Épinal-La Vôge-les-Bains, la deuxième étape de la randonnée cycliste du 9 au 12 juin 2022 en images

Sur le pont canal sur la Moselle peu après Epinal

Nous poursuivons notre randonnée cyclo-touristique avec la journée du 10 juin qui nous a conduit à La Vôge-les-Bains par la véloroute N° 50, Moselle Saône, qui longe le canal des Vosges.

Carte du Canal des Vosges, branche sud du Canal de l’Est

Nous quittons Epinal et rejoignons le canal des Vosges. Celui-ci a été construit entre 1874 et 1887 et relie celui de la Marne au Rhin (près de Nancy) à la Saône (à Corre). Le premier projet d’un tel canal revient à Lucius Vetus, un lieutenant de Néron, au 1er siècle près JC. Mais il ne se concrétisera qu’après la défaite de de 1870.

Notre « Super Léon » devant le panneau indiquant la direction de Fontenoy-le-Château.

Nous prenons la branche sud en direction de La Vôge-les-Bains cité thermale située peu avant Fontenoy-le-Château.

Passerelle au niveau de la première des 14 écluses montantes de la branche sud du canal des Vosges

Et c’est parti pour près de 40 kilomètres sans voitures ! Au début les écluses sont assez rapprochées sur cette partie du canal.

Bateau dans une écluse. La suivant n’est qu’à quelques centaines de mètres.

La signalisation est de qualité tout au long de la véloroute avec des informations sur les écluses, les communes et leurs attraits touristiques.

Un des nombreux panneaux d’information sur les richesses touristiques situées à ,proximité du canal

Après la série d’écluses montantes, on arrive au niveau du réservoir de Bouzey avec plusieurs kilomètres de route à plat. Et, peu avant de rejoindre la première écluse descendante, nous passons sur la ligne de partage des eaux entre la Mer du Nord et la Méditerranée.

Passage de la ligne de partage des eaux

A Girancourt nous passons de l’autre côté du canal au niveau de la première écluse du versant Saône et entamons la descente vers la méditerranée.

Première écluse du versant Saône

A proximité de la forge de Thunimont nous passons près du pont tournant en acier qui fut construit en 1880. Initialement manuel, il  a été automatisé par Voies Navigables de France.

Le pont tournant de Thunimont

Peu avant midi, le groupe arrive au Pont du Côney et prend son repas à l’auberge éponyme.

L’Auberge du Coney à proximité de La Vôge-les-Bains

Deux heures plus tard le groupe reprend la direction d’Epinal avec en première partie du trajet la remontée de 28 écluses.

Arrivée à l’écluse N°1 à Girancourt

A partir de l’écluse N°1 à Girancourt la route est à nouveau plate, puis nous retrouvons les 14 écluses qui descendent vers Epinal où nous attend la seule difficulté de la journée, la montée vers le plateau du château.

Chaumousey entre Girancourt et Bouzey

La journée se termine autour d’un repas au restaurant du camping, puis, pour les « sportifs » du groupe, devant la télé avec un match de football.

 

About author View all posts Author website

Club Cœur et Santé de Saint-Dié

Click to access the login or register cheese