Auteur - Club Cœur et Santé de Saint-Dié

Recommandations de l’Académie nationale de médecine sur le bon usage des masques

Comment bien porter un masque ?

Le 2 avril dernier, l’Académie nationale de médecine s’était déjà prononcée pour l’utilisation des masques.

Elle a publié un nouveau communiqué sur leur « bon usage » le 7 septembre dernier que nous reprenons.

« La circulation persistante du SARS-CoV-2 et la progression de l’épidémie de Covid-19 constatées en
France au cours de l’été ont conduit à rendre le port du masque obligatoire dans tous les lieux clos à
compter du 20 juillet, puis à étendre cette obligation en milieu extérieur dans de nombreuses
communes et grandes villes au cours du mois d’août.

Rappelons que le port obligatoire d’un masque « grand public » ou « alternatif » avait été
recommandé depuis le 2 avril par l’Académie nationale de médecine pour renforcer les mesures
barrière pendant le confinement et en phase de sortie de confinement.

Initialement mal comprise dans sa signification altruiste et réfutée en raison de la pénurie de masques
médicaux, puis décriée pour les dangers présumés d’une mauvaise utilisation, complexifiée par
l’accumulation de normes injustifiées et de précautions excessives, cette simple mesure de bon sens a
finalement été vilipendée au prétexte fallacieux du manque de publications scientifiques attestant son
efficacité. Une pléthore d’affirmations souvent contradictoires entretient la confusion générale et
alimente le discours des contempteurs du masque obligatoire, les plus extrêmes n’hésitant pas à
dénoncer son caractère liberticide.

Le port du masque dans la communauté n’est pas facultatif ; se masquer pour protéger les autres est
un geste altruiste dont l’efficacité collective est certaine quand tout le monde l’applique ; il rend
chaque citoyen solidaire dans la réponse mondiale à la pandémie.

Si les masques alternatifs ont des performances légèrement inférieures à celles des masques
chirurgicaux en termes de filtration et d’étanchéité, ils offrent généralement de meilleures qualités de
confort et de « respirabilité ».

Les indicateurs épidémiologiques actuels laissant prévoir une situation épidémique prolongée, il
devient nécessaire d’intégrer le port du masque dans les gestes quotidiens en le rendant
compréhensible, acceptable et routinier.

C’est pourquoi l’Académie nationale de médecine rappelle que :

  • 1. les masques en papier, jetables, dits « chirurgicaux », doivent être utilisés préférentiellement
    lors des activités de soins et de façon systématique pour les personnes malades ou en
    isolement ;
  • 2. dans l’espace public, les masques en tissu, lavables, doivent être préférés aux masques
    jetables pour d’évidentes raisons économiques et écologiques :
    • ils peuvent être lavés à la main ou en machine, avec un détergent, comme le linge de
    corps, la température de 60°C n’étant pas plus justifiée pour le lavage des masques
    que pour le lavage des mains ;
    • ils doivent être changés lorsqu’ils deviennent humides et ne jamais être portés plus
    d’une journée ;
    • ils sont réutilisables après chaque cycle de lavage – séchage tant que leurs qualités
    (maillage du tissu et intégrité des brides) ne sont pas altérées.

De plus, l’Académie de médecine recommande :

  • que l’obligation du port du masque, systématiquement associée aux mesures de distanciation, soit
    instaurée dans tous les lieux publics, clos et ouverts, selon des règles faciles à comprendre, à
    appliquer et à contrôler ;
  • qu’une information claire et simplifiée sur l’usage des masques soit largement diffusée.« 

Le communique au format PDF : Académie-de-Médecine-Du-bon-usage-des-masques-7-09-2020

Le masque mal positionné n’est pas plus efficace que celui jeté dans la nature

À nouveau sur les chemins de randonnée pour les marcheurs du club Cœur et Santé

Information sur le respect des règles sanitaires en vigueur et présentation des itinéraires de marche avant le départ.

Information sur le respect des règles sanitaires en vigueur et présentation des itinéraires de marche avant le départ.

Information sur le respect des règles sanitaires en vigueur et présentation des itinéraires de marche avant le départ.[/caption]

Après une (trop) longue interruption due au Covid-19, c’est avec beaucoup d’impatience et de plaisir qu’une trentaine de marcheurs  ont enfin repris le dimanche 7 septembre  cette activité en respectant les consignes sanitaires en vigueur. Pas d’embrassade, respect du port du masque etc….

