Archive - septembre 2018

En septembre la marche nordique reprend sans attendre au Club Cœur et Santé

Reprise de la marche nordique 3 septembre 2018

C’est reparti pour les adeptes de la marche nordique

L’activité marche nordique a repris le lundi 3 septembre sous la direction de Michel Antoine et Dominique Rossignol.

C’était, pour les 34 participants, l’occasion de se retrouver après la trêve estivale sur  un circuit sans difficulté de 8 km dans le massif du Kemberg entre le Col d’Anozel et les Trois Fauteuils.

Après un échauffement, cette séance a permis de revoir la coordination des mouvements et de corriger des erreurs, mais aussi de redémarrer l’année en douceur. Elle s’est terminée comme à l’accoutumée par des étirements.

Photo de la séance d'étirements

Les étirements sous la direction de Dominique Rossignol

Jeudi  6 a eu lieu une séance d’initiation pour 7 nouveaux adeptes de cette activité. Ils ont été accueillis par  Michel Antoine qui leur a présenté le matériel et leur a expliqué la technique. Des bâtons et gantelets ont été mis disposition des personnes non encore équipées. Ensuite, les participants sont passés à l’apprentissage de la marche encadrés par Michel Antoine et Dominique Rossignol, assistés de Joseph Louis et Roland Grandpré.

Photo de la séance découverte du 6 septembre

Séance d’initiation du 6 septembre dirigée par Dominique Rossignol

Le lundi 10 septembre, s’est déroulée  la deuxième marche  de l’année, sur un circuit sans difficulté. Lors de cette  sortie, nous avons accueilli les nouveaux membres qui avaient suivi la séance d’initiation à la marche nordique du jeudi 6 septembre.

Photo des 41 participants

Nouveaux et “anciens“ au départ du circuit du 10 septembre – 41 participants

Bienvenue à nos nouvelles recrues, qui ont, sans difficulté, suivi le rythme et accepté la distance supérieure à 7,5 km.

Première séance de natation pour le Club Cœur et Santé le 12 septembre

Photo de nageuses et nageurs

Le groupe devant la piscine de Gérardmer (Photo : Dominique Rossignol)

Le mercredi 12 septembre, 15 nageuses et nageurs du club Cœur et Santé de Saint Dié des Vosges se sont retrouvés au complexe sportif de Gérardmer pour la première séance de natation, la nouvelle activité mise en place par Dominique Rossignol.

Un grand nombre se sont partagés les deux lignes d’eau mises à la disposition du club et chacun a pu, à son rythme et selon la technique de son choix, en tout cas dans une ambiance conviviale, effectuer des longueurs de bassin.

D’autres, qui n’avaient pas fréquenté le milieu aquatique depuis longtemps, se sont retrouvés dans le petit bassin afin de se remémorer les gestes techniques nécessaires afin de rejoindre le grand bassin dès le 19 septembre.

Malheureusement, au vu de cette première séance, le quantum est atteint et aucune autre inscription ne pourra être prise.

Prochaine séance le mercredi 19 septembre.

C’est reparti pour une nouvelle saison de marches

Photo du groupe au départ

Sourire radieux et tenue adaptée à la fraîcheur matinale

Pour démarrer la nouvelle saison de marches après la période estivale, le club Cœur et Santé a proposé à ses adhérents une sortie matinale dans le secteur de Pair-et-Grandrupt.

Le 2 septembre, à 10 h, au départ de Vanifosse, 24 marcheurs se sont retrouvés soit pour la balade santé de 6 km adaptée en allure,  guidés par Denise Dombrat, soit pour les habitués de randonnées, un parcours de 8,5 km sous la conduite de Michel Antoine.

Le ciel bien dégagé augurait d’une belle matinée.

Le circuit sans grande difficulté avec alternance de chemins, sentiers et passages en prairie était propice à une bonne mise en jambes pour cette marche de rentrée.

Photo des marcheurs dans un environnement reposant

Un parcours facile dans un environnement reposant

Photo du passage des marcheurs en prairie

En fin de parcours, la température devenue agréable incite à musarder un peu

Une balade de rentrée bien agréable pour un bon départ de saison.

Prochain rendez-vous à la marche du Cœur 2018 qui aura lieu le dimanche 23 septembre à 14 heures avec un circuit en ville de 8,2 km avec comme fil directeur le centenaire de 1918.

Le départ est fixé au pied de la Tour de la Liberté avec inscriptions à partir de 13 h 30.

Participation de 2 € au profit de la FFC.

Aucune corrélation entre la prise de caféine et les arythmies cardiaques

 

Tasse de café

Il est habituel de dire que la consommation de café entraîne des palpitations, voire des anomalies du rythme cardiaque et l’on recommande la limitation de la consommation de cette boisson chez les patients à risque d’arythmies cardiaque.

Cependant l’équipe de Priscilla Zuchinali du service de cardiologie de l’hôpital universitaire de Clínicas à Porto Alegre au Brésil a réalisé une étude qui ne montre aucune corrélation entre une prise aiguë de caféine et arythmie cardiaque, tant au repos qu’à l’effort.

Cette étude publiée dans la prestigieuse revue médicale américaine JAMA, a été réalisée chez 51 personnes insuffisantes cardiaques à haut risque d’arythmie ventriculaire (et, pour les 25 premières, porteuses d’un défibrillateur cardiaque implantable) et recevant un traitement conventionnel.

Elle a comparé chez ces volontaires les effets d’une forte dose de caféine versus un placebo (personnes ne recevant donc pas caféine) sur la survenue d’extrasystoles ventriculaires (ESV) ou supra-ventriculaires (ESSV), tant au repos qu’à l’effort.

Les personnes recevaient sur une période de 5 heures 5 tasses cafés de 100 ml avec à chaque fois prise d’une dose de 100 mg caféine (soit un total de 500 mg de caféine) ou de lactose pour le groupe placebo). Elles bénéficiaient d’une surveillance continue de leur électrocardiogramme et une heure après la dernière prise elles effectuaient un test d’effort sur tapis roulant.

Il n’a pas été constaté de différence significative entre les groupes dans la survenue d’ESV et ESSV isolées, tant au repos qu’à l’effort.

Par contre, on relève une augmentation de la pression artérielle systolique et diastolique plus marquée sous caféine.

On ne note pas davantage d’extrasystoles dans le sous-groupe avec le taux sanguin de caféine le plus élevée par rapport au sous-groupe dont le taux est le plus faible ou à celui des personnes recevant un placebo.

Les limites de cette étude

Il s’agit d’une étude après une prise « aiguë » de caféine, mais il n’y a pas eu d’étude sur les effets de la consommation chronique de caféine.

Cependant, les auteurs concluent qu’il n’y a pas de raison, au vu de la littérature et de leur étude, d’interdire une consommation modérée de café aux patients à haut risque arythmique. Et,à fortiori, il n’y pas non plus de raison de le faire pour les autres personnes.

Source : Zuchinali P et al. JAMA Intern Med 2016.
Lire aussi notre article sur le café publié le 20 juillet : https://coeuretsante.deodatie.fr/2018/07/20/alimentation-les-bienfaits-du-cafe/
Click to access the login or register cheese