Auteur - Club Cœur et Santé de Saint-Dié

« Mois sans tabac », la campagne qui vous aide à arrêter de fumer

mois-sans-tabac

En France, le tabac continue de tuer chaque année 73 000 personnes et représente la première cause de mortalité évitable. Le Ministère des Affaires sociales et de la Santé et Santé publique France, en partenariat avec l’Assurance Maladie, lancent une opération inédite en France : « Moi(s) sans tabac ». Du 1er au 30 novembre 2016, les fumeurs sont invités à arrêter le tabac et les non-fumeurs à les encourager.

Pour arrêter de fumer, profitez des outils pratiques et gratuits mis à votre disposition sur le site de Tabac Info Service : http://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/.

  • le livret Je me prépare 
  • l’agenda 30 jours pour arrêter de fumer
  • la carte Le stress ne passera pas par moi
  • le sticker Je retrouve la forme, pas les formes
  • la roue Je calcule mes économies
  • le badge Moi(s) sans tabac

Affichette de Mois sans tabac

N’hésitez pas à consulter les professionnels de santé et en particulier votre médecin traitant.

Dans ce cadre, le centre hospitaliser de Saint-Dié mobilise ses équipes autour de cette action. Ainsi, il organise différents temps d’échange. Sur le site du centre hospitalier : lundi 24 octobre, de 10 h à 12 h et de 13 h à 16 h, rue Publique (pour tout public) ; jeudi 27, de 10 h à 15 h, bureau médecine du travail (professionnels) ; vendredi 28, de 13 h à 15 h, bureau santé publique, consultations externes (professionnels). Site de Foucharupt : mardi 25 octobre, de 10 h à 15 h, bureau médecine du travail (professionnels).

Vous pouvez aussi télécharger la brochure de la Fédération Française de Cardiologie consacrée au sevrage tabagique : https://www.fedecardio.org/sites/default/files/brochure-tabac.pdf.

tabac-pour-mon-coeur-jarrete

Cross solidaire du lycée Jacques Augustin : des élèves curieux et attentifs

Photo des bénévoles du Club Cœur et Santé

Les bénévoles du Club Cœur et Santé

Ce matin, le Club Cœur et Santé avait installé ses mannequins et défibrillateurs d’apprentissage au pied de la Tour de la Liberté à l’occasion du cross solidaire du lycée Jean-Baptiste Jacques-Augustin, à l’invitation d’Alexandre Martin, l’un des professeurs d’Éducation Physique et Sportive de l’établissement.

Plus de 350 élèves étaient présents pour une course par niveau de classe : d’abord ceux des classes de troisième, de CAP et de seconde, puis ceux de première et enfin ceux de terminale.

photo du stand du club

Le stand du club

Pendant que leurs camarades courraient dans le Parc Jean Mansuy, les autres élèves pouvaient soit les encourager, soit se rendre sur l’un des stands mis en place par les partenaires de l’opération : Restos du cœur, Police municipale et Club Cœur et Santé.

Ce dernier proposait aux lycéens de découvrir les gestes d’urgence et de se familiariser à l’usage du défibrillateur.

Photo de membres du club

Remplissage du questionnaire

Cœur et Santé avait préparé un questionnaire sur le cœur, le sport et les maladies cardiovasculaires que les élèves pouvaient remplir avec l’aide des membres du club et au dos duquel figuraient d’autres informations et conseils fournis par Valérie Haller, l’infirmière de l’établissement. Cette dernière proposait également une prise du pouls et une mesure de la tension artérielle.

Testez vos connaissances avec le quizz-cardio-cross-lycee-jacques-augustin.

Consultez les bonnes réponses : reponses-quizz-cardio-cross-lycee-jacques-augustin.

Maladies cardiovasculaires et cancer du sein chez la femme : même combat

Photo d'activité physique sur vélo avec Octobre rose

Activité physique avec Octobre rose

Fin septembre, la Fédération Française de Cardiologie lançait à l’occasion de la Journée mondiale du cœur une campagne alertant les femmes sur des symptômes pouvant révéler un infarctus. Méconnus, ils sont en effet souvent différents de ceux ressentis par les hommes : sensation d’épuisement, essoufflement à l’effort et nausées, et près de la moitié des femmes de moins de 60 ans victimes d’un infarctus du myocarde ne présentent pas les symptômes classiques chez les hommes, et en particulier la douleur dans la poitrine irradiant le bras gauche et la mâchoire.

De son côté, la Ligue contre le cancer, a lancé depuis quelques années Octobre Rose sa campagne de sensibilisation sur le cancer du sein. Ce cancer touche également la femme jeune.

A première vue, ces deux maladies ne paraissent pas avoir de point commun. Et pourtant, elles en ont un : elles partagent une « arme » de prévention efficace, l’exercice dont la pratique régulière a fait ses preuves dans ces deux pathologies… Avec une même recommandation : mesdames, pratiquez chaque jour au moins 30 minutes d’activité soutenue. Une activité également bénéfique dans la prévention d’autres cancers. Et ce samedi de nombreuses femmes, mais aussi quelques hommes, ont mis cette recommandation en application en pédalant sur les vélos installés sur la place de la cathédrale.

Photo d'activité sur vélo place de la cathédrale

Par ailleurs, d’autres liens existent entre le cancer du sein et l’infarctus de la femme puisque que ce dernier est favorisé par certains traitements comme la radiothérapie thoracique.

Deux bonnes raisons de faire de l’exercice régulièrement.

Les photos de la marche vers la Roche des Bruyères

Photo du haut de la roche des Bruyères

Du haut de la roche des Bruyères

Près de trente de marcheurs, encadrés par Michel Antoine et Joseph Louis, étaient présents pour la marche vers la Roche des Bruyères au départ du Col de Martimpré, entre Gérardmer et Gerbépal le dimanche 16 octobre 2016.

Une marche sans grande difficulté qui offre de magnifiques points de vue sur les lacs de Gérardmer puis de Longemer et sur les crêtes vosgiennes et en particulier le Hohneck.

Retrouvez d’autre photos de cette marche : marche-roche-des-bruyeres-16-10-2016.