La reprise a eu lieu col d’Anozel, point de départ des deux circuits proposés. Un de 5,5 km et l’autre de 8,5 km  en Forêt Domaniale de Kemberg dans le secteur du Haut de la Fête avec passage sur le site de l’ancienne mine de cuivre.

Les parcours, relativement plat, avec une alternance de chemin forestier, sentier et passage en prairie, étaient propices à une bonne remise en jambes.

Photo desmarcheurs du petit circuit

Les marcheurs du petit circuit

passage sur l'ancienne mine de cuivre de Saulcy sur Meurthe

Passage sur le site de l’ancienne mine de cuivre

De retour au col d’Anozel, les deux groupes arrivés presque en même temps ont pris le temps, dans une ambiance bon enfant, sans relâcher les consignes sanitaires, d’échanger leurs impressions sur les itinéraires parcourus avant de se quitter.

La prochaine marche est programmée le dimanche 27 septembre

 

Les marches du samedi matin ont repris pour le club Cœur et Santé

Photo des marcheurs sur la promenade des villes jumelées

Une partie des marcheurs sur la Promenade des Villes Jumelées

Après six mois d’interruption, la reprise a eu lieu le 6 septembre avec 16 participants.

Compte tenu des règles sanitaires à respecter, le port du masque était de rigueur.

Les exercices d’échauffement terminés,  le groupe a effectué,  à allure modérée et sans difficulté, le circuit de la Promenade des Villes Jumelées, le long de la Meurthe et ce jusqu’à son confluent avec le Taintroué.

Photo du groupe en pause

La météo clémente incitait à flâner un peu

Une série d’exercices d’étirement a finalisé cette sortie.

La balade s’est déroulée dans une ambiance conviviale avec en prime un beau soleil.

Prochaine marche : samedi 12 septembre 2020

Semaine du Cœur 2020

Compte tenu de la situation sanitaire, cette année, le club Cœur et Santé de Saint-Dié n’organisera aucune manifestation à l’occasion de la Semaine du Cœur.

De son côté, la Fédération Française de Cardiologie vous donne rendez-vous pour une Semaine du Cœur exclusivement digitale que nous vous invitons à suivre sur votre ordinateur.

Quatre conférences en ligne (« webinaires ») vous seront proposées les 24, 25, 28 et 29 septembre prochains.

Au programme :

  • les gestes qui sauvent et la mort subite le 24 septembre,
  • la recherche le 25 septembre,
  • les risques cardio-vasculaires le 28 septembre,
  • le cœur des femmes le 29 septembre.

D’une durée d’1 h 30 – de 18 h 00 à 19 h 30 – chaque webinaire sera animé par des intervenants cardiologues et non cardiologues. Ce sera aussi pour vous l’opportunité de poser vos questions sur les sujets qui vous intéressent.

Pour y assister, rien de plus simple : il suffit d’un ordinateur équipé d’une connexion internet. Vous pourrez nous rejoindre grâce au logiciel gratuit Zoom ou votre compte Facebook.

Les programmes détaillés et les modalités d’accès vous seront communiqués prochainement.

 

C’est reparti pour le Club Coeur et Santé

Les cyclistes ont lancé l’année 2020-2021

C’est reparti pour une année pour le club Cœur et Santé après une mise en sommeil de 6 mois.

La reprise de l’ensemble des activités se fait dans un souci de sécurité sanitaire maximale, répondant aux recommandations gouvernementales et à celles de la Fédération Française de Cardiologie, voire plus.

Règles de distanciation

Et ce jeudi, c’est masqués (et sans difficulté particulière), que les 18 cyclos présents ont effectué leur première sortie dans la vallée de la haute Meurthe. Leur prochaine sortie est programmée le 10 dans la vallée de la Fave.

Pour les marcheurs, les rendez-vous sont fixés

La dernière activité à reprendre sera la gymnastique. Elle était initialement prévue pour le lundi 14, mais le palais omnisports n’étant disponible ce jour là, ce sera pour le 21 septembre. Compte-tenu des contraintes sanitaires, il y aura des adaptations par rapport à l’organisation des années précédentes. Le bureau du club qui s’est réuni hier soir a travaillé sur le protocole prévu pour cette activité. Les adhérents le recevront dans quelques jours.

Pause à Saint-Léonard sur la voie verte devant « l’exposition » d’ancien vélos

Click to access the login or register cheese