Archive - janvier 2022

Une journée nordique en raquettes à neige pour le Club Cœur et Santé

Photo du groupe au départ du col du Collet
Photo du groupe au départ du col du Collet

Au départ du col du Collet. Altitude 1110 mètres (photo Bernard Blum)

Vingt-six marcheurs du Club Cœur et Santé, adeptes de la raquette à neige, ne s’étaient pas laissé décourager par la météo peu engageante de ce jeudi 20 janvier (ciel bas et brouillard) pour prendre leur bâton de pèlerin et chausser leurs raquettes pour une première sortie de ce type cet hiver dans le massif du Hohneck au départ du col du Collet.

Les participants chaussent leur raquettes

Chausser les raquettes: un exercice pas facile avec les doigts engourdis

Raquettes et tenue vestimentaire ajustées, le départ est donné.

But de la matinée, se rendre à l’auberge le Pied du Hohneck par le col de la Schlucht, le grand replat de « chaumes »  chalet des Trois Fours et le col de Falimont. (alt : 1295 m)

les marcheurs dans un décor féerique dès le départ

Un décor féerique dès le départ malgré l’absence de soleil

Le manteau neigeux est satisfaisant, les arbres sont  couverts de neige  comme s’ils avaient été floqués et la visibilité satisfaisante sur cette première partie du parcours vers le col de la Schlucht.

Le brouillard est de plus en plus présent

Changement de décor, le brouillard est de plus en plus présent

C’est sur la suite du parcours en direction du replat des Trois Fours, que les conditions hivernales se sont imposées. Nous rentrons dans le brouillard. Au fur et mesure de la progression il est de plus en plus dense.

La progression continue dans le brouillard

La progression va bon train dans un environnement magique. Tout est blanc …

La visibilité se réduit mais ne perturbe pas la bonne marche du groupe. L’itinéraire est bien marqué. Parfois on ne sait où s’arrête le ciel et où commence la neige.

De temps en temps, nous apercevons un peu plus loin l’environnement qui change, mais pour une courte durée.

Après un repas convivial, nous rejoignons la grisaille… chausser à nouveau les raquettes pour le retour demande un certain effort … mais rien n’entame la bonne humeur du groupe pour finaliser cette randonnée par le refuge du Sotré et le chemin des mulets toujours accompagné du brouillard avec parfois de la bruine glacée amplifiant la sensation de froid.

Toujours dans le brouillard pour le retour

Toujours avec le brouillard sur l’itinéraire retour

Malgré la météo maussade, ce fut une magnifique journée au grand air … avec de bonnes tranches de rires !

Une journée en raquettes à neige, c’est une journée hors quotidien qui fait un bien fou au moral comme au physique.

La prochaine sortie est programmée le jeudi après-midi 3 février. Espérons que la météo sera plus clémente, qu’une neige abondante sera au rendez-vous avec le soleil !!

Entretien avec le Pr Nicolas Sadoul et Marie-Laure Siegel

Depuis octobre 2021, L’Association régionale de Cardiologie de Lorraine a un nouveau Président et une nouvelle Déléguée régionale.

Dans le numéro 8 de la lettre de la Fédération Française de Cardiologie « De vous à nous » ils répondent aux questions sur leurs parcours et projets pour la région.

POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER ?

Pr Nicolas SADOUL : 
Je suis cardiologue, plus précisément orienté vers la rythmologie, la stimulation cardiaque et l’implantation des défibrillateurs. Je suis chef de service du département de Cardiologie à l’Institut Lorrain du Cœur et des Vaisseaux, au CHU de Nancy-Brabois. Je suis également Professeur de cardiologie à la Faculté de médecine de Nancy.

Mme Marie-Laure SIEGEL :

Je suis Coordonnatrice régionale de l’AC Lorraine depuis novembre 2020 puis j’ai été nommée Déléguée Régionale par le Conseil d’Administration du 22 octobre 2021.

Je suis par ailleurs Vice-Présidente en charge de la Cohésion sociale dans la Communauté de Communes où je suis élue. Mes missions vont de la petite enfance au Bien vieillir sur le Territoire en passant par la gestion des politiques jeunesses, du Contrat Local de Santé ou des équipements sportifs et du Sport sur Ordonnance.

VOUS VENEZ DE PRENDRE VOS FONCTIONS DE PRÉSIDENT ET DÉLÉGUÉE RÉGIONALE DE L’AC, QUELLES SONT LES PRIORITÉS QUE VOUS SOUHAITEZ METTRE EN ŒUVRE POUR VOTRE RÉGION ?

Pr Nicolas SADOUL : 

Je souhaite mettre en place plusieurs priorités à court et moyen termes.
À court terme :

– Suivre la reprise de l’activité après les différentes vagues de Covid qui ont beaucoup freiné la vie des Clubs Cœur et Santé jusqu’en septembre 2021 et qui malheureusement menacent de le faire à nouveau avec l’arrivée du variant Omicron.
– Garder un contact avec les Clubs surtout si un nouvel arrêt s’impose, même si bien sûr je ne le souhaite pas. En effet, cela risquerait d’entraîner un certain découragement et probablement à terme des défections de certaines forces vives ou au contraire empêcher de nouveaux membres de nous rejoindre.

À moyen terme :

– Encourager les projets spécifiques proposés par chaque Club. Une commission est d’ailleurs en train de se mettre en place pour les sélectionner et les soutenir.
– Tenter de régler les incompréhensions de certains Clubs sur les retours de comptabilité qui nous sont imposés comme dans toute association.

Mme Marie-Laure SIEGEL : 

La priorité que je mettrai en première ligne est l’accompagnement des Clubs. Les périodes difficiles traversées depuis 2 ans ont mis à mal non seulement les finances mais surtout le moral des bénévoles.

Ils ont besoin de soutien par une écoute active et bienveillante ; d’accompagnement pour leur permettre un fonctionnement aisé, en aplanissant les problèmes de tous ordres, en répondant aux questions diverses. Nous organisons en mars par exemple, une réunion de formation avec notre cabinet d’expertise comptable Afigec pour leur permettre de mieux appréhender les documents comptables de fin d’année et les bilans présentés en Assemblée Générale : la bonne information facilite l’appropriation.

Le fait que les Clubs soient le socle, le vivier de notre Association ne doit jamais quitter notre esprit.

Ensuite, travailler pour la prévention des maladies cardiovasculaires me parait également primordial. Aller à la rencontre des publics scolaires, entreprises, afin de leur transmettre les conseils de prévention, leur proposer des initiations aux gestes qui sauvent, rendre compte de l’avancée médicale ou simplement échanger autour de leur maladie, est au cœur de nos missions. Contacter les entreprises et les collectivités est un des leviers pour mener à bien ces actions.

Pour finir, je souhaiterais pouvoir promouvoir au sein de nos Clubs le sport sur ordonnance et c’est pourquoi nous prévoyons au printemps une réunion d’information sur l’obtention des agréments et l’accueil de ce nouveau public. Nous ferons intervenir le Comité Régionale Olympique de Lorraine qui gère ce projet en parallèle avec la CPAM et l’ARS sur notre territoire. Cela pourrait être un moyen de diversifier nos activités, de renouveler nos adhérents et pourquoi pas nos bénévoles.

SELON VOUS, POURQUOI EST-IL IMPORTANT DE S’ENGAGER AU SEIN DE LA FFC ? 

Pr Nicolas SADOUL :

Tous les cardiologues devraient s’y intéresser et s’engager dans cette action puisque 3 des objectifs de la FFC touchent directement à leur activité de prévention, réadaptation cardiaque et enfin la lutte contre la mort subite.
Ce dernier objectif me touche encore plus particulièrement puisqu’une grande partie de mon activité clinique de rythmologue et implanteur de défibrillateurs automatiques consiste à tenter de prévenir la mort subite dans certaines populations à risque tant en prévention secondaire mais également de plus en plus souvent en prévention primaire, ce qui est une avancée majeure de ces 20 dernières années.

Tous nos bénévoles qui effectuent un travail remarquable ont besoin de références dans le monde cardiologique avec l’appui et l’exemple de cardiologues comme parrains ou présidents de région sont fondamentaux pour, non seulement valoriser leurs actions, mais aussi pour les aider, essayer de les conseiller et les soutenir dans leur action souvent exemplaire.

Mme Marie-Laure SIEGEL : 

La FFC a une place importante dans notre organisation : non seulement elle est un lieu ressource, accompagnement administratif, juridique mais aussi un moteur dans la poursuite de nos actions. La FFC nous permet de valoriser nos actions et nous apporte des temps et lieux de réflexion, très importants pour le quotidien de nos associations. Nos missions sont partagées et la visibilité de la FFC nous apporte une reconnaissance dont nous avons besoin pour amplifier nos actions.

QUEL MESSAGE SOUHAITERIEZ-VOUS PARTAGER À L’ENSEMBLE DU RÉSEAU DE NOTRE FÉDÉRATION ?

Pr Nicolas SADOUL :

La question est posée au singulier et cela tombe bien car il n’y a pour moi qu’un seul message mais qui est fondamental : les Clubs sont la base active de la FFC !

Leurs heures de bénévolat, qu’ils font sans compter, représentent une activité inestimable. Ils doivent donc être considérés comme « incontournables » et le siège doit continuer à s’appuyer sur son réseau.

La venue régulière des représentants officiels de la FFC, y compris celle du Président lors des assemblées générales de 2 ou 3 régions par an par roulement est une action qui est visible pour tous les membres et qui est très appréciée car pour les Clubs, cela représente la reconnaissance du « travail » fourni.

Mme Marie-Laure SIEGEL : 

J’insisterais comme le Pr SADOUL sur la place fondamentale que les Clubs représentent au sein de notre Association et de la Fédération.

Sans le dynamisme et l’implication des bénévoles, les actions seraient quasi inexistantes. Ce sont eux qui parcourent la région à nos côtés pour les actions de prévention ; qui gèrent les activités en direction des adhérents et qui savent aussi contacter les partenaires de proximité pour recueillir des subventions.
Notre accompagnement doit leur être acquis et nous devons rester à leur écoute avec bienveillance. Nous en sommes tous conscients et la Fédération aussi qui organise chaque année les Journées Nationales. Ce temps leur est dédié, il nous permet de rencontrer des bénévoles de toute la France et de partager retours d’expérience et convivialité.

Editorial du Pr Alain Furber dans « De vous à nous » la lettre de la FFC à ses membres de janvier 2022

Chères et chers Membres du réseau de la FFC,

En cette nouvelle année, permettez-moi de vous présenter de nouveau mes meilleurs vœux.

Que 2022 soit, pour vous et vos proches, riche d’énergies partagées, de joies intenses et de bonheurs durables. C’est grâce à notre mobilisation générale que nous pourrons gagner le combat contre les maladies cardiovasculaires !

Malgré la crise sanitaire qui perdure, la grande majorité des Clubs Cœur et Santé ont pu reprendre leurs activités à la rentrée de septembre 2021 et accueillir à nouveau leurs adhérents. Les ré-inscriptions progressent dans nos Clubs et nous gardons espoir que cette dynamique continue pour cette année.

Par ailleurs, depuis maintenant un an, nous avons mis en place une nouvelle charte graphique avec de nombreux outils de communication que vous pouvez utiliser pour faire la promotion de vos Clubs mais aussi lors des prochains Parcours du Cœur qui je l’espère pourront se dérouler en présentiel.

Enfin, comme vous le savez, notre campagne phare « Osez agir » est axée sur les Gestes qui Sauvent. Il est primordiale de les connaître et nous pouvons utiliser la force de notre réseau et de son maillage territorial pour initier les Français. Je vous invite alors à proposer et à continuer les initiations dans vos régions dès que les conditions sanitaires le permettront.

Je tenais à vous remercier sincèrement pour votre implication et pour votre engagement indéfectible au fils des années.

Pr Alain FURBER,
Président de la Fédération Française de Cardiologie

Alain Furber, président de la FFC, lors des journées nationales de novembre 2021

 

Nouvelles consignes sanitaires de la Fédération Française de Cardiologie

Protégeons nous, respectons les gestes barrière

Vous le message que nous venons de recevoir ce vendredi de la part de la Fédération Française de Cardiologie.

« Comme vous avez dû le voir et l’entendre, le Gouvernement a mis en place de nouvelles mesures suite à l’arrivée massive du variant omicron. Afin de nous y conformer et de protéger la santé de toutes nos parties prenantes, voici les adaptations à mettre en place / à poursuivre :

Vous avez sûrement suivi les débats au sein de l’Assemblée Nationale concernant l’adoption du pass vaccinal. Le texte doit encore être approuvé par le Sénat, nous vous tiendrons informés des conséquences pour nos actions afin de pouvoir vous y adapter. »

 

 

 

Click to access the login or register cheese