Nutrition : la fraise

Un peu d’histoire

Les Romains utilisaient les fraises des bois comme masque de beauté. Ce n’est qu’à la renaissance que la culture de ces fruits a réellement commencé. Les jardiniers les ont longtemps négligés parce qu’ils les considéraient comme un fruit tout juste bon à occuper les femmes et les enfants.

La culture de la fraise s’est généralisée en France au 19ème siècle et donna naissance à plus de 600 variétés.

L’intérêt nutritionnel

La fraise fait partie de fruits les plus riches en vitamine C, largement au niveau des agrumes. Elle est également riche en calcium et potassium.

C’est aussi un fruit peu énergétique (35 kilocalories pour 100 grammes) du fait de sa richesse en eau et de sa faible teneur en glucides comparée à celle des autres fruits (5 à 9 grammes pour 100 grammes contre 10 à 14 grammes).

Idées de recettes

La fraise prend un réel plaisir (et nos papilles aussi) à être roulée dans le sucre, ou à être nappée de sirop d’érable, de chocolat fondu ou de crème fouettée, avec modération tout de même !

Il y a aussi les fameux coulis et les savoureuses confitures et compotes de fraises à déguster l’hiver sur du fromage blanc ou des fruits pochés.

Sources : Calendrier 2000 et Agenda 2002 de la Fédération Française de Cardiologie 

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié

Click to access the login or register cheese