Marche du 28 avril : la pluie du matin ne doit pas effrayer le pèlerin

Photo des marcheurs

Le départ des petit et grand circuits était commun

Le proverbe « La pluie du matin n’arrête pas le pèlerin » incite à ne pas s’arrêter devant une difficulté et n’a pas de valeur prédictive en matière de météorologie.

Par contre, un autre dit que « La pluie du matin réjouit » et indique que cette pluie du matin annonce une belle journée.

Les dix membres du club présents à la marche de dimanche dernier ont pu le vérifier. Et quand bien même il aurait plu, cela n’empoche pas de marcher.

En faisant cette marche, ils ont par contre démenti l’adage qui dit « Jamais deux sans trois » . En effet cette marche avait du être reportée à deux reprises depuis le début de l’année en raison de prévisions de fortes rafales de vent, bien plus dangereuses que trois ou quatre gouttes d’eau.

Mais il est dit aussi que « La persévérance est une qualité déterminante du succès« .

En reprogrammant une troisième fois cette marche sur les hauteurs de Taintrux, avec un grand et un petit circuits adaptés aux capacités de chacun, Michel Antoine à permis aux personnes présentes de découvrir de beaux points de vue à partir des chemins forestiers cheminant à mi hauteur de la rive gauche du Taintroué.

Le groupe de marche nordique y fera certainement quelques pas dans un avenir proche.

Photo des marcheurs

Sur les hauts du Xainfaing, le banc Fernand permet de faire une pause en admirant le paysage

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié