Journées nationales de la Fédération Française de Cardiologie 2019 : la journée du vendredi 15

Une des réunions plénières du 15 novembre 2019

Les Journées nationales de la Fédération Française de Cardiologie (FFC) 2019 ont eu lieu à Paris les 15 et 16 novembre.

Elles ont réuni près de 300 responsables des Clubs Cœur et Santé et des Associations régionales sous la présidence du nouveau président de la FFC le Pr Alain Furber, cardiologue au CHU d’Angers. https://coeuretsante.deodatie.fr/evenement/journees-nationales-de-la-federation-francaise-de-cardiologie-les-15-et-16-novembre/

Pour ces journées, Annie Thirion était accompagnée de Michel et Suzanne Antoine, Jean-Louis et Marie-Claude Bourdon et Guilaine Bedel.

le Pr Alain Furber, nouveau président de la Fédération Française de Cardiologie

La journée du vendredi 15 novembre a comporté une séance plénière puis des ateliers et s’est terminée par la cérémonie de remise des médailles de la Fédération Française de Cardiologie (FFC).

La séance plénière d’ouverture avait pour thème « Les bénévoles, le cœur de la FFC ! »

L’ensemble des ces bénévoles a été chaleureusement remercié.

Au 30 juin 2019, il y avait 263 clubs Cœur et Santé. Ils n’étaient que 50 en 1970, et celui de Saint-Dié a été créé en août 1978. Ces clubs regroupent 18 091 membres avec un âge moyen 69,6 ans, dont 52% de cardiaques avec 57% de femmes. Par comparaison, le club Cœur et Santé comporte plus de femmes (62%), plus de cardiaques (55%) mais a des membres plus jeunes (64 ans). Si la présence d’un cardiologue est indispensable certains en ont plusieurs (2 ou 3).

Avec 2476 adhérents (+ 4 %) répartis dans 21 clubs, l’Association de Cardiologie de Lorraine est l’association régionale la plus importante.

L’ensemble des participants s’est ensuite réparti dans des ateliers.

Chacun a pu participer à trois des cinq thèmes qui étaient proposés :

  • Atelier n°1 : accueil et animation des bénévoles : échanges et bonnes pratiques. Il a été évoqué les points suivants : définition des missions, attribution des actions en fonction des compétences et motivations. Formation et information. Intégration des nouveaux. Remercier, valoriser.
  • Atelier n°2 : démarcher des partenaires : les leviers pour renforcer son action locale. A partir d’expériences , il a été présenté les modalités à respecter, les « pièges » possibles…
  • Atelier n°3 : l’organisation administrative et financière des Clubs Cœur et Santé. Les interventions ont porté sur le recueil des adhésions au niveau des clubs en utilisant la base Cardio-Région, sur la comptabilité des clubs, sur les modalités d’attribution de dotations aux régions…
  • Atelier n°4 : organiser un Parcours du Cœur (Scolaire, Grand Public, Entreprise). Ils continuent de se développer. Pour les entreprises, il s’agit en général de grandes sociétés. Le choix de les organiser sur une période assez longue est maintenu, ce qui permet de s’adapter aux « contraintes » de calendrier locales.
  • Atelier n°5 : gestes qui sauvent : organiser des actions d’initiation ou de sensibilisation. Ce sera une des grandes actions de la FFC pour 2000. Un décret vient de paraître sur la base de données concernant la localisation des DAE. D’autre part un nouveau texte est en préparation créant pour les personnes prenant en charge une victime d’un arrêt cardiaque le statut de «citoyen sauveteur», «collaborateur occasionnel du service public».

En début de soirée a eu lieu la Cérémonie de remise des médailles de la Fédération Française de Cardiologie.

Parmi les récipiendaires, Michel Antoine, un des piliers du club Cœur et Santé de Saint-Dié.

Remise de la médaille de la FFC à Michel Antoine

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié