Le Club Cœur et Santé à la Journée Sportive de l’ADAPEI.

L’atelier des vélo et tricycles

Comme il le fait depuis 1994 le Club Cœur et Santé a participé à l’encadrement de la Journée Sportive de l’ADAPEI.

Cette manifestation a eu lieu comme habituellement au stade Woehrlé et à la salle omnisports Joseph Claudel.

Pêche à la ligne

Elle a accueillit 250 enfants venant des IME mais aussi des élèves issus de différentes écoles de la ville. Tous doivent valider une carte de présence en participant à chacun des ateliers proposés.

Ces deux gardiennes de but attendent leurs prochains élèves

Parmi les activités encadrées par les bénévoles du club, on notait le tennis de table, la sarbacane, les vélo, le parachute, le lancer du javelot (en plastique mou), la pêche à la ligne…

Le parcours des bassines

La nouveauté de cette année était constituée par le parcours des bassines. Ce dernier consiste à marcher les pieds nus dans une série de de récipients partiellement remplis de sable, plumes, coton, plâtre…

Le tennis de table

Des bénévoles d’autres associations encadraient d’autres activités : fléchettes, basket en fauteuil roulant, tir à la carabine, curling, basket…

L’épreuve du tir de fléchette à la sarbacane

Merci à la quinzaine de bénévoles qui sont mobilisés pour cette action autour de la présidente et du vice-président du club. Et rendez-vous à la prochaine édition en juin 2020.

Jeu en équipe avec un parachute

C’est parti pour la 6ème Psycyclette

Les cyclistes le 12 juin au matin peu avant le départ

La Psycyclette est une randonnée cycliste organisé par l’UNAFAM qui se décline en plusieurs parcours et dont le « grand maître » est le toulousain Michel Lacan.

Satisfaits de l’accueil reçu à Saint-Dié l’an dernier pour la fin de leur randonnée cyclo-touristique, les organisateurs de la Psycyclette avaient décidé d’y revenir pour le départ de l’édition 2019 (voir notre précédent article : https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/03/20/le-club-coeur-et-sante-participera-a-la-premiere-etape-de-la-psycyclette-le-mercredi-12-juin-2019/).

Le circuit partant de Saint-Dié, ce mercredi 12 juin est le plus long avec 929 km en huit étapes jusqu’à Montpellier en passant par Belfort, Besançon, Beaune, Mâcon, Vienne, Valence et Avignon.

Conférence de presse le 11 juin (Photo de Julien Jacquemin)

Les organisateurs, les participants et leurs partenaires s’étaient donnés rendez-vous le mardi 11 juin en fin d’après midi à Cap France pour une conférence de presse afin d’exposer les grandes lignes de la 6ème édition et de partager un moment convivial.

L’an dernier des membres du Club Cœur et Santé étaient allés à la rencontre des « psycyclistes » au col des Arrentes et les avaient accompagnés sur les 25 derniers kilomètres, sur un circuit quasiment entièrement en descente.

Contactés à nouveau par Francine Legros, la représentante locale de l’UNAFAM, ils avaient accepté de renouveler leur participation à cette édition 2019.

Une partie du peloton au Col du Surceneux

Et le 12 au matin ce sont près de 60 personnes qui ont pris le départ de La Bolle : 46 « psycyclistes et 12 membres de Cœur et Santé.

Mais, cette année, pour les cyclistes du club la barre était placée plus haut que l’an dernier avec la réalisation des 31 premiers kilomètres jusqu’au sommet du col du Surceneux qui servait de « hors d’oeuvre  » à la première étape longue de 116 km.

 

Notre vice-président Michel Antoine en haut du Surceneux (Photo : Jean-Luc Colin)

Pour le gros de la troupe, cette première étape (la plus difficile de toutes), se poursuivait vers Belfort et était marquée par la montée de la côte des Bas Rupts, puis des cols de Grosse Pierre et du Mesnil avant de s’attaquer au « plat principal » de la journée constitué par le col du ballon d’Alsace d’où ils redescendaient vers Belfort.

Les « cardiaques » quant à eux revenaient à Saint-Dié en passant par le Grand Valtin et la belle vallée de la haute Meurthe.

Retour vers Saint-Dié par Le Valtin pour les cyclos du club Cœur et Santé

Au delà de la satisfaction d’avoir réalisé cette belle randonnée, les membres du club Cœur et Santé retiendront la qualité de l’ambiance régnant au sein du peloton. Au point d’en oublier que les 20 premiers kilomètres ont été réalisés sous la pluie, alors que pour eux le soleil ne s’est, enfin, mêlé de la partie qu’à partir de Plainfaing.

Ils souhaitent aux « psycyclistes » une belle poursuite de leur randonnée et seront prêts à les retrouver à l’occasion d’une nouvelle édition.

Un départ sous la pluie (Photo de Gilou)

En attendant, la semaine reste chargée pour les membres du club puisqu’ils participeront vendredi matin à l’encadrement des activités de la journée sportive de l’ADAPEI, puis se retrouveront l’après midi pour les derniers préparatifs de la réunion régionale des clubs Cœur et Santé de Lorraine, organisée le samedi 15 juin à Saint-Dié à l’occasion des 40 ans de club.

En septembre, ils repenseront aux « psycyclistes » à l’occasion de leur randonnée sur l’Euro Véloroute 6 entre Mulhouse et Besançon, l’autre temps fort de leur saison cycliste, mais avec un parcours bien moins accidenté.

Le 15 juin, le club Cœur et Santé de Saint-Dié reçoit ses homologues de Lorraine pour fêter ses 40 ans

Le point d’orgue de la quarantième année du club Cœur et Santé de Saint-Dié sera constitué le 15 juin prochain par la réception de la plupart des autres clubs de l’Association de Cardiologie de Lorraine (ACL) présidée par le Professeur Etienne Aliot.

Près de 200 personnes sont attendues pour cet événement venant des quatre départements lorrains et de la Haute-Marne.

Les bénévoles sont prêts pour accueillir les clubs Cœur et Santé membres de l’Association de Cardiologie de Lorraine.

Le 3 juin, la quarantaine de bénévoles chargés de l’organisation et de l’accueil des participants s’est retrouvée pour une dernière réunion.

Chacun est prêt pour que tout se déroule dans les meilleurs conditions.

Le programme prévoit l’accueil à partir de 9 heures au musée Pierre Noël avec un premier temps convivial avec un petit déjeuner, car pour beaucoup la route a déjà été longue.

La matinée se poursuivra par une conférence « cardio-littéraire » par le Professeur Jean-Marie Gilgenkrantz précédent président de l’ACL et intitulée « Boris Vian, ses rendez-vous manqués avec la Cardiologie ».

Ensuite les participants visiteront au choix le musée ou la cathédrale.

Peu après midi, il feront une marche-découverte dans la ville qui les conduira jusqu’à l’Espace Mitterrand où, après quelques prises de parole, ils prendront leur repas.

Des animations musicales sont prévues avec le groupe « L’Air de rien » et « Les Myrtilles ».

Les participants pourront également voir l’exposition de Loïc Trujillo « Femmes de cœur et cœurs de femmes » et celle consacrée aux 40 années du club.

Un petit marché artisanal et un stand de l’office de tourisme sont également prévus.

 

Le Club Cœur et Santé en visite au barrage de Vieux-Pré à Pierre-Percée.

Photo du groupe de visiteurs au bord du lac

La journée s’annonce ensoleillée malgré un vent de nord qui rafraîchit l’atmosphère.

Mercredi 15 mai, la trentaine de participants inscrits à cette sortie découverte se sont regroupés à 10 h sur le parking du haut du barrage de Pierre-Percée à proximité du pavillon d’observation pour une visite guidée et commentée de l’aménagement hydroélectrique de Vieux Pré.

Scindés en deux groupes, les participants ont, parallèlement aux visites du barrage prévues en matinée et l’après-midi, effectué une marche qui  a eu lieu sur un circuit sans difficulté autour du Lac de la Plaine pour un groupe et un parcours longeant le Lac de Pierre-Percée pour l’autre.

Distribution de la tenue de sécurité et contrôle des identités

Accueilli  au pied du belvédère,  M.Lenoir, notre guide, responsable sécurité du site et de sa sécurisation, nous a munis de  casques de chantier et de gilets haute visibilité avant de nous faire une présentation théorique pour appréhender le contexte hydraulique de Vieux-Pré et de pénétrer dans l’enceinte sécurisée pour atteindre le pied du barrage par la voie de service serpentant sur le flanc de celui-ci avant d’entrer dans ses entrailles.

Le groupe de la matinée en tenue sécurisée à l’écoute du guide

Le cheminement, ponctué d’arrêts commentés, nous a permis d’apprécier ce mastodonte d’une hauteur de  69 mètres, d’une longueur de 330 mètres et d’une base de 320 mètres de type « poids », en remblai avec un noyau central en argile de Pexonne  avec  des recharges amont et aval en Grès Vosgien, le tout recouvert par du Trapp de Raon l’Etape.

Sous le barrage, c’est jusqu’au local des vannes, en empruntant les galeries sur plus d’un kilomètre que nous avons été surpris par l’eau qui circule partout, « drainée pour que l’ouvrage ne soit pas sous pression ».

Le groupe de la matinée au pied du barrage après la visite intérieure avant de repartir à son sommet               photo de M. Lenoir

Sorti de ce contexte, nous sommes remontés jusqu’à la crête du barrage, où un commentaire a été fait sur la « tulipe », l’ouvrage évacuateur de crue, et  le « local vigie », le second poste de commande du site surplombant le barrage.

La fin de matinée attendue par tous, les deux groupes se sont retrouvés pour un moment de convivialité au restaurant avant de poursuivre la journée suivant le programme établi.

Ce fut aussi, pour  les visiteurs de l’après-midi l’occasion d’avoir des informations  et des appréciations sur la visite.

Phopo du deuxième groupe au pied du barrage

Le 2ème groupe prêt à reprendre la remontée du barrage après leur visite         photo de M. Lenoir

Sous la conduite de Michel Antoine, les participants du  circuit du lac de la Plaine ont pu apprécier  cet  endroit calme et dépaysant pour une belle promenade.

Le groupe de marcheurs au lac de la Plaine

Au lac de la Plaine, promenade ensoleillée mais vent de nord toujours aussi persistant

En charge du circuit longeant le lac de Pierre-Percée, Joseph Louis a conduit son groupe entre plage et forêt jusqu’au village de Pierre-Percée pour revenir par le chemin de crête.

Les abords du lac présentent par endroits un paysage assez lunaire et fantastique du fait  de son  déficit en eau. Moins quatorze mètres. L’eau s’est retirée loin et laisse place à une large plage de sable rose. On voit même les troncs squelettiques de l’ancienne forêt noyée sous le lac.

Des plages sont apparues au bord du lac et avec elles arbres et racines.

Des plages sont apparues au bord du lac et avec elles arbres et racines.

Photo de La « tulipe », l’ouvrage évacuateur de crue entièrement apparent

La « tulipe », l’ouvrage évacuateur de crue entièrement apparent

Une très belle journée qui en appelle d’autres à venir.

 

 

 

 

Le club Cœur et Santé a participé au Parcours du Cœur d’Anould

Le départ du groupe vers 14 heures

Comme l’an dernier, pour la marche dominicale du 19 mai le club Cœur et Santé a participé au Parcours du Cœur d’Anould.

Le rendez-vous était fixé en début d’après-midi et une vingtaine de personnes étaient présentes, tandis qu’une dizaine d’autres ont effectué le parcours en individuel à un autre moment  de la journée.

Anould et la vallée de la Meurthe avec les genêts en fleurs

Deux circuits étaient proposés : l’un de 5 km et un autre d’un peu plus de 10 km.

Les participants ont pu apprécier ces circuit tracés sur les hauteurs d’Anould au dessus du Col du Plafond avec de beaux points de vue sur la vallée de la Meurthe.

Une allée de thuyas avec un tracé riche en courbes en pleine forêt

Le grand circuit avait été légèrement allongé par rapport à l’an dernier avec une boucle menant à une surprenante allée de thuyas située en pleine forêt avant d’arriver au carrefour des 7 chemins. Une allée où certains ont même cru apercevoir un darou !

Une pause bien agréable avec un accueil des plus sympathique au carrefour des 7 chemins

Peu avant l’arrivée le sentier faisait un petit détour menant à la Vierge de Henefête située sur la commune de Corcieux.

Encore une belle après-midi, commencée sous un ciel nuageux mais se déroulant sans une goutte d’eau et avec même des belles éclaircies en fin de parcours, venant contredire des prévissions météorologiques qui prévoyaient plutôt de la pluie.

Même le soleil était au rendez-vous