Déconfinement et activité physique : prudence

Le port du masque est obligatoire dans certaines situations

Après presque deux mois de confinement strict, les règles de sortie vont être assouplies à compter du lundi 11 mai prochain.

Pour autant, il ne s’agit pas d’un retour à la vie d’avant.

Les gestes barrières et le port du masque

Sur le plan sanitaire, les gestes barrières sont plus que jamais nécessaires pour éviter toute nouvelle flambée de l’épidémie liée au SARS-Cov19.

Les réflexes à garder

Le port du masque ne se substitue pas à ces gestes barrières, mais il vient en complément pour renforcer leur efficacité. La protection est maximale pour deux personnes portant chacune un masque et respectant une distance d’un mètre.

Aux gestes barrière actuels s’ajoute le port du masque.

L’Académie de médecine recommande vivement de porter un masque dans l’espace public, mais ce n’est pas encore obligatoire. Académie de Médecine-Recommander-le-port-du-masque-sans-masquer-la-vérité-7 mai 2020

En revanche, le plan de déconfinement présenté le 4 mai dernier, l’impose dans plusieurs cas et pour certaines catégories de professionnels :

A partir du 11 mai, le port du masque sera obligatoire pour :

  • tous les enseignants scolaires lorsqu’ils ne peuvent pas respecter la distanciation physique d’un mètre avec autrui,
  • tous les professionnels de la petite enfance,
  • tous les collégiens et tous les professionnels qui travaillent dans les collèges,
  • tous les chauffeurs de bus, de taxis et de VTC lorsque le véhicule ne dispose pas d’une vitre de protection en plexiglas,
  • tous les usagers dans les transports en commun (train, bus, tramways, métro, RER…), les agents de transports étant désormais habilités à dresser des PV en cas d’infraction,
  • les clients de certains commerces lorsque le port du masque sera requis pour y entrer.

Personnes à risques

Si vous êtes porteurs d’une pathologie cardiovasculaire ou pulmonaire, d’un diabète… ou âgés de plus de 60 ans, vous êtes une personne à risque vis-à-vis du coronavirus et il vous est conseillé de prolonger au maximum les mesures de confinement.

C’est pour ces raisons que la Fédération Française de Cardiologie a demandé aux Clubs Cœur et Santé de ne pas reprendre leurs activités avant le 1er septembre. https://coeuretsante.deodatie.fr/2020/04/29/les-activites-du-club-coeur-et-sante-restent-suspendues-jusquau-31-aout/

La reprise de l’activité physique

Les possibilités de sortir de chez soi étant élargies, vous allez probablement vouloir reprendre une activité physique plus importante que durant ces 8 dernières semaines.

Cependant, comme toute toute reprise d’activité après un arrêt ou une réduction prolongée, il convient de se rappeler les règles de prudence.

Cette reprise doit être progressive, tant dans la durée des activités que dans leur intensité.

Il est bon de se rappeler les règles du club des cardiologues du sport.

En cas de symptôme (douleur thoracique, essoufflement, palpitations ou malaise), il est nécessaire de contacter votre médecin, voire d’appeler les secours.

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié

Click to access the login or register cheese