C’est parti pour la 6ème Psycyclette

Les cyclistes le 12 juin au matin peu avant le départ

La Psycyclette est une randonnée cycliste organisé par l’UNAFAM qui se décline en plusieurs parcours et dont le « grand maître » est le toulousain Michel Lacan.

Satisfaits de l’accueil reçu à Saint-Dié l’an dernier pour la fin de leur randonnée cyclo-touristique, les organisateurs de la Psycyclette avaient décidé d’y revenir pour le départ de l’édition 2019 (voir notre précédent article : https://coeuretsante.deodatie.fr/2019/03/20/le-club-coeur-et-sante-participera-a-la-premiere-etape-de-la-psycyclette-le-mercredi-12-juin-2019/).

Le circuit partant de Saint-Dié, ce mercredi 12 juin est le plus long avec 929 km en huit étapes jusqu’à Montpellier en passant par Belfort, Besançon, Beaune, Mâcon, Vienne, Valence et Avignon.

Conférence de presse le 11 juin (Photo de Julien Jacquemin)

Les organisateurs, les participants et leurs partenaires s’étaient donnés rendez-vous le mardi 11 juin en fin d’après midi à Cap France pour une conférence de presse afin d’exposer les grandes lignes de la 6ème édition et de partager un moment convivial.

L’an dernier des membres du Club Cœur et Santé étaient allés à la rencontre des « psycyclistes » au col des Arrentes et les avaient accompagnés sur les 25 derniers kilomètres, sur un circuit quasiment entièrement en descente.

Contactés à nouveau par Francine Legros, la représentante locale de l’UNAFAM, ils avaient accepté de renouveler leur participation à cette édition 2019.

Une partie du peloton au Col du Surceneux

Et le 12 au matin ce sont près de 60 personnes qui ont pris le départ de La Bolle : 46 « psycyclistes et 12 membres de Cœur et Santé.

Mais, cette année, pour les cyclistes du club la barre était placée plus haut que l’an dernier avec la réalisation des 31 premiers kilomètres jusqu’au sommet du col du Surceneux qui servait de « hors d’oeuvre  » à la première étape longue de 116 km.

 

Notre vice-président Michel Antoine en haut du Surceneux (Photo : Jean-Luc Colin)

Pour le gros de la troupe, cette première étape (la plus difficile de toutes), se poursuivait vers Belfort et était marquée par la montée de la côte des Bas Rupts, puis des cols de Grosse Pierre et du Mesnil avant de s’attaquer au « plat principal » de la journée constitué par le col du ballon d’Alsace d’où ils redescendaient vers Belfort.

Les « cardiaques » quant à eux revenaient à Saint-Dié en passant par le Grand Valtin et la belle vallée de la haute Meurthe.

Retour vers Saint-Dié par Le Valtin pour les cyclos du club Cœur et Santé

Au delà de la satisfaction d’avoir réalisé cette belle randonnée, les membres du club Cœur et Santé retiendront la qualité de l’ambiance régnant au sein du peloton. Au point d’en oublier que les 20 premiers kilomètres ont été réalisés sous la pluie, alors que pour eux le soleil ne s’est, enfin, mêlé de la partie qu’à partir de Plainfaing.

Ils souhaitent aux « psycyclistes » une belle poursuite de leur randonnée et seront prêts à les retrouver à l’occasion d’une nouvelle édition.

Un départ sous la pluie (Photo de Gilou)

En attendant, la semaine reste chargée pour les membres du club puisqu’ils participeront vendredi matin à l’encadrement des activités de la journée sportive de l’ADAPEI, puis se retrouveront l’après midi pour les derniers préparatifs de la réunion régionale des clubs Cœur et Santé de Lorraine, organisée le samedi 15 juin à Saint-Dié à l’occasion des 40 ans de club.

En septembre, ils repenseront aux « psycyclistes » à l’occasion de leur randonnée sur l’Euro Véloroute 6 entre Mulhouse et Besançon, l’autre temps fort de leur saison cycliste, mais avec un parcours bien moins accidenté.

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié