22 juin : c’est journée du don d’organe à l’hôpital Saint-Charles

Photo du guide sur le don d'organes

La brochure de l’Agence de la biomédecine vous permet d’en savoir plus (voir lien en bas de l’article)

Aujourd’hui, 22 juin 2017, a lieu la 17e Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe.

Les chiffres parlent d’eux même. Il n’y a pas assez de don d’organes : en France sur 22 000 personnes en attente de recevoir un organe, seules 3700 personnes seront greffées et 300 décéderont faute de donneur. Alors, dites oui au don d’organe.

Dans le cadre de la journée nationale, une information est diffusée au niveau de la Rue publique de l’hôpital Saint-Charles par l’équipe coordinatrice qui regroupe autour du Dr Marie Husson,  médecin urgentiste, deux infirmières, Isabelle Pierrel et Marie-Christine Villaume, et un cadre de santé, Roseline Convers.

A cette occasion le Centre Hospitalier de Saint-Dié a édité une plaquette : Don d’organe 2017.

DON D’ORGANES : EN FRANCE, IL N’EXISTE PAS DE REGISTRE DU OUI.

Au nom de la solidarité nationale, c’est le principe du consentement présumé qui a été choisi. La loi indique que nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus d’être prélevé.

Mais, quelle que soit votre décision, il est préférable que vous en parliez avec vos proches et qu vous leur indiquiez votre accord ou votre refus pour un prélèvement.

Affiche sur le son d'organes

SI VOUS NE SOUHAITEZ PAS DONNER VOS ORGANES ET TISSUS

Le principal moyen pour vous opposer au prélèvement de vos organes et tissus après la mort est de vous inscrire sur le registre national des refus.

Sinon, vous pouvez également faire valoir votre refus par écrit et confier ce document daté et signé à un proche. En cas d’impossibilité d’écrire et de signer vous-même ce document, deux témoins pourront attester que le document rédigé par une tierce personne correspond bien à l’expression de votre souhait.

Enfin, vous pouvez communiquer oralement votre opposition à vos proches qui devront en attester auprès de l’équipe médicale. Une retranscription écrite des circonstances de l’expression de ce refus sera réalisé. Il vous reviendra de le signer.

Pour consulter la brochure de l’Agence de la biomédecine, cliquez sur le lien suivant :  http://www.dondorganes.fr/sites/default/files/atoms/files/guide_organes_2016vdef-web.pdf.

 

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié