14 nouveaux défibrillateurs vont être installés dans le cadre du projet Défidéo.

Photo de Nathalie Vinot

Présentation du « kit Défidéo » par Nathalie Vinot, ingénieur biomédical au Centre Hospitalier de Saint-Dié, lors de la remise des DAE en 2017

14 nouveaux Défibrillateurs Automatiques Externes (DAE) vont être installés dans le cadre du projet Défidéo. Cela porte à 112 le nombre de DAE installés sur 75 communes (*), certaines communes étant équipées de plusieurs appareils (108 sur 71 communes du  Pays de la Déodatie et 7 DAE sur 4 communes qui font partie du territoire du Pays de Remiremont depuis 2016.

Lancé en 2007 par le Club Cœur et Santé de Saint-Dié à la suite du décret du 4 mai 2007 autorisant chacun à utiliser un DAE, Défidéo est porté depuis 2008 par le Pays de la Déodatie.

Il s’agit de la 7ème opération d’installation depuis celle de 2010. Elle a été à nouveau financée en partie par la Fondation Caisse Nationale de Prévoyance à hauteur de 500€ suite à l’appel à projets mis en ligne en octobre 2020 et qui était réservé aux communes de moins de 10 000 habitants. La Fondation CNP est un partenaire fidèle de Défidéo depuis 2010.

Les 14 nouveaux DAE seront installés sur 12 communes (dont 7 nouvelles) du territoire du Pays de la Déodatie :

  • un DAE à Belval, Deycimont, Grandvillers, La Croix-aux-Mines, La Neuveville-devant-Lépanges, Ménil-de-Senones, Nayemont-les-Fosses, Plainfaing, Provenchères-et-Colroy
  • et 2 DAE à Corcieux et Raon-l’Étape.

Le soutien de la Fondation Caisse Nationale de Prévoyance représente cette année 25% du coût d’un kit Défidéo (composé du DAE avec son boitier chauffant et de panneaux signalétiques).

Photo du panneau explicatif

Panneau explicatif fixé à côté des défibrillateurs dans cadre du projet Défidéo

Une des particularités de Défidéo est le suivi organisé par le Pays de la Déodatie (maintenance, batteries et électrodes). Par ailleurs, le changement des électrodes après une utilisation pour un arrêt cardiaque est assuré par le Centre Hospitalier de Saint-Dié, soit par l’intermédiaire du SMUR à l’occasion de son intervention auprès de la victime, soit directement si la victime a été prise en charge par un autre service de secours médicalisé. Ce dispositif permet d’assurer le fonctionnement optimal de l’ensemble des appareils installés. Le surveillance régulière des DAE est assurée par les communes selon un protocole du service biomédical du centre hospitalier, mis en place bien avant les préconisation nationales de ces dernières années.

Il reste aussi à convaincre la totalité des communes de la nécessité d’installer des DAE, accessibles au public 24 h sur 24.

Dans cet objectif, une 8ème tranche est prévue en 2021.

Formation à Celles sur Plaine le 9 avril 2016

A côté de l’installation des appareils, les commues doivent mettre en place des formations à la prise en charge de l’arrêt cardiaque pour leur population, avec des sessions à renouveler régulièrement. Afin de favoriser l’information des habitants des communes, le club Cœur et Santé de Saint-Dié a fourni un millier de dépliants sur l’arrêt cardiaque édités par la Fédération Française de Cardiologie.

Il convient de rappeler que l’initiation aux gestes qui sauvent est une des missions sociales de la Fédération Française de Cardiologie et c’est une de ses actions prioritaires pour 2021. https://www.fedecardio.org/Les-gestes-qui-sauvent/Tout-savoir-sur-les-gestes-qui-sauvent/appelez-le-15-massez-defibrillez

(*) : 3 autres DAE ont également été installés dans trois de ces communes en marge du Projet Défidéo.

À propos de l'auteur Voir tous les billets Site Web de l'auteur

Club Cœur et Santé de Saint-Dié

Click to access the login or register cheese