Maladies cardiovasculaires et cancer du sein chez la femme : même combat

Photo d'activité physique sur vélo avec Octobre rose

Activité physique avec Octobre rose

Fin septembre, la Fédération Française de Cardiologie lançait à l’occasion de la Journée mondiale du cœur une campagne alertant les femmes sur des symptômes pouvant révéler un infarctus. Méconnus, ils sont en effet souvent différents de ceux ressentis par les hommes : sensation d’épuisement, essoufflement à l’effort et nausées, et près de la moitié des femmes de moins de 60 ans victimes d’un infarctus du myocarde ne présentent pas les symptômes classiques chez les hommes, et en particulier la douleur dans la poitrine irradiant le bras gauche et la mâchoire.

De son côté, la Ligue contre le cancer, a lancé depuis quelques années Octobre Rose sa campagne de sensibilisation sur le cancer du sein. Ce cancer touche également la femme jeune.

A première vue, ces deux maladies ne paraissent pas avoir de point commun. Et pourtant, elles en ont un : elles partagent une « arme » de prévention efficace, l’exercice dont la pratique régulière a fait ses preuves dans ces deux pathologies… Avec une même recommandation : mesdames, pratiquez chaque jour au moins 30 minutes d’activité soutenue. Une activité également bénéfique dans la prévention d’autres cancers. Et ce samedi de nombreuses femmes, mais aussi quelques hommes, ont mis cette recommandation en application en pédalant sur les vélos installés sur la place de la cathédrale.

Photo d'activité sur vélo place de la cathédrale

Par ailleurs, d’autres liens existent entre le cancer du sein et l’infarctus de la femme puisque que ce dernier est favorisé par certains traitements comme la radiothérapie thoracique.

Deux bonnes raisons de faire de l’exercice régulièrement.

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié