Clap de fin, ou presque, pour la marche nordique du lundi après-midi

Marche nordique le 1er juillet 2019 au col de la Crénée

C’était le clap de fin, ou presque (lire enfin d’article), pour la marche nordique ce lundi 1er juillet.

Pour la circonstance Michel Antoine, l’organisateur de cette activité, avait choisi, comme à l’habitude, un circuit ombragé au départ du col de la Crénée. Un choix d’autant plus judicieux que la chaleur était de la partie, même si on était loin des conditions météorologiques du milieu et de la fin de la semaine précédente.

Un circuit également pas trop long, car cette « dernière » sortie est traditionnellement marquée par un moment convivial entre tous les participants.

Des remerciements aux organisateur et encadrants

Remise par Jean-Claude Wolff du cadeau à Michel Antoine organisateur et encadrant de la marche nordique

C’est également l’occasion pour les bénéficiaires de cette activité de remercier Michel Antoine et Dominique Rossignol qui encadre avec lui les sorties. Des remerciements concrétisés par la remise de petits cadeaux, organisée par Jean-Claude Wolff.

Remise du cadeau à Dominique Rossignol

L’activité va se poursuivre durant l’été tous les lundis matin à compter du 15 juillet

La dernière marche nordique du lundi après-midi aura lieu le 8 juillet.

L’an passé, quelques sorties avaient été organisées par Dominique Rossignol durant l’été. Cette année, il y aura une sortie les lundis 16, 23 et 30 juillet et les lundis 5, 19 et 26 août. Mais, pour tenir compte des conditions climatiques, ces marches auront lieu le matin et les circuits choisis par Michel Antoine et Dominique Rossignol seront ombragés.

Le RV est fixé à 8 h 45 sur le parking de Territoire de Marques pour le covoiturage ou à 9 heures au point de départ de la marche nordique. Les informations concernant ces sorties seront communiquées aux participants habituels et mises en ligne dans la rubrique événement de notre site.

La reprise des marches du lundi après-midi aura lieu le lundi 2 septembre à 14 heures.

Dernière séance de gymnastique de l’année 2018-2019 le lundi 1er juillet

La dernière séance de l’année s’est déroulée sous forme de 10 ateliers

Le 1er juillet, une trentaine de membres du Club Cœur et Santé se sont retrouvés à la salle de tir à l’arc du palais omnisports Joseph Claudel pour la dernière séance de gymnastique de l’année 2018-2019 sous la direction de Gilbert Storq.

Le toujours jeune professeur d’éducation physique et sportive leur a proposé de travailler sous forme d’une dizaine d’ateliers, avec des exercices que chacun pouvait adapter à ses capacités.

La reprise de cette activité aura lieu le lundi 9 septembre à 18 heures. Mise en place en 1984, elle animée et encadrée par une équipe d’une douzaine de personnes bénévoles qui interviennent à tour de rôle ce qui permet d’avoir des activités qui varient d’une séance à l’autre.

Tous ces bénévoles seront à l’honneur lors du repas de fin année qui est prévu le jeudi 4 juillet.

 

Randonnée cycliste de la journée le jeudi 25 juillet en direction de Bruyères

Après celle du 11 juillet vers Fraize et le Lançoir, la randonnée cycliste de la journée du jeudi 26 juillet nous conduira jusqu’à Bruyères.

Le  trajet 

  • Aller : Saint-Dié (338 m), Taintrux (372 m), Vanémont (525 m), Biffontaine (476 m), Les Poulières (466 m), Laveline-devant-Bruyères (446 m), Champ-le-Duc (460 m), Bruyères (489 m) : 31 km.
  • Retour : Bruyères (489 m), Brouvelieures (391 m), Les Rouges Eaux (402 m), Col de Montrepos (513 m), La Bourgonce (382 m), Nompatelize (381 m), Saint-Michel (Les Feignes, Sauceray, Herbaville), Saint-Dié (338 m) : 31,3 km.

Le programme culturel

Il comprendra :

  • la visite guidée de l’église romane de Champ-le-Duc à 10 h 30,
  • celle du musée d’arts populaires Henri Mathieu de Bruyères l’après-midi.

Eglise de Champ le Duc (source : Office de Tourisme de Bruyères)

L’église de l’assomption de Notre-Dame de Champ-le-Duc

Construite vraisemblablement dans le troisième quart du XIIème siècle, l’église est une des premières et la plus importante de la vallée de la Vologne, tout comme le village qui l’entoure, puisqu’il préexistait à la ville de Bruyères.

L’église de l’assomption de Notre-Dame de Champ-le-Duc est un édifice de style roman construit sur le site d’une prétendue villa du IXème siècle dont on attribue la fondation à l’empereur Charlemagne lui-même, qui aurait eu l’habitude de venir chasser dans les environs. L’église a connu plusieurs restaurations, au XVIIIème siècle puis après la Seconde Guerre mondiale, et également à la fin du XXème siècle suite à un incendie. L’édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 7 mars 1908.

L’église abrite un remarquable mobilier, protégé au titre des monuments historiques remontant principalement au XVIIIème siècle, en particulier l’orgue, attribué à Nicolas Dupont, construit en 1781, l’autel tombeau, le tabernacle et les fonts baptismaux.

Visites libres du 1er mai au 16 septembre de 9 h 30 à 18 h.

Le Musée Henri Mathieu

Façade du musée

Le Musée Henri Mathieu de Bruyères (source : Wikipédia)

  • Historique
    Synagogue construite de 1902 à 1903 par l’architecte parisien Lucien Hesse et réalisée grâce au mécénat du banquier parisien Daniel-Osiris Iffla (1825-1907). La synagogue en grès rose a servi d’entrepôt, mais elle conserve l’essentiel de ses dispositions d’origine. Restaurée en 1994-1995, elle abrite le musée « Mathieu » sur la céramique et la faïence hospitalière, inauguré en 1996.
  • Les collections permanentes sont présentées dans quatre salles :
    • une première salle présente l’intéressante collection de faïences des XVIIIème et XIXème siècles d’Henri Mathieu (1913-1994), un collectionneur bruyérois, dont le legs est à l’origine de la création du musée, et divers objets se rapportant à l’histoire de la synagogue et du judaïsme vosgien.
    • Une seconde salle présente des reproductions des œuvres de l’artiste Jean Lurçat (1892-1966), un enfant du pays, qui a renouvelé l’art de la tapisserie.
    • Dans une troisième salle, est reconstitué un poêle (salle de séjour) vosgien.
    • Une quatrième salle abrite la pièce la plus remarquable du musée, un meuble (18ème siècle) de l’ancienne pharmacie de l’hôpital de Bruyères garni d’une centaine de pots.
  • Adresse : 3, rue Jean et Simone LURÇAT
  • Prix d’entrée « groupe » : 2 €.

 

Photo de pots de pharmacie en faïence

Pots de l’ancienne pharmacie de l’hôpital (source : Office Tourisme de Raon l’Etape)

Sources : Office de Tourisme  de Bruyères (sauf mention particulière).

Photos complémentaires à voir sur le blog de Philippe Poix :

Informations pratiques

  • Heures et lieux de rendez-vous :
    • pour les cyclistes : 8 heures sur le parking de Territoire de Marques,
    • pour les non cyclistes : 9 h 30 sur le parking de Territoire de Marques pour le covoiturage.
  • Prévoir
    • le pique nique pour le midi
    • suffisamment d’eau
  • Inscriptions pour la visite au musée : avec le sondage Framadate adressé par courriel.

Un quarantième anniversaire fêté dans une ambiance chaleureuse

L’accueil des clubs avait lieu devant la petite église

Les manifestations organisées depuis près d’un an pour la quarantième année du club Cœur et Santé de Saint-Dié (il a été créé en août 1978) se sont achevées le 15 juin par une journée partagée avec la plupart des autres clubs de l’Association de Cardiologie de Lorraine (ACL) qui regroupe les quatre départements lorrains et la Haute-Marne.

Étaient présents des membres de Chaumont, Épinal, Freyming-Merlebach, Jarny, Langres, Lunéville, Mondelange, Nancy, Plombières, Saint-Avold, Saint-Dizier, Thionville et bien entendu Saint-Dié, soit près de 200 personnes.

Le petit déjeuner

Ces dernières étaient accueillies dès 8 h 30 au Musée Pierre Noël pour un petit déjeuner, car pour beaucoup la route avait été déjà été longue (jusqu’à 2 h 30 pour les clubs les plus éloignés).

Après avoir écouté le mot d’accueil du Pr Etienne Aliot, président de l’ACL qui a remercié chacune et chacun pour son engagement au sein de la Fédération Française de Cardiologie, les participants ont ensuite assisté à la conférence « cardio-culturelle » du Professeur Jean-Marie-Gilgenkrantz intitulée « Boris Vian, ses rendez-vous manqués avec la Cardiologie ».

Annie Thirion accueille le Pr Jean-Marie Gilgenkrantz

L’artiste avait en effet présenté dans l’enfance un rhumatisme articulaire aigu responsable d’une fuite de la valve aortique ayant entraîné une insuffisance cardiaque, mais malheureusement, à chacun des stade de sa maladie, il a manqué de peu une grande partie des progrès médicaux du 20ème siècle qui auraient pu lui permettre de vivre bien plus longtemps. Il est décédé il y quasiment 70 ans, le 23 juin 1959 à l’âge de 39 ans.

Dans le secteur ornithologique du muséeLa matinée s’est poursuivie pour la moitié des participants par la visite libre du musée ou celle de l’ensemble cathédral avec des guides de l’Office de Tourisme.

La visite du cloître

Arès ces visites, vers midi, une marche-découverte dans la ville guidée par une douzaine de bénévoles déodatiens a conduit différents groupes jusqu’à l’Espace Mitterrand.

Un groupe dans la rue Thiers

où, après le discours d’Anne-Marie-Thirion, la président du club déodatien, est venu le temps du repas.

Vue d’une partie des convives

dans une ambiance très conviviale avec l’Air du temps et le groupe folklorique les Myrtilles.

Danse avec le groupe Les Myrtilles

Les participants ont pu également voir l’exposition de Loïc Trujillo « Femmes de cœur et cœurs de femmes » et celle consacrée aux 40 années du club.

Aux côtés du stand de l’office de tourisme, le petit marché artisanal, avec quatre producteurs locaux a connu un franc succès.

Le marché artisanal

Retrouvez les diaporamas :

Les bénévoles ont préparé les salles pour la rencontre interclubs du 15 juin

Vue d’ensemble de la salle du repas

Près de 200 personnes sont attendues ce samedi 15 juin pour la réunion des clubs Cœur et Santé membres de l’Association de Cardiologie de Lorraine. Elle est organisée par celui de Saint-Dié pour conclure sa quarantième années (il a été créé en août 1978).

Quarante trois bénévoles étaient à l’ouvrage ce vendredi après midi de 14 heures à 18 heures à l’Espace François Mitterrand pour préparer la salle Yvan Goll où aura lieu le repas ainsi que la salle Mélusine qui accueillera l’exposition « Femmes de Cœur, cœurs de femmes » et le petit marché artisanal.

Une dizaine d’entre eux ont préparé les pochettes des participants avec des documents et objets de l’Office de Tourisme de Saint-Dié et du Conseil départemental ainsi qu’un sachet de bonbons de la Confiserie de Hautes-Vosges.

Un autre groupe s’est rendu au musée Pierre Noël de 16 heures à 18 heures pour préparer le hall où sera organisé le petit déjeuner des participants dont certains auront mis plus de 2 h 30 pour rejoindrez notre ville.

Un grand merci à tous les bénévoles. Bien entendu nous reviendrons sur le travail de cette journée.

Fleurs pour les tables du 15 juin 2019