Association de Cardiologie de Lorraine qui seront remis aux classes.

Photo des organisateurs

Si la météo n’a pas permit la réalisation en extérieur d’un grand cœur avec l’ensemble des participants (élèves et adultes), les encadrants se sont retrouvé à l’Espace Mitterrand d’une photo collective

Le parcours grand public

La veille, un groupe de 8 personnes est allé baliser les circuits de marche et de VTT dans le Kemberg.

Deux autres ont balisé le circuit de la randonnée sur route.

Photo des 8 baliseurs des circuits du Kemberg

Les baliseurs des circuits du Kemberg

En fin d’après midi, entre 18 heures et 20 heures, un groupe de 6 personnes procède au déchargement du matériel et de l’intendance et installe les tables, les chaises, les trois stands-santé, la documentation, les banderoles et les panneaux de l’expositions dans la maison de quartier.

Eau, fruits et gâteaux sec pour les postes de contrôle

Préparation des caisses de ravitaillement.

Il a aussi fallu transporter les bouteilles d’eau et l’alimentation afin de préparer les caisses pour chacun des poste de contrôle.

Il faut aussi numéroter les cartes de contrôle de participants en fonction du type d’activité : marche ou vélo.

Opération de numérotation des cartes de contrôle

Préparation des cartes de contrôle

Le jour J, dès 7 heures plusieurs personnes achèvent le balisage et la mise en place des banderoles, opérations qui ne peuvent être faites la veille.

Chargement d'une voiture

Chargement du ravitaillement

Les autres bénévoles arrivent peu après et chargent leur ravitaillement avant de rejoindre l’un des cinq postes de contrôle échelonnés sur les trois circuits tracés dans le massif du Kemberg, installent le matériel des stands-santé ou prennent place derrière la table d’inscription.

Les premiers marcheurs à la table d'inscription

L’arrivée des premiers marcheurs

A 8 heures, quand les premiers participants arrivent, chacun est à son poste pour les accueillir.

Photo des stands-santé

La mesure de la glycémie

Après leur inscription, ils sont invités à passer par les stands-santé tenus par 8 infirmières, un infirmier, un diabétologue et un cardiologue. Sur ces stands, il leur est proposé une mesure de la glycémie et de la tension artérielle, ce que feront plus de la moitié des participants (260 mesures de la glycémie et 248 de la tension).

Infirmier prenant la tension à une marcheuse

Mesure de la tension artérielle

Comme chaque année, ces mesures ont permis de dépister plusieurs anomalies qui n’étaient pas connues. Les personnes ont alors été invitées à consulter leur médecin traitant.

Des démonstrations sur la prise en charge de l’arrêt cardiaque étaient également proposées.

prise de la tension artérielle

Mesure de la tension artérielle

Les marcheurs peuvent alors s’élancer vers les circuits tracés dans le Kemberg où les attendent les équipes de bénévoles en poste aux cinq points de contrôle.

Photos des bénévoles du poste de contrôle

Poste de contrôle de la Cense de Grandrupt (Photo : Raymond Cottica)

A 9 heures, c’est au tour des premiers VTTistes de venir s’inscrire. A 9 h 30 le groupe part sous la conduite de Rémi Thirion.

Photo du groupe VTT

Départ pour le circuit de VTT sous la conduite de Rémi Thirion.

Ils seront suivis une heure plus tard par le groupe des cyclotouristes qui se dirigent vers Taintrux.

Le poste au col de la roche Saint-Martin (Photo : Michel Antoine)

En fin de matinée, quand les VTTistes et cyclistes reviennent à la maison de quartier de la Bolle, les marcheurs de la première heure ont déjà bouclé leurs circuits. Mais d’autres mettront plus de temps, profitant de la météo printanière pour pique-niquer, notamment au col du Kiosque.

Poste de contrôle au col du kiosque (Photo : Michel Antoine)

Les derniers marcheurs partent à 13 heures pour le grand circuit et à 15 heures pour le petit circuit.

Le premier poste de contrôle (Photo : Michel Antoine)

Pour ces derniers randonneurs la météo sera moins favorable que pour ceux du matin et certains ont eu à sortir leurs parapluies en fin d’après-midi.

Les parapluies sont devenus utiles en fin d’après-midi comme ci au poste de contrôle
situé sur le petit circuit (Photo : Michel Antoine)

Vers 17 h 30 les derniers marcheurs reviennent signaler leur retour à l’équipe d’accueil.

La table de contrôle des retours

En attendant les derniers marcheurs

Après l’arrivée des derniers marcheurs et en attendant le retours des personnes chargées des postes de contrôle, commence le travail de rangement et de nettoyage de la maison de quartier de la Bolle.

Photo des bénévoles

La réunion des bénévoles le dimanche vers 18 heures (Photo : Jean-Claude Wolff)

Vers 18 heures a lieu la réunion à l’intention des bénévoles afin de faire le point sur la journée et de partager le verre de l’amitié.

Le groupe sous la banderole de la fédération française de cardiologie

Photo d’une partie des bénévoles prise en fin de journée.

Après la réunion des bénévoles, les membres du bureau achèveront vers 20 heures le rangement et le nettoyage. Il ne reste plus à la présidente Annie Thirion qu’à aller rendre les clés de la maison de quartier.

Autres articles sur les Parcours du Cœur :

Marche de reconnaissance des 24 et 25 mars : https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/03/26/parcours-du-coeur-du-7-avril-marches-de-reconnaissance-pour-les-membres-du-club-coeur-et-sante/

Réunion du 1er avril : https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/04/01/derniere-mise-au-point-pour-les-benevoles-du-parcours-du-coeur-scolaire/

Parcours du Cœur scolaire du 4 avril : https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/04/05/pres-de-300-eleves-et-de-60-benevoles-pour-un-parcours-du-coeur-scolaire-pluvieux-et-neigeux-mais-chaleureux/

Parcours du Cœur grand public du 7 avril : https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/04/08/a-pied-ou-en-velo-et-de-bon-coeur-pres-de-500-personnes-ont-participe-au-parcours-du-coeur-2019/

Click to access the login or register cheese