Prévention de l’AVC avec son smartphone ?

photo d'un smartphone

La fibrillation auriculaire (FA) est avec les lésions athéromateuses carotidiennes l’une des principales causes d’accident vasculaire cérébral (AVC). Mais elle n’est pas toujours ressentie par les personnes qui en sont porteuses. D’où l’intérêt de la dépister avant un éventuel accident neurologique.

Nous avons mis en ligne récemment un article mettant en avant la prise régulière du pouls dans le dépistage de cette anomalie rythmique : https://coeuretsante.deodatie.fr/2018/10/11/prendre-son-pouls-regulierement-pour-eviter-un-avc/.

Mais une technique plus « branchée » existe.

D’après une étude publiée l’an dernier dans la revue cardiologique américaine Circulation par une équipe de chercheurs britanniques de Swansea, le dépistage de la fibrillation auriculaire au moyen d’un dispositif  branché à un smartphone serait plus efficace que le suivi médical de routine habituel.

Qu’est que la fibrillation auriculaire ?

Dans son fonctionnement normal le cœur bat régulièrement. Les oreillettes chargées de remplir les ventricules se contractent juste avant eux. Chacune de ces contractions donne lieu à un signal électrique que l’électrocardiogramme (ECG) permet d’enregistrer.

Et l’on observe une succession régulière de signaux électriques, celui des oreillettes de plus faible amplitude précédant celui des ventricules. En cas de FA les oreillettes battent très rapidement mais l’influx électrique est transmis partiellement et irrégulièrement aux ventricules.

 

Tracé ECG normal et d'une fibrillation auriculaire

 

L’étude des cardiologues de Swansea

Une population de 1 001 personnes de plus de 65 ans et à risque d’AVC a bénéficié sur une période d’une année d’un dispositif permettant d’enregistrer un ECG au niveau des doigts deux fois par semaine et de le faire analyser à distance.

Cette technique a permis de dépister près de 4 fois plus de FA (19 contre 5 dans le groupe « témoin »).

Les auteur on calculé que le dispositif développé par la société américaine AliveCor Kardia était économiquement rentable puisqu’il fait économiser 9.066 euros pour chaque FA diagnostiquée.

 

 

 

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié