Défibrillateurs : la commune d’Anould signe un partenariat avec la société Lifeaz

Photo des partenaires

La signature de la convention entre la ville d’Anould et la société Lifeaz (Photo de Philippe Derexel).

La lutte contre l’arrêt cardiaque (50 000 victimes par an, dont la majorité se produit au domicile de la personne) repose sur la mise en oeuvre rapide des gestes qui sauvent : appeler les secours, pratiquer un massage cardiaque et utiliser un défibrillateur.

Cela repose sur une information et une formation de la population et sur la mise à disposition de Défibrillateurs Automatisés Externes (DAE) accessibles au public 24 heures sur 24.

Et, plus il y aura de personnes formées et plus il y aura de DAE en accès public, plus il y aura de vies sauvées.

C’est pour cela que, à la suite du décret du 4 mai 2007, le Club Cœur et Santé de Saint-Dié a lancé en 2007 le projet Défidéo, porté depuis 2008 par le Pays de la Déodatie.

Les 10 ans du décret sur l’utilisation des défibrillateurs par le public et du projet DÉFIDÉO

Défidéo a permis d’installer plus de 80 défibrillateurs lors de ses 4 premières tranches. Une cinquième est en prévue en 2018.

Mais, seule la moitié des communes du territoire déodatien est équipée. Et parmi elles, un grand nombre ne dispose que d’un seul DAE, ce qui est nettement insuffisant pour permettre d’y avoir accès dans 3 à 4 premières minutes qui suivent l’arrêt cardiaque.

Un récent article a fait le point sur les freins à ce retard de déploiement de ces appareils.

Quels sont les freins au retard de déploiement des défibrillateurs ?

Multiplier le nombre de DAE

La commune d’Anould qui fait partie des communes les mieux équipées de la Déodatie en matière de défibrillateurs innove à nouveau.

Elle vient en effet de signer le partenariat d’une collectivité avec Lifeaz, une société française qui développe un nouveau type de DAE « connecté ». Il s’agit du premier partenariat entre cette société et une collectivité.

L’objectif est d’inciter les habitants à s’équiper d’un tel appareil qui est vendu avec un abonnement mensuel, un peu comme avec une « box » téléphonique. Cet abonnement comprend la télésurveillance du boitier pour détecter d’éventuels problèmes et surveiller l’état des électrodes et de la batterie et leur remplacement régulier.

Pour inciter les habitants à s’équiper, la commune d’Anould va financer une partie du coût pour les acquéreurs qui s’engagent à mettre le DAE à disposition de leurs voisins, une mise à disposition qui sera matérialisée par une affichette.

Pour toute information complémentaire s’adresser à la  d’adresser à la

Mairie d’Anould

622 Rue de Gérardmer – 88650 ANOULD
Tél. : 03-29-57-10-08 – Fax : 03-29-57-13-25
Mail : mairie.anould@wanadoo.fr

Former les citoyens

On sait que pour lutter contre l’arrêt cardiaque, il faut d’une part avoir des DAE et d’autre part former le public aux geste qui sauvent. C’est pour cela que la commune d’Anould organise régulièrement des formations grand public en partenariat avec les organismes de formation et le Club Cœur et Santé de Saint-Dié. De nouvelles formations vont prochainement être mises en oeuvre sur la commune pour les adultes et pour les écoliers.

Par ailleurs, afin de toucher un autre public et aussi permettre une formation continue, la société Lifeaz a noué un partenariat avec les Sapeurs pompiers de Paris pour une formation sur Internet, un service gratuit disponible sur :

Initiation aux gestes des premiers secours

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié