Maladies cardio-vasculaires : beaucoup de progrès en 40 ans, mais il reste beaucoup à faire

A l’issue de la conférence qui s’est tenue dans l’amphithéâtre du lycée Jules Ferry, Annie Thirion, présidente du Club Cœur et Santé, a présenté quelques unes des activités organisées à l’intention des cardiaques

Deuxième temps fort de la Semaine du Cœur à Saint-Dié, la conférence organisée par le Club Cœur et Santé de Saint-Dié avait pour sujet « 40 ans de progrès en cardiologie« , Un thème choisi à l’occasion 40 du club qui a été créé en 1978.

Elle a réuni un public très intéressé parmi lequel un bon nombre de personnes directement concernées par les maladies cardiovasculaires.

Ces quatre dernières décennies ont été marquées par de nombreuses nouveautés dans la prise en charge de ces pathologies et il n’était bien entendu pas possible de toutes les aborder ni même de les citer. Les domaines concernés comprenne le diagnostic, en particulier l’échographie et le doppler, les traitements médicamenteux, la cardiologie interventionnelle (dilatation des artères et rythmologie), la chirurgie, les stimulateurs et les défibrillateurs, l’éducation thérapeutique et la la réadaptation, la prévention…

Le cardiologue du club a choisi de présenter les principales à partir de cinq tableaux cliniques abordées chacune sous forme d’histoires croisée entre 1978 et 2018 : une personne victime d’un infarctus, un remplacement valvulaire chez un patient de 85 ans hypertendu avec stimulateur cardiaque, une insuffisance cardiaque chez une femme de 62 ans, une arythmie auriculaire chez un homme de 46 ans et un arrêt cardiaque.

Un questionnaire proposé en début de soirée avait montré qu’en termes de médicaments, la plupart des principales molécules utilisées actuellement n’existaient pas il y quarante ans. A cette époque les médecins prescrivaient des anticoagulants oraux, des diurétiques et les premiers bétabloquants, mais l’aspirine connue depuis le milieu du 19 e siècle n’était pas encore utilisée comme antiagrégant plaquettaire (voir article consacré à ce sujet : https://coeuretsante.deodatie.fr/2018/03/23/laspirine-un-medicament-ancien-et-fort-utile/.

Chaque présentation a été l’occasion d’échange avec le public.

Nous reviendront sur certains de ces progrès.

Photo d'une sonde et d'un ballon de dilatation coronaire

Sonde et ballon de dilatation coronaire, un des progrès majeur dans la prise en charge de l’infarctus

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié

1 commentaireLaisser un commentaire

Click to access the login or register cheese