Un défibrillateur « partagé » chez Garnier-Thiébaut à Gérardmer. Un exemple à suivre pour d’autres entreprises

Photo du DAE et de salariés de l'entreprise

Le défibrillateur installé chez Garnier-Thiébaut à Gérardmer. Photo de Philippe Cuny

Un DAE accessible aux entreprises et habitants du voisinage

Un DAE (Défibrillateur Automatisé Externe) vient d’être installé par l’entreprise de textile géromoise Garnier-Thiébaut. Il a été posé sur un mur extérieur de la cour de l’établissement.

La particularité de cet appareil, c’est qu’il est non seulement disponible pour les salariés de l’entreprise qui pourront ainsi faire face à un arrêt cardiaque sur le site, mais également aux habitants du quartier du Boulevard de Granges et aux salariés des entreprises voisines.

Un projet de ce type avait été envisagé il y a quelques années par une entreprise d’Anould, mais il n’avait pu aboutir du fait de la fermeture de cette dernière.

Un exemple à suivre

Cette installation de DAE « partagé », est un exemple à suivre pour les autres entreprises, permettant d’améliorer la prise en charge des personnes victimes d’un arrêt cardiaque.

Car, comme le rappelait Philippe Cuny dans son article de Vosges Matin du 13 septembre dernier, chaque minute compte. L’idéal est, en complément de l’appel immédiat des secours et de la réalisation d’un massage cardiaque, de pouvoir utiliser un défibrillateur dans les 3 minutes.

Cette mise à l’extérieur concerne également les DAE installés à l’intérieur de locaux comme les salles des fêtes ou de sport, les maisons de quartiers … et qui ne sont accessibles que pendant une partie de la journée seulement et uniquement aux usagers de ces structures.

 

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié