Centenaire de la naissance de Boris Vian

La trompette, l’un des nombreux talents de Boris Vian (source : Wikipédia)

On célèbre cette année le centenaire de la naissance de Boris Vian qui a vu le jour le 10 mars 1920 à Ville d’Avray et qui est décédé à Paris, le 23 juin 1959.

Dans la maison voisine habitait le célèbre violoniste Yéhudi Menuhin.

Il a été tout à la fois ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale de Paris, écrivain (Vercoquin et le Plancton, L’écume des Jours, J’irai cracher sur vos tombes, écrit sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, L’arrache-cœur),musicien de jazz (trompettiste), chanteur, parolier (dont Le Déserteur chanté par Mouloudji et Serge Reggiani), traducteur, peintre, animateur de radio…

Couverture de « J’irai cracher sur vos tombes » (source : BNF)

Si la vie de Boris Vian s’est terminée à 39 ans, c’est la conséquence d’une maladie de la valve aortique survenue à la suite d’un rhumatisme articulaire aigu contracté en 1932 à l’âge de 12 ans.

Le 15 juin dernier, à l’occasion de la réunion régionale des Clubs Cœur et Santé organisée à Saint-Dié, le Professeur Jean-Marie Gilgenkrantz nous a présenté l’histoire cardiologique de Boris Vian lors d’une conférence intitulée « Boris Vian, ses rendez-vous manqués avec la Cardiologie« .

Annie Thirion accueille le Pr Jean-Marie Gilgenkrantz le 15 juin 2019 au musée Pierre Noël

Il nous a expliqué comment Boris Vian était passé tout au long de sa vie, à peu de temps près, à côté des grands progrès de la cardiologie qui auraient pu lui permettre de vivre plus longtemps.

Vous pouvez retrouver le diaporama de cette conférence : Boris Vian, ses rendez-vous manqués avec la Cardiologie

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié

1 commentaireLaisser un commentaire

Click to access the login or register cheese