Catégorie - Actualités

Les photos de la marche vers la Roche des Bruyères

Photo du haut de la roche des Bruyères

Du haut de la roche des Bruyères

Près de trente de marcheurs, encadrés par Michel Antoine et Joseph Louis, étaient présents pour la marche vers la Roche des Bruyères au départ du Col de Martimpré, entre Gérardmer et Gerbépal le dimanche 16 octobre 2016.

Une marche sans grande difficulté qui offre de magnifiques points de vue sur les lacs de Gérardmer puis de Longemer et sur les crêtes vosgiennes et en particulier le Hohneck.

Retrouvez d’autre photos de cette marche : marche-roche-des-bruyeres-16-10-2016.

La médaille de la Fédération Française de Cardiologie pour Michel Antoine

Photo de Michel Antoine entouré par le Pr Etienne Aliot, le Dr Jean-Louis Bourdon et Annie Thirion,

Le Pr Etienne Aliot, le Dr Jean-Louis Bourdon, Michel Antoine et Annie Thirion, présidente du club

Lors de l’assemblée générale de l’Association de Cardiologie de Lorraine, qui s’est tenue à la faculté de médecine de Nancy-Brabois le vendredi 7 octobre, Michel Antoine a reçu la médaille de la Fédération Française de Cardiologie.

Dans son introduction, le Pr Aliot a salué l’action de notre vice-président qui oeuvre dans « toutes les activités [du club] et en particulier au développement des marches nordiques« .

Il y a 6 ans, au départ de son prédécesseur Albert Schweibel avec lequel il collaborait, Michel Antoine a pris en charge la coordination des marches qu’il organise avec l’aide de plusieurs membres du club. Il s’agit du travail de reconnaissance des circuits des sorties mensuelles mais aussi de celui des Parcours du Cœur qui ont lieu chaque année au printemps.

Après une formation d’animateur de marche nordique effectuée à Metz, Michel Antoine a mis en place cette activité il y a quatre ans. Il a su fédérer autour de lui une équipe dynamique et son sens pédagogique a attiré de nombreuses personnes avec une cinquantaine d’adhérents du club dont l’assiduité est à souligner. Le hasard faisant bien les choses, le quotidien Vosges Matin s’est fait hier l’écho de ces sorties hebdomadaires.

Article de Vosges Matin

Membre du bureau du club, le tout nouveau médaillé assure également avec un grand professionnalisme la fonction de secrétariat de l’association.

Photo de la médaille de la FFC

La médaille de la FFC

Assemblée Générale 2016 de l’Association de Cardiologie de Lorraine

Photo de l'assemblée générale

L’Assemblée Générale 2016 de l’Association de Cardiologie de Lorraine

Le Club Cœur et Santé de Saint-Dié était représenté par 31 de ses membres à l’Assemblée Générale 2016 de l’Association de Cardiologie de Lorraine qui a eu le vendredi 7 octobre en fin de journée à la faculté de médecine de Nancy-Brabois sous la présidence du Pr Etienne Aliot.

Cette réunion a rassemblé 215 personnes adhérentes des 18 clubs Cœur et Santé de l’association, venues des quatre départements lorrains et de la Haute Marne.

En introduction de cette assemblée, le président a indiqué qu’avec 2176 adhérents au 31 juin 2016 (en augmentation de 10% par rapport à 2015), notre association est la plus importante de France et il a remercié tous les clubs pour leur dynamisme.

Il a ensuite rappelé les objectifs statutaires de la Fédération Française de Cardiologie (FFC), objectifs déclinés aux quatre coins de la France par les associations régionales et les Clubs Cœur et Santé :

  • informer et éduquer le public en vue de la prévention des maladies cardiovasculaires,
  • promouvoir et financer la recherche en cardiologie,
  • inciter le public à se former aux gestes qui sauvent,
  • apporter une aide à la réadaptation et à la réinsertion des cardiaques,
  • coordonner dans le cadre statutaire les actions des régions.

Dans ce cadre, il a précisé que la Fédération Française de Cardiologie

  • a mis en place les Parcours du Cœur qui ont accueilli plus de 100 000 participants, ainsi que les Parcours du Cœur scolaires qui ont réuni plus de  160 000 élèves,
  • a organisé la Semaine du Cœur avec des conférences et différentes manifestions, semaine qui est couplée au Donocoeur qui vise à recueillir des fonds auprès du public pour financer ses actions,
  • a distribué gratuitement plus d’un million et demi de brochures et a vu son site Internet consulté par plus de  800 000 personnes,
  • a distribué des bourses de recherche pour près de  2000 000 €,
  • a participé au financement de la réadaptation phase III de près de  15 000 personnes.
Photos des participants

