Actualités sur la vaccination anti-covid (article mis à jour le 12 février)

Un flacon de 6 dose de vaccins Comirnaty

La vaccination a débuté à Saint-Dié le vendredi 8 janvier avec le vaccin Comirnaty de Pfizer/BioNtec, d’abord à l’hôpital pour les professionnels de santé, puis dans un EHPAD le lendemain et à la salle Carbonnar le 12. Après l’injection de la seconde dose aux professionnels de santé, le site de Saint-Charles a fermé ses portes le vendredi 4 février.

La vaccination contre le Covid a débuté en Déodatie.

Depuis la publication de ce premier article la maladie a continué sa triste « besogne ». A la date du 7 février, depuis le début de la pandémie, 3 337 048 personnes ont été contaminées et 78 965 sont décédées.

Concernant la vaccination en Déodatie, à ce jour plus de 2 000 personnes ont reçu leur première injection (voire les deux pour les professionnels de santé), sans compter les personnes hébergées dans les EHPAD.

Outre les professionnels de plus de 50 ans, sont concernées actuellement les personnes de plus de 75 ans qui sont les plus susceptibles de faire une forme grave, nécessitant une hospitalisation, voire de décéder de la maladie.

Cette tranche d’âge représente 60 % des hospitalisations et 25 % des séjours en réanimation. Pour les 65-74 ans, les chiffres sont de 21 et 39 % et, pour les 45-64 ans, ils sont de 15 et 30 % (voir tableau ci dessous).

Pourcentage d’hospitalisation et de séjour en réanimation pour Covid selon l’âge

Quant au taux de mortalité, il augmente également avec l’âge, favorisé par les comorbidités :

  • 14,8 % entre 80 et 90 ans,
  • 8 % entre 70 et 80 ans,
  • 3;6 % entre 60 et 70 ans.

Sont également prioritaires les patients plus jeunes, mais présentant un haut risque de formes graves en cas de contamination par le SARS-Cov 2. Il s’agit de ceux :

  • atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • transplantés d’organes solides ;
  • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
  • atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection ;
  • atteints de trisomie 21.

Les 65-74 ans devraient pouvoir être vaccinées à partir de fin février début mars. Pour les autres personnes, cela est prévu au printemps en commençant par :

  • les personnes âgées de 50 à 64 ans,
  • les professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire),
  • les personnes vulnérables et précaires et les professionnels qui les prennent en charge,
  • les personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos,
  • le reste de la population majeure.

Pour s’inscrire voir dans l’article précédent.

Les deux premiers vaccins actuellement utilisés en France sont à ARN messager : Comirnaty et Moderna, une technologie mise au point il y a une vingtaine d’années.

Pour les moins de 65 ans, un 3ème vaccin a été validé en France : celui d’Astra-Zéneca et de l’Université d’Oxford. C’est un vaccin avec un adénovirus modifié qui se conserve dans un réfrigérateur (2-8°C) jusqu’à 48 h après ouverture du flacon (10 doses) et non pas à moins 20°C ou moins 70°C comme le Moderna et le Comirnaty. Ceci va permettre une utilisation plus facile : vaccination comme pour celui de la grippe par un professionnel de santé (pharmacien, médecin, infirmière ou infirmier).

Dans un premier temps, ce vaccin est destiné aux professionnels de santé, pompiers, aides à domicile âgés de 65 ans et moins. » Et le ministre de la santé a montré l’exemple.

Voici une vidéo explicative sur les vaccins à ARN messager :

Et une BD transmise par Michel Pierrot, un de nos adhérents (auteur inconnu malgré nos recherches). BD sur le vaccin contre le covid

Pour gagner du temps à la salle Carbonnar, vous pouvez remplir à votre domicile le questionnaire médical sur l’éligibilité à la vaccination : QUESTIONNAIRE MEDICAL SIMPLIFIE AVANT VACCINATION COVID 19

Il s’agit de votre deuxième dose, le questionnaire est le suivant : QUESTIONNAIRE MEDICAL AVANT VACCINATION COVID 19 -Deuxième injection-24-1-2021

Informations complémentaires sur le site de l’Assurance maladie (page mise à jour le 10 février) : https://www.ameli.fr/medecin/actualites/vaccination-contre-la-covid-19-le-point-sur-la-strategie-et-les-vaccins

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié

Click to access the login or register cheese