Une partie des participants

Pour ce qui concerne l’Association de Cardiologie de Lorraine, outre les actions nationales auxquelles les clubs participent, le Pr Aliot a aussi mis en exergue des réunions importantes lors de l’année écoulée :

  • l’association a invité le 22 avril dernier la Présidente nationale de la FFC, le Pr Claire Mounier-Vehier pour une conférence sur le thème « Cœur de Femme » qui a rassemblé à Mondelange plusieurs centaines de personnes,
  • elle a continué d’organiser ses deux rencontres interclubs annuelles qui permettent des échanges d’expériences fructueux entre tous les responsables des clubs,
  • elle participe, avec une dizaine de présidente(e)s de clubs et cardiologues, à la journée nationale des clubs de la FFC qui a lieu à Paris chaque année à la fin novembre.

Après avoir adopté à l’unanimité le rapport du président et celui du trésorier, l’Assemblée Générale a validé le montant de la cotisation annuelle qui reste inchangée depuis 8 ans : 20 € pour une personne, 32€ pour un couple et 40 € et plus pour un membre bienfaiteur.

La réunion s’est poursuivie par la remise de la médaille de la FFC à 6 personnes, dont le vice-président déodatien Michel Antoine (voir article suivant) puis par un diaporama sur les différentes actions des clubs.

Photo des délégations de Saint-Dié et Saint-Dizier

Les délégations de Saint-Dié et Saint-Dizier

La Fédération Française de Cardiologie à la rencontre de ses donateurs

Photo de la rencontre

Rencontre entre des chercheurs et des donateurs de la FFC

Avec près de 2 000 000 € attribués en 2015 la Fédération Française de Cardiologie (FFC) est en France, en dehors de l’industrie, le premier organisme de financement de la recherche médicale dans le domaine des maladies cardiovasculaires.

Dans le cadre de la Semaine du Cœur, elle est allée à la rencontre de ses donateurs en organisant dans différentes régions de France des réunions permettant à des chercheurs d’expliquer au public les projets qu’ils mènent (ou ont mené) grâce aux bourses de recherche de la FFC. L’une de ces réunions a eu lieu le jeudi 29 septembre dernier dans l’amphithéâtre de l’Institut Lorrain du Cœur du CHU de Nancy-Brabois.

Dans son introduction, le Pr Etienne Aliot, président de l’Association de Cardiologie de Lorraine (*) a remercié les donateurs sans qui ces recherches ne pourraient pas avoir lieu. Il a rappelé que l’aide à la recherche cardiologique figure parmi les objectifs statutaires de la FFC et a expliqué les différentes catégories de bourses (recherche fondamentale ou recherche clinique) et leurs modalités d’attribution.

Il a laissé ensuite la parole à trois chercheurs qui ont présenté l’objet de leurs recherches.

Le Dr Jean-Marc Sellal travaille sur les connexines. Ces protéines transmembranaires pourraient jouer un rôle dans le « dialogue » entre les cellules myocardiques et les plaquettes, cellules sanguines impliquées dans la formation de caillots et l’on sait le rôle important des phénomènes de thrombose dans les pathologies cardiaques tel que l’infarctus. Il s’agit d’un projet mis en oeuvre entre les CHU de Nancy et celui de Bordeaux.

Le Pr Gerard Heft de Paris a présenté son étude sur la durée optimale du traitement anti-plaquettaire après la mise en place de stents intra-coronaires. Ces dispositifs sont introduits dans une ou plusieurs artères du cœur, en particulier après un infarctus. Pour éviter que ces stents ne se « bouchent », les personnes chez qui ils ont été implantés doivent prendre un traitement comportant de l’aspirine et un autre anti-plaquettaire, mais la durée de ce traitement double reste discutée.

Enfin, le Dr Carole Maupain évalue l’intérêt de l’éducation thérapeutique des patients porteur d’un défibrillateur implantable (DAI). Cet appareil est mis en place soit après un arrêt cardiaque, pour en éviter la récidive, soit en prévention dans certaines pathologies, pour en prévenir la survenue. L’objet de la recherche est de savoir si l’éducation thérapeutique (qui a démontré son utilité d’autres pathologies telle que l’insuffisance cardiaque) est bénéfique pour les porteurs de DAI en termes de qualité de vie, voire de survenue des arythmies ventriculaires.

Les réponses à ces questions seront connues dans quelques années.

Photo des chercheurs

Les Prs Aliot et Heft et les Drs Sellal et Maupain

(*) L’Association de Cardiologie de Lorraine tiendra son assemblée générale annuelle ce vendredi 7 octobre à la faculté de médecine de Nancy. Le Club Cœur et Santé de Saint-Dié y sera représenté par une trentaine de personnes.

Click to access the login or register cheese